Mon top 4 BD 2016

Toujours aussi heureuse de me plonger dans cette catégorie là :0) Et beaucoup de bonheurs m’attendent encore pour cette année 2017 puisque ma PAL regorge encore de petites (grandes) pépites !

Le sculpteur de Scott Mc Cloud Scott McCloud - Le sculpteur. Un gros gros pavé qui se dévore, une histoire qui ne se lâche pas, un amour qui prend une dimension à laquelle je ne m’attendais pas, une immersion dans l’art contemporain, une part de fantastique, une balade dans la grande ville de New York, bref beaucoup de choses dans ces nombreuses pages, je vous le conseille fortement.

Juliette, les fantômes reviennent au printemps de Camille Jourdy Camille Jourdy - Juliette - Les fantômes reviennent au printemps. un univers à la fois doux et piquant, la famille et ses complications, la vieillesse, le mal de vivre, les erreurs et les doutes, les rapports parfois conflictuels mais aussi les rencontres et l’arrivée du printemps, bref une vraie réussite et un gros coup de cœur pour moi !! J’ai trouvé aussi que tout cela avait un vrai goût réaliste.

Le retour de la Bondrée d’Aimée de Jongh Aimée de Jongh - Le retour de la Bondrée. A la fois sombre et assez violent. Pas très joyeux mais un voyage que je ne regrette pas. Un libraire et son enfance qui reste accroché, des livres et des oiseaux, un drame qui fait revenir des souvenirs, là aussi on trouve beaucoup de choses à se mettre sous la dent ;0)

Joséphine Baker de Catel et Bocquet José-Louis Bocquet et Catel - Joséphine Baker. Bon, là d’abord, tout simplement pour Catel et Bocquet ; j’adore leur association et je suis fan de leurs gros pavés qui parlent des femmes avec beaucoup de passion (et qui parlent de femmes passionnés aussi :0) Je ne connaissais rien à l’histoire de Joséphine Baker et j’ai été surprise plusieurs fois. Saviez vous qu’elle avait pris part à la résistance ? Qu’elle a eu une vie amoureuse extrêmement (vraiment extrêmement) bien remplie ? Il y a tant à découvrir encore, Un ouvrage vraiment riche et bien documenté.

J’ai pour projet de relire tout cela au cours de l’année, histoire de pouvoir vous en parler plus longuement…

Petit rajout ; les coups de cœur BD de Moka, Noukette et de Jérôme

Mon bilan jeunesse et album est juste par là (clic) et mon top littérature est à venir.

Mon top 6 BD 2015

Comme promis voilà donc la cuvée des BD. Celle de 2015 est plus qu’intéressante. Mais il faut dire que je me penche avec de plus en plus d’intérêt sur cette catégorie là. Grâce aux blogs (encore une fois) j’ai découvert Emmanuel Lepage, Lupano et l’auteur exceptionnelle qu’est Julie Maroh. Ce n’est que du bonheur (et des coups de cœur intégral ;0) C’est grâce à vous que j’ai découvert aussi Les carnets de Cerise, tellement délicieux, et ce pathétique Grand méchant renard. Si vous ne connaissez pas toute cette moisson je vous conseille d’ y piocher très vite ;0) Allez, c’est parti ;

La lune est blanche d’Emmanuel et de François Lepage François Lepage et Emmanuel Lepage - La Lune est blanche. Un grand voyage qui fait drôlement froid mais je n’imaginais pas cet univers aussi figé ; de la glace et de la glace encore et encore, rien d’autre. C’est plat, plat et rien d’autre à se mettre sous la dent (ou plutôt sous le regard) que cet horizon et cette glace à perte de vue. J’en ai ressenti une claustrophobie et un étouffement réel, je ne crois pas que j’aurais supporté un tel voyage en vrai :0)

