Mama

Mama c'est... Une cabane perdue dans les bois et deux petites filles qui restent seules... enfin, presque seules... Des kilos de noyaux de cerises qui restent de 5 ans de repas frugal... Un psy pas aussi honnête qu'il en a l'air... Des petites filles sauvages qui se déplacent comme des animaux... Une tâche noire sur un... Lire la Suite →

Publicités

Le manque est un drap noir et pesant…

"Voilà, tu es là devant moi et tu voudrais savoir ce que je veux dire exactement, avec ce mot manque... Tu me dis, comme ça, sans aucune gène, sans aucune chaleur, que manque ne veut rien dire, ou qu'il inclue trop de choses ou de mots pour être utiliser... Tu veux que je te dise... Lire la Suite →

Vos billets les plus tentateurs du mois de Septembre

Littérature La terre qui penche lue par Framboise (chez Noukette) et chez Leiloona (mais pas une tentation puisque noté dans ma LAL depuis très longtemps Tourner la page chez Didi, chez Syl Profession du père chez Saxaoul, chez Leiloona, chez lectrice en campagne Intérieur nuit chez Ptitlapin, chez Laure, chez Electra. Papillon, Gaëlle et Emma Délivrances chez Noukette,  Jérôme Appartenir... Lire la Suite →

Les bruits furtifs de la forêt…

Les jours passent, immuables et doux, exempt de tout stress, de toute agressivité. Je soigne mes blessures, je lèche mes plaies, je prends soin de moi. J'ai froid, j'ai froid tout le temps. La cheminée tourne 24h sur 24, je me relève même la nuit pour l'alimenter. Je ne suis pas effrayée par les bruits... Lire la Suite →

Mon tableau du mois ; Octobre

Peter Lee (trouvé chez Lali clic) Septembre... La pluie, les feuilles mortes... S'octroyer des petites pauses respiratoires après une semaine fatigante, aller se réchauffer en allant boire un thé parfumé, emporter un livre bien sûr et prendre le temps de lire quelques pages. Savourer cette pause moelleuse, la savourer doucement... Laisser fondre sous sa langue... Lire la Suite →

Oublier dans les bois…

Je suis arrivée hier très tard dans la nuit, la première chose que j'ai faite en arrivant c'est d'allumer toutes les lumières pour me sentir moins seule, moins vulnérable. Pas moins isolée non, puisque c'est l'isolement que je recherche en venant ici, je ne dirais pas ce que je fuis, ça ne regarde que moi.... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