Vivaldi dans les bois

Un matin, prendre la route, très tôt, alors que la brume de la nuit ne s’est pas encore dissipée. Rejoindre la maison des bois, retrouver avec bonheur sa solitude, sa quiétude. Ecouter de la musique, Vivaldi, s’envoler avec lui. Avoir emporté deux valises uniquement emplis de livres, en avoir rempli une autre, pour les affaires du quotidien. Trois valises, deux pour l’indispensable, une pour l’utile, mais savoir laquelle on préfèrerait perdre. Là bas, dès l’arrivée, allumer un feu, se faire un café que l’on dégustera devant le lac. Le finir tranquillement en arpentant la maison, respirer à pleins poumons le parfum du passé et des jours délicieux que l’on a passé ici. Se sentir bien, se sentir sereine. Retrouver le goût du bonheur… Perdre son pas dans le tapis de feuilles mortes, laisser le soleil lécher nos joues, lever son visage vers lui et fermer les yeux. Savourer ce moment sublime et inoubliable. Se sentir chez soi, se sentir neuve… Ne pas avoir peur de ces minutes, de ces heures qui nous attendent et que personne ne partagera. Aimer de plus en plus ces jours là, ces retraites que l’on s’offre de plus en plus souvent. Juste quelques jours volés au quotidien, à cette routine. Lorsqu’elle devient pesante penser immédiatement à la maison des bois et anticiper déjà le séjour prochain que l’on y fera. Tourner les pages du prochain livre qui se construira là. Faire des soupes d’automne pour se réchauffer le corps le soir, puisqu’il n’y aura personne de chair pour le faire. Retrouver le goût du manque… Se rappeler que la présence de l’être qui nous accompagne chaque jour de l’année est douce et tendre. Savourer le manque, le mâcher dans sa bouche, imaginer déjà l’attendrissement du premier regard lorsque je reviendrais. Mais savourer aussi la solitude tranquille de ces moments rien qu’à soi, que l’on vole au temps lui même. S’imaginer déjà dans les draps blancs de la petite chambre de la maison des bois, la petite chambre sous les combles. Vider les trois valises et déposer sur la petite étagère, juste à côté du lit, tous les livres emportés. En parcourir du regard tous les titres. Se régaler d’avance de toutes ces heures riches de ces voyages que l’on y fera. Rester bien ancrer dans la maison barque, mais voguer sur les vagues des pages, celles qui nous emportent toujours plus loin. Savoir cette chance que l’ on a d’avoir une telle passion pour les livres depuis toujours. Cette chance de s’échapper par là, de la dureté de certains jours, cette chance de pénétrer dans l’âme des « autres »,  ces « autres » naissant dans d’autres pays, vivant des expériences autres que les nôtres et reconnaître ainsi qu’ils sont fait de la même chair, nés de la même terre. Se sentir riche de cela…

L’or rouge, texte personnel non libre de droit (source des photos clic)

Je vous souhaite un bon dimanche et une belle journée, qu’elle soit ancrée dans les pages, dans les pas, ou dans les notes.

Les pigeons du Luxembourg de Dorothée Noyon et Arthur le Diouris

Le mot de l’éditeur ;  » Monsieur Gosselin a décidé d’emmener toute sa famille au Salon de l’agriculture. Pendant leur absence, un voisin prendra soin des animaux de la ferme. Même des pigeons de la petite Manon ! Arrivés à Paris, chez leurs cousins, quel contraste pour les Gosselin : du bruit, des voitures partout !Vite, un coin de nature, allons au jardin du Luxembourg. Une surprise attend les enfants : une vieille dame, une charmeuse de pigeons. Elle est très gentille et va inspirer à Manon une bonne blague, ainsi qu’un échange ville-campagne très sérieux. »

Les pigeons sont sans doute les animaux les plus communs de la ville. C’est ce que découvrira la petite Manon qui , avec sa famille, quitte sa ferme (et ses chers pigeons) pour aller rendre une petite visite à ses cousins. La petite est au départ décontenancée, il y a beaucoup trop de bruits, de voitures, d’agitation… Mais ouf, même dans les villes on peut trouver du calme et de la sérénité ; il y a les jardins du Luxembourg ou l’on peut courir, s’ébattre en toute liberté, et puis surprise ; en ville aussi il y a des pigeons et la petite Manon découvrira que les pigeons sont un excellent moyen de ne perdre le contact avec ses cousins de la ville 🙂