Un océan d’amour de Lupano et Pannaccione Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione - Un océan d'amour. Alors que j’étais plus que sceptique la première fois que je l’ai eu en main (une BD sans aucune parole ni mots) je n’ai pu m’empêcher de le reprendre en main à la seconde visite à ma librairie. J’ai lu alors une vingtaine de pages et paf j’étais cuite ;0) En rentrant à la maison j’ai pesté de ne pas l’avoir ramené de suite. Il me fallait lire la suite, absolument. La visite suivante à été la bonne :0)

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh Julie Maroh - Le bleu est une couleur chaude. Lu lors d’un RAT BD j’ai été totalement sous le charme de cette histoire douloureuse mais si belle. Et quel graphisme, littéralement magnifique (à mon sens en tout cas). C’est vraiment un dessin parfait et j’ai adoré cette association de couleurs, principalement des gris et du bleu. Cela m’a rappelé « La femme piège » de Bilal ou la seule touche de bleue (la couleur des cheveux du personnage féminin principal) ressortait d’une façon splendide. D’ailleurs il faut absolument que je prenne le temps de vous parler de ma grande passion pour Bilal. Je suis une fan absolue ;0) Bref pour en revenir à Julie Maroh c’est une lecture BD incontournable !!

Les BD jeunesse ;

Le grand méchant renard de Benjamin Renner Benjamin Renner - Le grand méchant renard - Suivi de Il faut sauver Noël. Pauvre méchant renard, Il est pathétique mais c’est ce qui fait qu’il est si attachant. Sa maladresse est plus que touchante.C’est une histoire tendre et terriblement drôle. Vos enfants vont l’adorer (et vous aussi :0)

Les carnets de Cerise, T1, le zoo pétrifié  Aurélie Neyret et Joris Chamblain - Les carnets de Cerise Tome 1 : Le zoo pétrifié. de Joris Chamblain et Aurélie Neyret. « C’est tout à fait poétique et enchanteur. J’ai vraiment adoré les dessins pastels, doux et colorés qui donnent un peps incroyable au tout.  J’ai adoré aussi lire les pages des carnets de Cerise enrichit de photos, de collages, de dessins. Comment ne pas aimer ?? Cela me semble impossible ;0) J’ai vraiment passé un très, très joli moment avec Cerise (clic).

Les carnets de Cerise, Tome 2, le livre d’Hector Joris Chamblain et Aurélie Neyret - Les carnets de Cerise Tome 2 : Le livre d'Hector.de  Joris Chamblain et Aurélie Neyret. J’ai vraiment découvert un joli personnage d’Indiana Jones (ou presque) au féminin avec Cerise. J’avais pour projet de lire le 3ième tome à Noël mais je n’en ai pas eu l’occasion. Je pense que cela sera vite corrigé ;0) Je viens de voir qu’un tome 4 devait sortir dans les jours à venir. En voilà une bonne nouvelle, non ?

Par là, mon top 8 littérature 2015 (clic)

A suivre ; mon top jeunesse et album

Les carnets de Cerise, le zoo pétrifié, de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça.

Il était une fois… ben moi, Cerise !

J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Ion truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets.

On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Quand les copines (et Jérôme) m’ont donné envie de lire ces petites BD (trois tomes, celui ci est le 1er) je m’attendais à un petit bonbon sucré, petit bonbon au miel et délectable. C’est le cas bien sûr mais pas seulement… Je ne m’attendais pas à lire une histoire aussi belle. Mais il vaut mieux rester vague pour vous laisser tout le piquant et la surprise de ces pages qui se dévorent. Cerise est un personnage qui a tout pour nous plaire, elle adore écrire et son rêve est de devenir romancière. Elle lit bien sûr aussi, énormément… Ce qu’elle aime  » c’est observer les gens, imaginer leurs vies, leurs secrets. On a tous un secret enfoui au fond de nous, que l’on ne dit pas, mais qui fait ce que nous sommes.  » ( extrait du carnet de Cerise, p 1)

Elle a la chance d’avoir pour amie Annabelle Desjardins, une romancière connue qui vit pas loin d’elle, dans leur petite village. Et n’oublions pas ses copines ; Line et Erica, très différentes toutes les deux, mais de merveilleuses compagnes pour faire les 400 coups. Il y a même l’élément indispensable pour une histoire mystérieuse et passionnante ; la cabane secrète, la géniale et parfaite, celle plantée en haut d’un arbre, au milieu de la forêt.

