Noël·Photos

Très bonne année 2017 !

 

Il neige place de Fürstenberg – Paris 1966 – Robert Doisneau

A l’image des passantes de Doisneau nous essayerons d’afficher le même sourire et le même optimisme a l’égard de cette année 2017.

Très bonne année à vous tous qui passez par ici !!

Publicités
Cinéma·Noël

Ma douceur de l’Avent du jour ; Cher Père Noël, téléfilm de Noël

Le p’tit résumé ; « Une jeune fille écrit au Père Noël pour lui demande d’aider sa maman à retrouver l’amour. Lorsqu’un écrivain en mal d’inspiration reçoit cette lettre, il retrouve le goût de la création. Une belle rencontre s’annonce, mais les difficultés sont encore nombreuses sur la route des deux inconnus… »

Voilà un téléfilm que j’ai trouvé un peu différent, je trouve qu’en général ils se ressemblent tous un peu mais je dois dire que celui ci changeait vraiment.  D’abord les personnages faisaient plus vrais, plus « nature » et puis l’histoire est vraiment délicieuse. Il y a d’abord la très belle histoire épistolaire qui fait rêver avec cet échange de lettres qui sonne vraiment juste. Et puis cette petite fille à qui j’ai trouvé des airs de « Cerise et ses carnets » (clic pour en savoir plus). Elle est accro aux livres et il faut voir sa joie quand son écrivain préféré vient dans la petite librairie de son village. Son rêve le plus cher est d’écrire elle aussi des livres pour enfants et l’ébauche d’album qu’elle fait lire au dit écrivain est vraiment superbe. Elle a certainement un bel avenir d’autrice devant elle ;0) J’ai adoré aussi le restaurant salon de thé que tient sa maman, un endroit tout à fait sympathique ou l’on passerait bien quelques heures à boire du thé et bouquiner. Les décors aussi sont enchanteurs, la nature qui entoure son village est superbe, et bien sûr la neige n’en est pas absente. Il y a aussi une histoire de puits à souhait qui est tout à fait adorable. Bref un vrai petit délice dans le genre que j’adorerais revoir. Une histoire toute simple qui a su me réchauffer le cœur.

De Brian Herzlinger, année 2016, titre original  » Love Allways, Santa »

Pour voir des extraits c’est juste là (clic), source des photos voir par là aussi et par ici (clic) vous pouvez même visionner le film en entier (en anglais)

Ma participation pour le challenge de Noël de MyaRosa (clic), ainsi que pour le challenge de Chicky Poo (clic) et de Samarian (clic) et le logo est d’Hilde (clic)

Lecture romanesque·Noël

Ma douceur du jour ; Coup de foudre sous la neige, la 1ière nouvelle ; Un Noël dans ses bras de Sarah Morgan

Editions Harlequin, le mot de l’éditeur ;  » Evie n’avait pas prévu de mettre son patron sur sa liste au Père Noël : le prince charmant milliardaire qui embrasse la femme de chambre, il y a longtemps que ça ne se fait plus, si ? Mais, quand un paparazzi les photographie ensemble et qu’Evie se retrouve au bras de son irrésistible patron à jouer la comédie des fiançailles sous le sapin, elle se met à rêver du plus beau des cadeaux : l’amour… « 

Le Noël d’Evie commence mal, très mal ; alors que son fiancé vient juste de l’abandonner elle est jetée dehors de son petit studio. Il fait un froid glacial, il neige, elle ne sait même pas ou elle passera la nuit. Toutes ses affaires sont contenues dans un sac poubelle, bref c’est pas la joie. La seule personne de sa famille qui lui reste est son grand-père mais pas question de partager ses soucis avec lui, elle ne veut pas le décevoir, ni l’inquiéter. Elle regagne l’hôtel de grand luxe ou elle travaille, et alors même qu’elle est désespérée Carlos, le directeur de l’hôtel, lui propose de passer la nuit dans la chambre de Rio Zaccarelli (le propriétaire de l’hôtel), histoire de simplifier son travail. Rio s’arrivera que dans l’après midi, cette solution là lui semble idéale et elle dormira sur le dessus de lit, Carlos est d’une telle compréhension…

Bien sûr (vous l’aurez compris) tout ceci n’est qu’un piège et dans la nuit quand Rio voit cette superbe jeune femme rousse endormi sur son lit et nue (parce bien sûr elle dort nue ;0) il ne peut s’empêcher de l’embrasser et une photo est prise. Rio ne peut pas se permettre de faire la une des journaux, il met en route un stratagème immédiat ; ils feront semblant d’être fou amoureux, Evie jouera le rôle de sa fiancée. Dès lors l’histoire d’Evie va ressembler à celle de Cendrillon, elle est transformée en princesse, parée de vêtements sublimes.

