Le confident – Hélène Grémillon

Le confident Le confident

Le quatrième de couverture :

 » Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspense psychologique.

Le confident a obtenu cinq prix littéraires et été traduit en dix-huit langues »

Après tellement de coups de cœur pour le RAT me voilà toute embêtée par cette déception… Vous l’avez lus et vous l’avez toutes aimés… Alors qu’est-ce qui a cloché ??

D’abord le sujet est noir, très noir… Et je n’ai pas besoin de ça en ce moment… Cette histoire est quasiment désespérante… Et les personnages sont tous, les hommes aussi, vraiment exaspérants. Je n’ai pas réussi à avoir de la sympathie pour aucuns d’entres eux… Sauf pour Camille évidemment mais elle n’a pas une grande place dans ces pages.

L’histoire m’a semblé banale, le style aussi… Bref, j’en ai été à me demander pourquoi tant de passion pour ce livre…

Bien sûr je l’ai lu très vite parce que j’avais tout de même envie de savoir comment tout cela allait se terminer, mais il ne m’en reste déjà plus grand-chose. Je n’ai coché que trois malheureux petit passage et ça c’est un signe qui ne trompe pas chez moi… C’est le test inéluctable…

Pour moi ce livre n’est rien d’autre qu’une banale histoire d’adultère, enfin, pour dire mieux, je n’ai pas réussi à y voir plus…

Bien sûr il y a cette amour maternel, plus fort que la vie, qui fait faire tout et n’importe quoi…

Il y a aussi une trahison, infâme, nauséabonde… Mais en même temps inévitable…

Les risques étaient là, ils ont été pris, sans nulle réflexion préalable (comment peut-on décider d’une chose aussi grave sans prendre le temps de la réflexion ??)

Et le résultat a été à la hauteur… Désastreux !

C’est difficile de vous parler de ce livre parce qu’il est empli de secrets, et vous en révéler une miette inclus le fait de vous en dire trop… Le quatrième de couverture est parfait, il est assez bref et vous titille l’imagination, vous donnant juste assez de curiosité pour le lire…
En bref je ne garderais pas un très bon souvenir de cette lecture…

Mais je l’ai déjà dit, et le pense très sincèrement, la lecture est une alchimie magique et mystérieuse, on se sait jamais si la sauce va prendre ou non et on ne comprend jamais, finalement le pourquoi et le comment de la chose…

Cette fois encore la magie n’a pas fonctionné et c’est tant pis parce qu’il y a beaucoup d’autres billets pour vous donner l’envie de lire ce livre.

Je ferais donc comme d’habitude et vous conseillerais d’aller les lire :

Les billets de KeishaLeiloonaClaraCynthiaMango et Mya Rosa. Celui d’Anne aussi.

Noukette est un peu sceptique, ainsi que Manu (ouf, je me sens moins seule)

Les passages qui m’ont interpellés :

 » Avant, je trouvais ça bien, l’avortement : modernité, libre arbitre de la femme… maintenant, je me débats  dans un piège qui, comme tous les pièges, fleurait d’abord bon la liberté. Progrès pour la femme, tu parles ! Je veux garder le bébé, je suis coupable envers Nicolas, qui n’en veut pas. Je le fais passer, je suis coupable envers le bébé. En prétendant sauver la femme de l’esclavage de la maternité, l’avortement lui impose une autre forme d’esclavage : sa culpabilité. Plus que jamais, la maternité devient notre seule fait ou méfait. »

  » C’est si doux de dormir avec son enfant, les corps sont si bien relâchés de savoir qu’ils n’ont que ça à faire, dormir, et qu’ils ne risqueront pas de subir les assauts d’un homme. Les assauts d’un homme fidèle on s’y prête et parfois, on se dit que c’était bien, mais ceux d’un homme infidèle, on ferme les yeux et on se dit qu’on aimerait tant dormir ou vomir, on se sait pas. »