Rajouter à cela un perroquet coloré, un « Monsieur mystère », un mur immense qui cache bien des secrets et les carnets que tient Cerise et vous avez tous les détails pour faire une super BD pour les grands et les petits. Je le conseille d’ailleurs très fortement pour ces derniers. C’est tout à fait poétique et enchanteur. J’ai vraiment adoré les dessins pastels, doux et colorés qui donnent un peps incroyable au tout.  J’ai adoré aussi lire les pages des carnets de Cerise enrichit de photos, de collages, de dessins. Comment ne pas aimer ?? Cela me semble impossible ;0) J’ai vraiment passé un très, très joli moment avec Cerise et j’ai hâte de lire les deux autres tomes!!

 » Pour faire une bonne enquête, il faut récolter les faits (comme dans Sherlock Holmes)

– Monsieur Mystère ne va en forêt que le week-end

– Arrivée vers 10 h 00, départ vers 19 h 00

– On a trouvé un mur coupant la forêt en deux… y a-t-il un lien avec Monsieur Mystère ? (extrait du carnet de Cerise, p30)

Lu aussi (tous les tomes confondus) et beaucoup aimé par FondantOChocolat,  Jérôme, NouketteSandrine et Soukee ainsi que Syl Bladelor , Mango et Bianca, Milly

Mon top 5 BD 2014

Mes coups de coeur BD sont ;

Lulu, femme nue d’Etienne Davodeau Lulu femme nue Intégrale : . de Etienne Davodeau Une jeune femme se permet quelques jours d’évasion, loin de son quotidien maussade. J’ai vu le film depuis et je l’ai beaucoup aimé aussi. La fin n’est pas identique, même si j’ai préféré la fin du film, celle de Davodeau est plus réaliste.

Gemma Bovery de Posy Simmonds Gemma Bovery. de Posy Simmonds Je suis de plus en plus fan de Posy Simmonds. J’avais déjà adoré Tamara Drewe et celui là tout autant… J’aime son trait de crayon, tout comme j’aime ses histoires… A relire sans modération :0)

Quatre soeurs, le premier tome ; Enid Quatre soeurs Tome 1 : Enid. de Malika Ferdjoukh et Cati Baur de Malika Ferdjoukh et de Cati Baur  et Quatre soeurs, deuxième tome ; Hortense Quatre soeurs Tome 2 : Hortense. de Cati Baur et Malika Ferdjoukh des mêmes auteurs. Mes coups de coeur de fin d’année. J’avais bien besoin d’un peu de douceur et de gaieté… Ses soeurs là m’ont apporté tout ça et bien plus encore… Une vraie lecture bonheur, une lecture doudou… Là aussi à relire sans modération

Je l’ai aimé aussi même si un peu moins que les autres ; La page blanche de Pénélope Bagieu et Boulet La page blanche. de Pénélope Bagieu et  Boulet Un petit poche qui se dévore très vite. Une jeune femme se réveille sur un banc, elle n’a aucun souvenir antérieur, ne sait même pas qui elle est… Mais la fin m’a un peu laissé sur ma faim ;0) Même si c’est une fin qui tient très bien la route…

J’ai de belles choses qui m’attendent encore pour cette année 2015, j’ai bien l’intention de lire encore pas mal de BD et de romans graphiques… Je les apprécies de plus en plus…

Loulou, l’incroyable secret de Grégoire Solotareff et Jean-Luc Fromental

Tout d’abord les livres de Loulou c’est d’abord ça :

Loulou. de Grégoire SolotareffLoulou - Plus fort que le loup. de Grégoire SolotareffLoulou à l'école des loups. de Grégoire Solotareff Des albums très colorés tous centrés sur ce personnage presque indétrônable pour les enfants ; les loups !! Je n’ai eu l’occasion de n’en lire aucun, maintenant PetitDernier est vraiment trop grand pour les lire. C’est dommage, comme quoi, il y a toujours des lectures pour nous passer entre les doigts… Le livre dont je vais vous parler est bien plus pour lui, c’est une BD, d’après le film de Grégoire Solotareff et réalisé par Eric Omond.