 » Madame, pouvez-vous dire à mes cousins que les pigeons du Luxembourg se sont plu ici ? Ils se sont fait plein de nouveaux copains ! Venez vous voir à l’occasion – Manon »

 

Source de la photo ; Za

L’histoire est super mignonne et les illustrations sont traitées d’une façon originale ; elles sont en noir et blanc et seule la petite Manon est en couleur. Je dois avouer que ce n’est pas mon préféré de ce que j’ai pu lire à l’école des loisirs ces derniers temps.  Il m’a manqué peut-être un petit souffle de poésie, l’histoire m’a semblé un peu trop terre à terre mais il faut dire que mes goûts me portent plus vers la fantaisie et le fantastique en général, alors forcément 😉 Za, elle, a beaucoup aimé ; La lecture (clic) de Za ;

 » Voici un album tout en sourires, une ligne claire de bon aloi d’où émergent les deux couleurs associées à la petite Manon, le gris des ailes des pigeons. Les illustrations d’Arthur Le Diouris soulignent le texte sans l’alourdir, esquissent les décors. Les enfants courent, les pigeons volent, on suit l’histoire à ras du sol ou du haut d’une branche. Pas de message à deux balles non plus : on est bien à la campagne, certes, mais rien ne dit que les pigeons sont malheureux à Paris. On change de vie le temps d’une découverte, on retourne chez soi, on reviendra sans doute. D’autant qu’un brin de magie s’est peut-être mêlé à la promenade… »

Album de 5 à 7 ans

Ecole des loisirs, 2014

 Lu pour le challenge d’Hérisson « Je lis aussi des albums » 4/10

Le challenge d’halloween 2016

Edit du 02 décembre ;

Finalement je n’ai réussi à lire que ça ; « Minnow » et « Sacrées sorcières » pas de billets mais je n’ai même pas eu le temps de faire de billets, j’espère bien me rattraper l’année prochaine, mais je m’excuse auprès d’Hilde et de Lou, j’aurais vraiment aimé faire mieux :0( Les films dont je parle en bas du billet ont été tous vus, mais aucun billets de fait non plus, à part un brouillon pour « Only lovers left alive ».

A l’heure qu’il est le challenge d’Halloween est bientôt fini…. Pourtant j’ai tout de même envie de profiter des quelques jours qui restent (le challenge se termine le 02 novembre). J’avais prévu de me consacrer à la rentrée littéraire les deux premières semaines d’octobre puis, pour les 15 derniers jours, au challenge. J’ai malheureusement pris du retard, quelques soucis de santé m’auront à nouveau ralentis (toujours les mêmes évidemment, mais aussi une petite nouveauté guère sympathique ; une inflammation de la hanche et tout ce qui s’y colle ; des anti-inflammatoires et des séances d’ondes de choc chez le kiné ((même si elles soulagent il faut quand même les sentir passer, et ce n’est pas du tout une partie de plaisir)) mais bon, ça s’est tout de même arrangé depuis, puisque je supporte à nouveau la station debout, mais fermons la parenthèse). Tout cela pour dire que je n’ai même pas encore fini ma lecture en cours de cette rentrée littéraire (« Un paquebot dans les arbres ») mais j’espère tout de même lire une ou deux choses que j’avais prévu pour ce challenge de l’année 2016… Je vous redonne vite, en passant, les organisatrices qui sont toujours Lou et Hilde, voilà les liens vers leurs billets de récap. celui de Lou (clic), et celui  de Hilde (clic) 

Et mes lectures, qu’avais-je prévus alors me direz vous ?!! Et bien j’aurais pu tout simplement aller piocher dans ma liste de l’année dernière (clic) qui était déjà bien garni il faut le dire 😃 mais voilà, j’ai eu plusieurs nouvelles idées, et les voici ; « Docteur Sleep » de Stephen King, « Sommeil » de Haruki Murakami, « La dernière nuit à Tremore Beach » de Mikel Santiago, « Sacrées sorcières » de Roald Dahl (dont je suis en pleine lecture aussi), « Nous avons toujours vécu au château » de Shirley Jackson, et j’avais envie de relire aussi « Le passeur » de Loïs Lowry dont j’ai vu récemment le film, que j’ai adoré et qui m’a donné très envie de me replonger dans le roman. Pour finir une envie lecture de cette rentrée littéraire ; « Minnow » de James Mc. Teer II qui est une idée que j’ai puisé chez Claudia Lucia (clic) et qui semble avoir une jolie petite touche d’étrangeté et de fantastique.