Je ne vous dirais rien de la suite. Ce petit conte de Noël est épicé et douillet à la fois, j’ai beaucoup aimé (d’ailleurs c’était une relecture). Et puis il y a des petites touches d’humour de ci de là, comme par l’exemple lors du moment ou Rio enfonce la porte de la salle de bains ou Evie s’est enfermée ;

 » A cet instant, avec un bruit horrible de bois brisé, la porte s’ouvrit et heurta avec fracas le mur laqué de la luxueuse salle de bains. Terrifiée, Evie vit Rio Zaccarelli se masser l’épaule en fronçant les sourcils ;  » Qu’est ce que vous avez tous, ici ? Quand je donne  un ordre, tonna t-il, c’est pour qu’il soit suivi. Et je n’ai pas l’intention de démolir tout l’hôtel dans le seul but de m’entretenir avec l’un de mes employés.  » Evie déglutit avec force ; « Je… Vous… Vous allez bien ? J’ai déjà vu enfoncer des portes dans des films mais pas en vrai…. ça doit faire mal…  » –  » Oui, je confirme, dit-il en faisant lentement rouler ses épaules.  » ;0) p 47

Bien sûr l’homme « exsude la sensualité à l’état brut, il n’est ni dompté ni civilisé mais dur et impitoyable. » Bien sûr la femme est une sublime créature rousse, a « les jambes les plus longues qu’il eût jamais vues et des yeux bleu clair qui avaient la teinte d’aigues marines, tirant très légèrement sur le vert ».

 » – Viens rentrons Evie, Tu es mouillée et gelée

– J’aime la neige, dit-elle en offrant son visage à la caresse des flocons. Je me sens redevenir enfant.

– Et c’est agréable ? demanda Rio en se raidissant.

– Oh oui ! L’un de mes plus beaux souvenirs, c’est quand j’allais dans la forêt avec mon grand-père pour choisir un sapin. Je restais immobile, savourant la senteur des pins. C’est le parfum le plus doux que je connaisse ; il s’infiltre dans tes narines, puis dans ton cerveau et, soudain, tu ressens Noël dans tout ton corps. » (p150)

ob_4698d3_logo1  logo il était 4 fois noel v3

Challenge de Noël de MyaRosa (clic), de Chicky Poo (clic) et de Samarian (clic) et le logo est d’Hilde (clic), 

Musique·Noël

Ma douceur de l’Avent du jour ; un p’tit moment de tendresse

C’est chez Noël Joyeux (clic) que j’ai découvert les publicités de John Lewis, je ne sais pas si vous vous en rappelez, j’en avais parlé ici même (clic). Mais je vous laisse découvrir ce petit moment de pure tendresse et de douceur. Plus de deux minutes délicieuses, à déguster sans modération :0)

John Lewis Christmas Advert 2016 – #BusterTheBoxer

Humeurs·Photos

La montagne, une cabane, un lac… What else ?!

Voilà pile ce dont je rêverais, un séjour calme et tranquille dans la montagne, dans un petit chalet tout en rondin. Un lac, un peu de neige, un canoë et je serais aux anges. Quelques livres aussi et de la musique, et un peu de solitude aussi, juste pour quelques jours. Histoire de me recentrer sur moi même et de réfléchir à ce dont j’ai vraiment envie. Des projets d’écriture, des essais, pour l’instant rien de probant, je ne me sens pas très inspirée… Ou alors peut-être que je me censure, comme d’habitude. Insister ou laisser couler et attendre un moment plus propice ?! Je ne le sais. Mais je sens que ça me chatouille et me travaille.

A part ça, mais ça ne vous aura sans doute pas échappé ;0) j’ai prolongé un peu ma pause. Il faut que je me fasse à l’idée que, de temps en temps et régulièrement, la fatigue me tombe dessus, tel une chape de plomb m’écrasant de son poids. Je n’ai d’autre choix alors que de l’écouter et de ralentir. De toute façon l’envie me quitte à ce moment là, c’est ainsi. Quelques soucis de santé aussi qui se rappellent à mes souvenirs et voilà… Mais je lis quand même, et beaucoup en plus. Deux lectures en cours, un petit truc léger et sympa « Amusez-vous en pensant à moi » d’Asa Hellberg et un autre plus littéraire « La plage » de Marie Nimier qui font venir de belles images, et puis c’est aussi l’histoire d’une fuite, d’une échappée, d’un départ.  Je vous souhaite de belles lectures et un bon dimanche. Je vous embrasse. A bientôt.

First Song’ for B – Devendra Banhart, First Song

Source de la photo (clic)

Extraits·Mes dimanches en mots et en photos·Musique·Photos

« Là-bas, dans le Nord »

Source de la photo

 » C’est à Ketylin que se rend la lettre, à chacun de ses départs et chacun de ses retours. Là-bas dans le Nord près du cercle polaire, où survivent de rares villages grâce aux sovkhozes d’élevages de renards, c’est à Ketylin qu’elle va, une petite bourgade sibérienne agrippée à la rive gauche de l’Ob. D’abord une kyrielle de maisons de bois disséminées çà et là comme une sortie d’élèves dissipés, qui finissent par se regrouper et se ranger sagement pour écouter le maître. » (p45) Lena de Virginie Deloffre, Livre de poche 2013

Et je vous laisse avec cette chanson d’Adèle que j’écoute sans arrêt en ce moment ; Hello. Très bon dimanche à tous !!