Le mot de l’éditeur : « On retrouve Loulou et Tom au pays des lapins. Loulou apprend d’une bohémienne que sa mère est vivante. Ils partent à sa recherche dans la principauté de Wolfenberg, dirigée par des loups. Ils arrivent en plein festival de Carne où tous les grands carnassiers du monde participent à la grande chasse annuelle. L’amitié de Loulou et Tom survivra-t-elle dans ce pays où les herbivores ne sont que nourriture ou esclaves ? Quel est l’incroyable secret de la naissance de Loulou ? »

Loulou vit au pays des lapins, un matin il est attiré vers la caravane d’une bohémienne, et celle ci lui apprend que sa mère, dont il ne connaissait aucunement l’existence, est vivante. Elle porte le beau nom d’Olympe de Wolfenbert et vit dans la principauté de Wolfenberg. Bien évidemment Loulou n’a dès lors qu’une seule idée ; aller la retrouver, même si pour cela, lui et son ami le lapin, vont devoir affronter bien des dangers. Là bas c’est le domaine des carnassiers et pour le lapin surtout, l’épreuve sera rude ;0)

 J’ai vraiment trouvé les illustrations superbes, les décors sont splendides, les personnages vraiment bien croqués, et leurs aventures sont très sympas à suivre !! L’histoire m’a paru un peu fouillis par moment, ça m’a paru un peu étrange, c’est assez loufoque… Mais au final l’humour est là et j’aimerais beaucoup voir le film maintenant pour voir ce que ça donne.

Loulou n’est pas un loup comme les autres, il est végétarien (;0) et son meilleur copain c’est le lapin Tom. C’est plutôt original comme situation !! Vos enfants découvriront dans ce livre ;

* L’amitié, valeur essentielle…

* Des « Sancros » et des « Loncros » (facile à deviner la signification ;0)

* Un festival de Carne (rassemblement des carnassiers)

* Des rebelles de la forêt de tout poil

* Une renarde qui porte le nom de Scarlett et qui a le blues

* Un prince qui aime les gratouilles

* Des fleurs qui mordent

* Et de l’humour, du mystère, de l’aventure…

La Bande annonce du film ;

Lu aussi par Nadaël

Editions « Rue de Sèvres »

Novembre 2013

Ma participation au challenge d’Hérisson  ob_76eace_logoalbums2014[1] 3/20

 

 

Toi le désir, tome 2, Eva Medusa d’Ana Mirallès et Antonio Segura

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lors de ma première lecture je me rappelle déjà que ce tome là n’était pas mon préféré, loin de là… C’est toujours le cas. L’érotisme, d’agréable dans le premier tome bien que spécial,  devient malsain, voire totalement déviant. La magie devient très présente sur ce tome, étouffante. Eva Medusa (attention spoiler sur le premier tome) a donc quitté l’hacienda, elle a pris un bateau, un vapeur, sur le fleuve Amazone que le capitaine déteste. Il y a cette chaleur moite, qui le met à bout :

 » …/… cette maudite chaleur rendrait fou l’être le plus civilisé… comme je regrette… d’avoir quitté mon mississipi pour ce fleuve immonde… pour certains cette jungle c’est l’éden, pour moi c’est l’antichambre de l’enfer…/… »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Eva Medusa est là, telle une araignée, tisse sa toile et manipule et ensorcèle les hommes. Elle les envoûte et fait d’eux ce qu’elle veut. Désormais la magie noire n’a plus de secrets pour elle et elle l’utilise sans aucun complexe, mais il y aura tout de même quelques petites choses qui se mettront en travers de sa route. Eva Medusa ne maîtrise pas tout, pas tous non plus…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAParallèlement à tout cela nous suivons aussi le chemin de Gonzalo, le contremaitre de l’Hacienda. Celui ci est devenu une épave, il a pour seule obsession Eva Medusa, qui l’a abandonné à son sort d’homme envoûté.