Read a thon du 19 mai 2012 + Le bilan

RATMai2012

Samedi 10h05 : Allez, hop, on y va ! Je commence ma journée tranquillou. La maison pour l’instant est assez calme, pourvu que ça dure. Un gros bol de thé noir m’attend sur la table et je vais me lancer et commencer par ma lecture en cours que je n’ai pas beaucoup entamé cette semaine. Donc ma première lecture sera « Marie d’en haut » d’Agnès Ledig Marie d'en haut Je souhaite une excellente journée et un super Read a Thon à toutes les copines… A tout à l’heure !! Les participantes : Syl, Asphodèle, Joëlle, Sharon, XL, Giny, Adalana, Touloulou  et moi !!

Samedi 14 h 00 :  Je viens de prendre un repas rapide, amoureusement préparé par mon homme et j’ai tout juste fini mon premier livre « Marie d’en haut » qui a été un coup de coeur absolu… Le problème est : que lire après cela !! Cela va être dur de trouver aussi bien ou mieux… Les garçons sont super sages (ma fille absente chez une copine), bref pour l’instant tout est parfait… Ma migraine s’est calmé, donc tout va bien… Là une théière pleine de thé vert m’attend et je prendrais sans doute quelques douceurs (du chocolat surtout… comment se passer de chocolat lors d’un Read a thon ??!!). Là je ne sais pas trop sur quoi continuer… Le défaut d’une très belle lecture c’est que vous n’avez envie d’enclencher sur rien du tout… Je vais bien devoir choisir… Alors entre ça Métal mélodie et ça Adèle Blanc-Sec - Adèle Blanc-Sec, T1 mon coeur balance… Mais je vais commencer par faire un petit tour chez les copines et je reprendrais ma lecture… Bonne continuation à toutes !!!

Samedi 17 h 32 : Le temps file, file, file…. ça passe très, très vite…. Trop vite ! Je viens à peine de terminer à l’instant mon deuxième livre… Je ne lis franchement pas très vite mais aucune importance parce que je viens de lire mon deuxième coup de coeur de la journée… Enfin, enfin des lectures qui me bouleversent après pas mal de lectures plutôt tièdes… Ce livre était une vraie petite merveille qui m’a envie fait voyager, bouleverser, traverser l’Espagne, pleuré un peu… Bref j’en redemande des lectures comme ça !!!

Le Read A Thon, j’adore toujours autant. Je me demande pourquoi je n’en fais pas tous les samedis ;0) Je viens donc de finir « Métal Mélody » et je vais enclencher sur « Adèle Blanc-sec » !! Après ?? Peut-être Apolline je verrais… Mais que lire après deux coups de coeur consécutifs ?? Maintenant je vais me prendre un petit goûter (oui, il est un peu tard pour un goûter, mais qu’importe…). J’espère que, toutes, vous prenez autant de plaisir que moi à cette journée dédié à la lecture et je vais prendre, tout de suite, quelques minutes pour passer chez vous pour voir comment ça se passe. Bonne continuation à toutes !!!

Samedi 19 h 33 : Le temps passe de plus en plus vite…. Mais l’envie de lire ne m’a toujours pas quitté…. Je fonctionne à l’adrénaline… Alors finalement j’ai fini le premier tome d’Adèle Blanc-sec et le deuxième tome Adèle Blanc-Sec - Adèle Blanc-Sec, T2  j’ai beaucoup moins aimé que ce que je pensais je dois dire. Et puis, j’ai fini ça aussi Apolline - Apolline, T1 que j’ai adoré…. Apolline reste définitivement un coup de coeur…. Troisième épisode que je lis et j’aime toujours autant (celui ci est le premier tome). Maintenant je pense commencer ça La liste de mes envies ou ça Le yark Je ferais sans doute une petite pause pour grignoter quelque chose dans une petite heure. J’espère que tout va toujours bien pour vous. A tout à l’heure ! Et je cours voir les copines :0)