Stephen King - Docteur Sleep. Haruki Murakami - Sommeil. Mikel Santiago - La dernière nuit à Tremore Beach. Roald Dahl - Sacrées sorcières.

Shirley Jackson - Nous avons toujours vécu au château. Lois Lowry - Le passeur. James McTeer II - Minnow.

Bon, si j’arrive à en lire deux d’entre eux je serais déjà satisfaite 😝 J’avais prévu de vous parler aussi des nombreux films que j’ai vu ces derniers temps, films vus à l’occasion du challenge. Il s’agit de « The secret » (beaucoup aimé), « Annabelle » (trop horrible pour moi),  » Only lovers left Alive » (coup de foudre total !! pour celui là j’ai déjà rédigé un p’tit brouillon)), « Le passeur » (très belle adaptation du roman), et j’ai prévu aussi de regarder « Insidious 3 ». Voilà, vous savez tout 🙂 Il reste encore quelques jours aussi pour le « Rat à week, happy Halloween«  (qui se termine lui le 05 novembre) et j’ai bon espoir de pouvoir participer la dernière semaine, mais je vous en reparlerais au cas où. Belle semaine et belles lectures !!

Vos billets les plus tentateurs des derniers mois

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver à tous moments ce qui me tente chez vous sur ma page consacrée à cela (clic)

Littérature ;

Juin

Nous avons toujours vécu au château chez Bookinette, Nahe, Tacha,

Agatha Raisin enquête ; remède de cheval chez Alex, le tome 1 ; La quiche fatale chez Alex aussi, Book Inn sofa en parle aussi

Le jardin de Virginia Woolf chez Margotte, chez Dominique,

Retour aux Hébrides de Peter May chez Mary,

Le baiser de la tortue chez Mary,

Les enfants indociles chez Nadael

Mai

Rien où poser sa tête chez Aifelle, chez Galea,

Le garçon sauvage chez Aifelle, chez Dominique, chez P’tit lapin,

Dans la jungle chez Nadael,

Les lettres de Rose chez Book Inn Sofa,

Je me souviens de tous vos rêves chez Bonheur du jour,

Villa Amalia chez Mior (pas une nouveauté et déjà dans ma PAL mais son billet est trop tentant ;0)

La vie obstinée chez Sandrion, Keisha l’a lu aussi

Murmures dans un mégaphone chez Jostein, chez l’Irrégulière,

Les gens heureux n’ont pas d’histoires chez Le petit carré jaune, chez Antigone,

La marche du cavalier chez Nadael,

Le nom des étoiles de Pete Fromm chez MaryGaelle et Emma,

Avril

Notre château par Framboise chez Noukette, d’autres liens chez elle ; Cachou, Charlotte, Nicole, Pr. Platypus

Fleurs sauvages (nouveauté poche) chez MyaRosa

Nos années sauvages chez Clara, Keisha, Cuneipage, Cathulu,

Dispersez-vous, ralliez-vous de Philippe Djian chez Papillon

Une fille parfaite chez MyaRosa (nouveauté poche) et Clarabel

L’été des lucioles chez MyaRosa (nouveauté poche)

Les putes voilées n’iront jamais au paradis (j’en parlais ici clic) chez Clara, chez Joëlle

Mémoire de fille chez Cathulu, Antigone, Clara, Saxaoul, Jérôme, Aifelle,

Just Juliette chez Clarabel

On regrettera plus tard chez Leiloona

Baumes chez Margotte

Pipi, les dents et au lit (poésie) chez Le petit carré jaune

Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet chez Sophie, Clarabel

Ados ;

Juin

Meurtris chez Noukette,

Mai

Les petits orages chez Nadaël,

Que du bonheur chez NouketteClarabelCathulu

Avril

Everything, everything chez MyaRosa,

Nyl chez Clarabel

Sauveur & fils de Marie-Aude Murail chez Za, chez Bladelor, Cuneipage, Bouquinbourg,

Moi boy, et plus encore de Roald Dahl chez Clarabel

Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte chez George, Faelys

Jeunesse ;

