Tableaux

Le tableau du mois ; Avril

Etretat, la porte d’Aval – Eugène Boudin 1890 (source)

Alors que je tente un autre retour, un vrai celui là, espérons le, le temps est au beau fixe mais il est conseillé de ne pas se découvrir d’un fil (il fait froid, gla, gla :0) Voilà le type même du paysage que j’aimerais contempler lors de promenades printanières ; la mer et sa vaste étendue, des falaises abruptes et, mais c’est très accessoire ; des bateaux. Je rêve de sentir un vent frais (mais pas trop) sur mon visage et du sable sous mes orteils. Si vous rajoutez à cela quelques embruns ça serait juste parfait. Bref quelques jours tranquilles entre moi et moi, ou avec mon homme, ou encore avec mon homme, mes enfants et ma mère, et bien ça serait juste topissime… En me relisant je me rends juste compte de l’énormité de mon mensonge, non, le top serait de pouvoir partir encore une fois, juste une dernière, avec mon  père aussi. Mais il faut se rendre à l’évidence, il y a juste des choses, maintenant, qui resterons de l’ordre de l’impossible. Mon état d’esprit d’aujourd’hui est de profiter le plus possible des moments que je passe avec ma mère, mais aussi avec ma famille, et des p’tits moments de bonheur tout simplement…

Je vous embrasse et vous souhaite un très beau printemps.

Publicités
Tableaux

Le tableau du mois ; Avril

Douanier Rousseau – La cascade – 1910

Je vous en parlais déjà ici (clic) mais avec l’arrivée du printemps (un beau soleil et la température qui remonte chez nous depuis quelques jours) j’ai des envies de verdure, de soleil… et de voyages… J’ai l’âme primesautière ces derniers jours et je ne demanderais pas mieux de faire mes valises, de prendre l’avion pour une destination exotique, ou même une destination surprise, et je serais aux anges. J’ai des envies de voir la mer, d’écouter le ressac des vagues… Ou encore les bruits sauvages d’une savane et le doux chuintement d’une cascade d’eau fraiche…

Fermez les yeux… Vous y êtes là ?!! Besoin d’un peu d’aide ?!! En voilà ;

(une jungle un peu calme quand même ;0)

Bonne journée !

Humeurs·Tableaux

Mon tableau du mois ; Mars

Piero Antonio Rotari, jeune fille au livre

« Les femmes qui lisent sont dangereuses » (clic) tout le monde sait cela ;0) Est-ce que les hommes ont peur des femmes qui lisent ?!! En tout cas ils s’en méfient, en effet une femme qui lit passe bien moins de temps en cuisine et au ménage, cela est tout de même regrettable, non ? Et puis une femme qui lit se laisse sans doute embobiner moins facilement. C’est peut-être cela qui déplait à ces messieurs. L’homme qui partage ma vie n’a pas peur des femmes qui lisent, est-ce pour cela que je l’ai choisi ?! Nul ne le sait…

Nous sommes résolument des femmes qui lisent et nous l’assumons, n’est ce pas ? J’adore précisément ce tableau, peut-être pour le regard terriblement mutin et moqueur même, disant avec aplomb ; « oui je suis une femme qui lit, et alors ? »

Voilà, c’était ma petite minute caustique et piquante, je vous embrasse et au mois prochain, pour ce petit rendez vous que j’apprécie de plus en plus !

(et un clin d’oeil à Sandrion (clic), pour qui ce tableau est l’avatar)

Tableaux

Mon tableau du mois ; Février

Carl Larsson – 1910 Lisbeth’s New Hat

Ce tableau vous l’avez déjà vu chez moi. C’est mon tableau préféré de Larsson !! Il est celui qui me parle le plus, celui qui me correspond le plus. D’abord pour la neige évidemment, et puis pour cette couleur bleuté, d’un doux lavande, tirant à la fois sur le blanc et un peu sur le violet. De toute façon inutile d’analyser le pourquoi et le comment, ce tableau je l’aime infiniment et il n’y a pas grand chose à dire d’autre. J’en suis toujours au même point que pour le mois de Janvier (clic) ; en manque de neige je suis, en manque de neige je resterais. Cette nuit quelques flocons sont tombés, ce matin il n’y avait plus rien… Je peux certainement faire une croix dessus pour cette année. Je ne saurais dire pourquoi j’ai une telle passion pour la neige, c’est peut-être aussi une des raisons qui font que j’ai tellement aimé Lena, pour ces grandes étendues glacées, immenses (je vous parlerais dans les jours à venir de ce beau et grand coup de foudre que j’ai eu pour cette lecture). A part ça je suis toujours dans ma lecture du « Passage » de Connie Willis. J’accompagne Joanna qui vogue sur ces frontières très flou entre la vie et la mort. J’en ai encore pour un bon moment puisque le livre fait 925 pages et que j’en suis à peu près à la moitié. Pour changer un peu je compte commencer ce soir le nouveau roman de Marie Nimier « La plage ». Vous savez déjà à quel point j’aime les huis-clos, celui ci a l’air d’en être une belle définition.

Tableaux

Mon tableau du mois ; Janvier

Carl Larsson, My Country cottage in winter, sundborn

Parce que depuis des mois je ne rêve que de ça… Parce que la neige me manque à un tel point que j’en deviens nostalgique (clic)… Parce que je rêve de blancheur enivrante, de pureté étincelante, de froideur qui pique les joues… Parce que j’aimerais tant perdre mes pas dans une immensité blanche… Parce que j’aimerais tant entendre ce doux bruit qui me manque, celui de la neige qui crisse sous mes bottes…

Parce que je veux faire ce souhait pour ce mois de janvier… avoir de la neige… beaucoup de neige…

Noël·Tableaux

Joyeux Noël !!!

Carl Larsson – 1901 Kersti’s Sleigh Ride

Je souhaite à tous et à toutes un très Joyeux Noël ! Je vous souhaite de passer Noël parmi les vôtres, entourés d’amour et d’affection. Je vous souhaite un Noël doux, tendre et chaleureux. Comme tous les ans je pense à tous ceux qui seront privé de l’essentiel, ceux qui fêteront Noël seuls ou malheureux. Qu’ils puissent trouver la lumière et la chaleur sur leur chemin. Je vous embrasse.