Samedi 22 h 04 : Voilà le Read A Thon du joli mois de mai est maintenant terminé…. Je ne suis pas trop fatiguée cette fois et j’ai vraiment, encore une fois, passée une journée formidable. Au point que je me demande si je ne devrais pas faire des Read A Thon plus souvent. Mais bon, c’était, vraiment, vraiment, une très belle journée !! J’espère qu’il en a été de même pour les autres participantes. Alors pour ces dernières heures voilà ce que j’ai lu. J’ai fini « Le Yark » qui a été un vrai petit délice… (message personnel : merci Za, tu avais raison, ce livre c’est une vraie petite merveille, une pépite d’humour, des dessins sublimes, une histoire à croquer (!!) et un zeste de cruauté… Pour celles que ça intéresse, le lien vers son billet ici même

En tout cas, c’est grâce à toi que j’ai eu envie de découvrir ce livre, au départ acheté pour « Petit dernier » qui, pour l’instant est un peu effrayé et c’est finalement moi qui l’ai lu…). Et je suis à la moitié (environ) de « La liste de mes envies » qui pour l’instant me plait beaucoup. Je pensais commencer la BD de « Rosalie Blum » mais je n’en ai pas eu le temps. Mon bilan pour cette journée : excellent…. Et qu’importe le chiffre… J’ai vraiment passé une excellente journée !! Je vais, de ce pas, voir les copines et lire leurs bilans de la journée en commençant par Joëlle qui n’a pas précisé s’il fallait donner les résultats ce soir ou si ça pouvait attendre demain. Et je ne résiste pas à l’envie de  vous donner le petit logo de Syl pour une jolie conclusion à ce RAT 2012 :

rat2012.jpg

Le bilan le lendemain : Je pense que c’est aujourd’hui que je vais avoir le contrecoup de la fatigue d’hier (en général le dimanche d’après un RAT je ne suis pas au mieux de ma forme)… En plus nous nous sommes endormis plutôt tard hier soir parce que « Petit denier » était malade… Mais bon, de toute façon repos, repos et repos, voilà ce qui est prévu pour aujourd’hui. Mais passons à ce que j’ai lu finalement :

– Marie d’en haut d’Agnès Ledig, littérature : 257 pages (de la page 107 à la page 363)

– Métal Mélodie de Maryvonne Rippert, littérature jeunesse : 211 pages

– Adèle et la bête et Le démon de la tour Eiffel de Tardi, BD : 96 pages

– Apolline et le chat masqué de Chris Riddell, jeunesse : 175 pages

– Le Yark de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard, jeunesse : 76 pages

– La liste de mes envies de Grégoire Delacourt, littérature : lu jusqu’à la page 96

Ce qui nous fait un total de : 911 pages !! Toujours pas réussi à battre le chiffre de mon premier Read A Thon (1000 pages tout rond) mais pas mal quand même. L’essentiel étant que, comme pour les autres fois, j’ai passé une journée formidable (je ne m’en lasse pas !!!) et c’était vraiment, vraiment génial… Et cette fois ci je n’ai absolument pas ressenti de fatigue… Comme je l’ai dit c’est l’exaltation qui me poussait dans le dos… (bon j’ai fait des pauses aussi, les passages chez les copines, les comptes rendus de ma journée, le repas de midi :0) Encore une fois la magie et le bonheur total était au rendez-vous !!! Vivement le prochain RAT !!!

Marie d'en haut Métal mélodie Adèle Blanc-Sec - Adèle Blanc-Sec, T1 Adèle Blanc-Sec - Adèle Blanc-Sec, T2 Apolline - Apolline, T1

Le yark La liste de mes envies

Pour finir quelques remerciements : Merci à Joëlle pour l’organisation de ce RAT. Merci à toutes pour vos commentaires et vos passages chez moi. Merci à Syl d’avoir bien voulu céder à mes insistances et accepter de me suivre dans cette aventure. Et je rappelle encore une fois toutes les participantes :  Syl, Asphodèle, Joëlle, Sharon, XL, Giny, Adalana, Touloulou !!!  Passez un très beau dimanche !!