Mai

Le trésor du lac des trois chats chez Jérôme,

Avril

Hugo de la nuit chez ZaJérômeNoukette,

Le petit réparateur d’insectes chez Clarabel

Hyacinthe et Rose chez Louise

BD ;

Juin

Le journal d’Aurore T1 chez Antigone

Mai

La légèreté chez Noukette, Mo’,

Avril

California Dreamin’ de Pénélope Bagieu chez Antigone, et Petit carré jauneSaxaoulEnna NouketteCanelSandrine

Tu n’as rien à craindre de moi chez Marion, Mo’

Comment sauver son couple en 10 leçons (ou pas) chez l‘Irrégulière

La lionne, un portrait de Karen Blixen chez Bianca

Cinéma ;

Juin

Virginia Woolf 1881-1942 par Dominique Brard chez Margotte

Les ombres du cœur chez Fondant grignote

Mai

Le nouveau d’Almodovar ; « Julieta » chez Antigone

Recettes ;

Juin

Glace à la fraise façon Sandrion

Poivrons à l’huile chez Bonheur du jour

Escalope à la sauce tomate, courgette et mozzarella

Mousse de fraises au mascarpone chez Marmiton, à la crème chez Journal des femmes, à la crème aussi chez Marmiton,

Mai

Cuajada chez Sharon, celui aux pommes et cannelle chez Syl, celui au Yaourt, fraise et citron chez Marion

Le cheesecake de Bernard par Sandrion

Gâteau magique à la vanille, Magic custard cake ici et là aussi

Avril

Biscuits moelleux au citron chez Asphodèle

Pâtes au pesto chez Syl

Pizza jambon cru, mozzarella et roquette chez Sandrion

Un délicieux cheesecake chez Un chocolat dans mon roman

Un Kouign Aman (miam) et une tarte au saumon, pesto et oeuf de caille chez Nath (un chocolat dans mon roman)

Trois recettes des copines essayés chez Louise

Le cake ultime de Bernard chez Sandrion

Brioche de Sandrion faite par Syl

Tarte au citron de Syl fait par Asphodèle et une délicieuse meringue italienne que je veux absolument essayée

Un moelleux chocolat châtaignes chez Touloulou

Divers ;

Juin

My Bullet Journal chez l’Irrégulière

Bonheurs du Sud chez Bonheur du jour

Mai

Un cottage anglais délicious, façon Fondant grignote

Un jardin après la pluie chez Aifelle

Un billet très émouvant et très beau chez Antigone

« Je ne lis plus et ça me désole » par Allez vous faire lire (encore un petit délice à lire trouvé chez Cuné)

Les gens qui doutent par Anne Sylvestre chez Aifelle

Quelques mots de Laure (et un retour j’ espère ?!)

Où sont les femmes ?? se demande très justement George, voir le billet de Diglee aussi

Les petits bonheurs de la fin de l’hiver chez Touloulou

Avril

Gisela Joao et du fado chez Aifelle

Pascal Obispo avec son nouvel album « Billet de femme » et son titre  » Je ne sais pas, je ne veux plus » (texte de Marceline Desbordes-Valmore) chez Thé au jasmin

On sent l’arrivée des beaux jours (on sort les meubles du jardin, on passe du temps dans son jardin) chez Posie Gets Cozy

Un article très intéressant chez Audrey qui trouve que tout est toujours plus difficile quand on est une femme

Une ballade magnifique avec Marielle

Je reste sans voix en lisant le billet de Cuné à propos de l’Ecole des loisirs (dont j’adore les parutions) qui nous renvoie sur le blog de Virginie et vers celui qui se nomme La ficelle

Un super week-end entre copines chez Syl et Aspho

Un voyage à Noirmoutier avec Sandrine

Un très bel extrait chez Moka (d’un livre qui est dans ma PAL en plus)

Et mon prochain billet sera consacré aux mois de septembre et d’octobre !!