 » …/… victime du changement de personnalité le plus radical que j’aie jamais vue… je le considérais comme un honnête homme et droit mais depuis la mort de son patron, il y a environ une semaine… et lorsque la seule héritière Freulein Maria, a pris le bateau pour Belem en le laissant diriger la Fazenda… il s’est saoulé à mort chaque nuit et chaque jour… »

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJe ne vous en dirais pas plus, à voir de découvrir le reste… J’ai déjà entamé le 3ième tome qui me plait bien plus que celui ci. A suivre donc !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photos personnelles, non libre de droit, éditions Glénat, 1991

Ceci est ma participation au challenge Halloween de Lou et Hilde. et pour les mercredi BD fantastique de Mango

 bd du mercredi,challenge halloween,mélusine,halloween

Toi le venin, Eva Medusa Tome 1 d’Ana Mirallés et d’Antonio Segura

OLYMPUS DIGITAL CAMERA« Ne la regarde pas ! Baisse les yeux, ferme ton cœur, sinon Eva Medusa fera de toi l’esclave de ses désirs… » 

Voilà une BD (en 3 tomes) que j’ai lu lors de sa sortie en 1991, eh oui, ça date un peu. Mais j’en avais gardé un souvenir très fort. J’ai tout de suite pensé à relire ces BD quand je me suis inscrire au challenge Halloween. Une série idéale pour ça… Et quel bonheur de me replonger dans cette atmosphère étrange, envoûtante et totalement dépaysante. On croit respirer cet air poisseux d’une rivière en pleine jungle. Respirer cet air vicié issu de la magie noire. Il y a là un mélange de mythologie grecque avec la méduse, de magie noire, et de croyance en des dieux très anciens. Il y a une femme qui, de peur de perdre sa jeunesse et sa beauté, se tournera vers des forces obcures et deviendra une puissante prédatrice qui se joue des hommes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a une innocente jeune fille, Maria, qui sera entraînée dans toute cette folie. Maria qui, après avoir passé toute son enfance dans un couvent, revient pour ses quatorze ans vers l’hacienda de son père, Don Fernando. Cet homme qui cache un douloureux secret dans une chapelle sacrée, ou personne n’a le droit de penêtrer, ni même d’en faire allusion. Il y a là une jeune femme enfermé, qui jure de se venger. Une femme devenu dévoreuse d’hommes,  et qui disparaît dans les flots, emportée par un serpent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a Eva la méduse, qui est un piège pour les hommes. Alors qu’ils y ont goûté, ils ne peuvent plus faire l’amour à aucune femme, elle devient leur obsession. Il y a un homme aussi, qui va croire conjurer le sort.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Vous prenez les mythes pour des contes puérils, vous les associez à d’anciennes religions… et vous ne comprenez pas… Les noirs ont rencontré les dieux quand vous vous balanciez encore dans les arbres… les habitants du paradis c’était nous… c’est une femme noire qui a connu le serpent… C’était une époque magique… les étoiles commençaient à briller dans le ciel, on ignorait le péché… et le serpent pour pousser la femme à la révolte, contre le créateur, lui a donné la plupart de ses dons en échange de sa trahison… le sexe le plus pur qu’on puisse imaginer… coucher avec elle, c’est éprouver une jouissance sans fin, éprouver un plaisir plus qu’humain… je suis la mémoire de ce que vous avez oublié… »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un vrai coup de coeur encore une fois !! La semaine prochaine je vous parlerais du tome 2 ;  » Toi le désir »

Photos personnelles, non libre de droit, éditions Glénat, 1991

Lu pour le challenge Halloween de Lou et Hilde. et pour les mercredi BD fantastique de Mango  bd du mercredi,challenge halloween,mélusine,halloween