Source des photos (clic)

Nebraska Song – Tom Mc Neal

 

 (je ne peux résister à l’envie de vous donner la couverture en grand formal, elle est tellement belle)

Le mot de l’éditeur :

 » Judith Withman a toujours cru au grand amour. Un sentiment capable de vous transporter au bout du monde. Cette passion-là, elle l’a connue, à 17 ans, avec Willy. Mais leur histoire ne dure que le temps d’un été, Judith devant partir pour l’université.

Aujourd’hui, à 44 ans, Judith vit à Los Angeles auprès d’un mari qu’elle soupçonne d’infidélité et de leur fille, avec qui elle n’arrive plus à communiquer. Les souvenirs de son premier amour la hantent. C’est alors qu’elle retrouve le numéro de téléphone de Willy…

Quelle serait sa réaction si elle l’appelait, plus de vingt ans après ? L’a-t-il oubliée ? Peut-on rattraper le temps perdu, changer le cours des choses sans sacrifier ce que l’on a construit ? Revoir Willy permettra-t-il à Judith de sauver son couple ?

Un portrait de femme émouvant et juste, doublé d’une interrogation sur l’essence même du bonheur, avec pour décor les paysages grandioses du Nebraska. « 

Celle qui m’a donné envie de lire ce livre : La ruelle bleue et voilà le lien vers son billet

Comme je l’ai dit lors de mon bilan ce livre a été une déception. Je l’ai acheté pour les descriptions du Nebraska et en fait ses descriptions ne m’ont pas du tout convaincue ni transportée… Je n’ai pas réussi à m’immerger et me transporter dans cette magnifique région. Et je dois dire que, rien que cela, m’a déjà beaucoup frustrée… Comme vous le savez déjà j’aime beaucoup retrouver dans un livre un dépaysement complet, un voyage vers un ailleurs et d’autres paysages…

Mais là je suis restée dans mon canapé (ça m’avait déjà fait le coup avec « Sukkwan Island »)

Je n’ai pas aimé non plus le personnage féminin, cette Judith qui m’a souvent agacée, elle ne sait pas ce qu’elle veut et quitte son premier amour pour des raisons, il me semble, vraiment pas flagrantes.

Elle travaille dans un milieu qui ne m’attire pas des masses, celui du cinéma et des séries télé.

Ses rapports avec sa fille et leurs affinités inexistantes ne m’ont pas convaincue non plus.

Et le pire, c’est que cette histoire d’amour naissante avec Judith et Willy ne m’a pas transportée non plus (et pourtant Willy est plutôt craquant)

J’ai trouvé l’histoire plutôt lourde et vraiment triste, ce qui est quand même le comble pour un romanesque…

Le livre alterne entre la vie d’aujourd’hui de Judith, mariée, une fille et celui de sa rencontre avec Willy, lorsqu’elle était adolescente. Il y a de belles scènes, ça je dois y convenir, je pense à leur première soirée à la belle étoile avec Willy qui y a vraiment mis toute son originalité et son coeur… Mais le problème est justement que je n’y étais pas du tout…

La vie de Judith adulte m’a encore plus ennuyée, elle passe son temps dans une location de dépot, une espèce de grande pièce qu’elle meuble avec la chambre à coucher qui est la seule chose qui lui reste de son père et qui était sa chambre d’ado. Elle y passe beaucoup de temps à y rêvasser, y dormir, bref à mon sens à y fuir sa vie qui ne lui convient plus du tout…

Conclusion : si vous avez envie de lire ce livre je vous conseille plutôt de lire le billet de La ruelle bleue et lebillet de Madoka, et de ne pas faire attention au mien…