Le pouvoir du jaguar de Delphine Bournay

Alors, qui est ce le fameux jaguar de l’histoire ?? Et bien c’est la maman de Guillaume et Gaspard 😉 parfois ses petits chérubins l’a rendent vraiment chèvre et, pour pouvoir se faire écouter, elle n’a pas d’autre choix que de sortir la solution « rugissements ». Le problème c’est que ça marche trop  bien et  le pauvre Guillaume est tellement effrayé qu’il ne touche plus à son assiette ni à ses coquillettes (et c’était pourtant le but du dit « rugissements »). de désespoir la maman va se réfugier dans son lit et s’y endort aussitôt. Du coup les deux garçons se calment et viennent manger leurs coquillettes dans la lit de leur maman. Fin de l’histoire :0) Celle là est la première et il y a en a deux autres qui suivent. C’est vraiment très  très drôle, la dernière m’a carrément fait éclater de rire, maman joue à bébé avec les deux garçons et fait un gros caprice, la chute est vraiment trop drôle !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pauvre, pauvre maman, ses deux garçons lui en font voir de toutes les couleurs. Cela rappellera des souvenirs à certaines, quand à d’autres (qui sont en plein dedans) ça les fera bien rigoler aussi (jaune peut-être mais bon ;0) Et puis ça sent le vécu, vu la dédicace à la première page ; « pour mes deux capitaines » ☺  Ce qui est sûr c’est que les enfants adoreront ce petit bouquin et qu’ils s’y reconnaîtront pleinement ! Moitié album, moitié BD c’est un petit album qui rencontrera un succès certain avec vos petits, les illustrations sont vraiment rigolotes et  modernes (un clic sur celles ci pour les agrandir)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

petit roman illustré pour enfants de 7 à 10 ans

Mouche de l’école des loisirs

mars 2014

 Lu pour le challenge d’Hérisson « Je lis aussi des albums » 3/10

Charlotte et Mona de Florence Seynos

 

Comme pour « Le jour du jaguar » ce sont trois histoires réunis dans ce petit livre. La première raconte l’arrivée de Charlotte et Mona et de leur parents dans un nouvel appartement. Le changement principal est qu’elles y auront chacune leur propre chambre. Charlotte, l’ainée, choisit la chambre de gauche parce qu’on y trouve un immense placard dans lequel elle s’imagine déjà jouer avec sa sœur. Mona a choisit la chambre de droite, qui elle, a une immense cheminée ;

 » Mona se disait qu’elle pourrait faire du feu, la nuit, en cachette de ses parents. Elle se disait aussi que le Père Noël lui apporterait ses cadeaux directement dans sa chambre et qu’elle pourrait bavarder avec lui sans être dérangée. » (p12)

Le jour du déménagement ça travaille dur, toute la journée se passe à déballer les cartons et à ranger les affaires dans les placards et les armoires. Pour ne pas risquer que leurs parents se trompent, elles accrochent même une pancarte avec leur nom sur la porte de leur chambre. Le soir, les petites prennent leur bain à la lumière d’une bougie, ils mangent des pizzas pour le dîner mais un problème se pose à l’heure du coucher, dans quelle chambre leur papa va t-il leur lire leur histoire du soir ?? Et un autre, encore plus cornélien, se pose encore ; Charlotte et Mona pourront-elles dormir séparés l’une de l’autre ? C’est toujours un moment un peu délicat de séparer des enfants qui ont toujours eu l’habitude de dormir l’un avec l’autre, ce petit livre est un bon moyen pour dédramatiser ce moment là.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Deux autres histoires suivent ;

« Radio pistache » ; la radio des petites, le thème du jour est « Comment être heureux dans la vie » sujet bien vaste et intéressant au possible ;0)

Et « Le fantôme » ; le fantôme de leur mémé vient leur rendre une gentille visite.

De petites histoires adorables et des illustrations que l’on croirait tout droit sorti de livres d’antan, il n’y a un petit côté suranné qui a beaucoup de charme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mouche de l’école des loisirs

mai 2014

Les illustrations sont de Mette Ivers

 Lu pour le challenge d’Hérisson « Je lis aussi des albums » 2/10

RAT a Week, Happy Halloween, suivi de la première semaine

Ce billet sera à suivre toute la semaine, il vous suffira de cliquer sur ma page de garde, sur la vignette portant ce logo de Chroniques littéraires.

J’avais réussi à sortir beaucoup de romans (d’une part de ma PAL, de l’autre des nouveautés) pour le dernier RAT a week organisé par Chroniques littéraires, et j’ai remarqué que c’est quelque chose qui me boostait bien, m’incitait à prendre plusieurs temps de lecture par jour. En général j’essayais de lire 3 X ; le matin, l’après-midi et en soirée. Je vais essayer de faire pareil cette fois encore, même si je ne suis pas sûre de pouvoir participer toutes les semaines jusqu’à la fin. Néanmoins ça devrait pouvoir se faire, et petite info pour celles qui se poserait des questions ; ces RAT a week n’ont rien à voir avec ceux qui ne durent qu’un week end, là il s’agit juste de lire plus que d’habitude. Après tout c’est juste un rythme de lecture que possède déjà plusieurs d’entre nous, je pense à Cuneipage, Cathulu, ou à Clara qui ont un rythme de lecture intense et cela toute l’année. Je n’y arrive pas au quotidien mais au moins, de temps en temps, je peux essayer d’y arriver ;0) Pour vous inscrire c’est chez Chroniques littéraires ( clic), il accompagne le RAT d’Halloween d’Hilde et Lou. Il vous suffit pour cela de lire au moins 500 pages pour la semaine que vous choisirez. Ah et dernière petite précision je me suis inscrite à la catégorie Mysterium ; on peut lire différents genres mais il faut au moins lire un roman qui fait peur, ou qui entre dans le challenge d’Halloween.

* 1ière journée de la semaine, Lundi 03 octobre 2016 ; Ce matin aucune lecture, j’avais peut-être besoin d’une petite pause après le RAT de ce week end ;0) Et finalement je n’ai rien eu le temps de lire l’après midi ! Je me suis un peu rattrapée dans la soirée avec 86 pages de lues. J’ai repris le roman pour lequel je n’accrochais pas vraiment, abandonné depuis que j’avais commencé « Repose toi sur moi ». J’ai eu envie de lui laisser une dernière chance et j’ai assez vite accroché aux pages que j’ai lues hier soir. On verra bien :0) Ce livre c’est « La couleur de l’eau » de Kerry Hudson  Le compte total des pages lues ce lundi est donc ; 86 pages

* Mardi 04 octobre ; Aucune page lu ce matin ! A suivre donc. Le compte total des pages lues mardi : 0 pages

* Mercredi 05 octobre : Le compte total des pages lues mercredi : 38 pages de « La couleur de l’eau » et 122 pages de « Joséphine Baker » = 160 pages

* Jeudi 06 octobre : Le compte total des pages lues jeudi : 56 pages

* Vendredi 07 octobre : Le compte total des pages lues vendredi : 0 pages

* Samedi 08 octobre : Comme vous le constatez je n’ai pas lu énormément cette semaine, mais il faut dire que seule c’est un peu moins marrant les RAT ;0) J’avais l’espoir que Margotte me rejoigne, et chouette c’est chose faite pour ce week-end et pour toute la semaine à venir. Cela devrait me stimuler un peu, je me sentirais moins seule… Il me reste moins d’une cinquantaine de pages pour finir « La couleur de l’eau » et un peu plus d’une centaine pour « Joséphine Baker », je vais donc me consacrer, aujourd’hui, à ces deux lectures là. Bon week end à toutes et tous et bonne lecture à ceux qui s’adonneront à cette activité tellement délicieuse ;0) Je reviendrais vous donner un petit compte rendu de mon avancé dans l’après midi ! Le compte total des pages lues samedi est : 48 pages

* Dimanche 09 octobre ; Finalement je ne suis pas repassée par ici hier, mais j’ai lu quand même :0) Pas autant que je l’aurais voulu certes, mais en même temps je m’en doutais un peu, j’avais déjà deux trois choses de prévues dans mon emploi du temps. Aujourd’hui cela devrait être plus tranquille et plus propice à la lecture. Hier j’ai terminé « La couleur de l’eau », je ne regrette pas finalement d’avoir persévéré, même si c’est une lecture assez plombante. J’espère donc finir aujourd’hui « Joséphine Baker » et j’ai déjà une petite idée en tête pour mon prochain roman :0) Bon dimanche à tous et bonne lecture !

Terminé dans la journée du dimanche « Joséphine Baker »  121 pages de lues de plus. J’ai aussi commencé le soir  » Un paquebot dans les arbres » de  Valentine Goby dont j’ai lu 32 pages. Le compte total des pages lues dimanche est ; 153 pages

Le total de ma semaine est ; 503 pages, défi réussi, même si de justesse !