Tableaux

Le tableau du mois ; Avril

Etretat, la porte d’Aval – Eugène Boudin 1890 (source)

Alors que je tente un autre retour, un vrai celui là, espérons le, le temps est au beau fixe mais il est conseillé de ne pas se découvrir d’un fil (il fait froid, gla, gla :0) Voilà le type même du paysage que j’aimerais contempler lors de promenades printanières ; la mer et sa vaste étendue, des falaises abruptes et, mais c’est très accessoire ; des bateaux. Je rêve de sentir un vent frais (mais pas trop) sur mon visage et du sable sous mes orteils. Si vous rajoutez à cela quelques embruns ça serait juste parfait. Bref quelques jours tranquilles entre moi et moi, ou avec mon homme, ou encore avec mon homme, mes enfants et ma mère, et bien ça serait juste topissime… En me relisant je me rends juste compte de l’énormité de mon mensonge, non, le top serait de pouvoir partir encore une fois, juste une dernière, avec mon  père aussi. Mais il faut se rendre à l’évidence, il y a juste des choses, maintenant, qui resterons de l’ordre de l’impossible. Mon état d’esprit d’aujourd’hui est de profiter le plus possible des moments que je passe avec ma mère, mais aussi avec ma famille, et des p’tits moments de bonheur tout simplement…

Je vous embrasse et vous souhaite un très beau printemps.

Publicités

13 commentaires sur “Le tableau du mois ; Avril

  1. Il faut que tu sois bienveillante envers toi-même et le temps qui prend parfois du temps pour assouplir les choses. Mais je suis certaine que de venir de temps à autre nous dire comment tu te sens ne peux que te faire du bien. 🙂 Bises L’Or!

  2. Une amie m’a dit récemment « le plus dur… laisser aller les choses ». As-tu lu Wild de Cheryl Strayed ? Peut-être est-ce un peu trop tôt. Mais je repense forcément à cet incroyable livre en te lisant. Je me rappelle de la fin du livre : « To know that seeing the fish beneath the surface of the water was enough. That it was everything. It was my life – like all lives, mysterious and irrevocable and sacred. So very close, so very present, so very belonging to me.
    How wild it was, to let it be. »
    J’espère que le temps apaisera les choses… et que les moments d’émerveillement face à la vie redeviendront de plus en plus nombreux.

  3. C’est joli ce changement de décor chez toi. Il faut que je retourne à Etretat. C’est pourtant près de chez moi mais ça fait longtemps que je n’y suis pas allée.

  4. Voilà ! c’est tout à fait ça. Prendre le temps de se faire plaisir et faire comme on veut. Mettre une belle peinture sur le blog, faire un coucou aux copines, parler d’un album illustré, d’un livre ou d’une chanson. Respirer. Regarder par la fenêtre le ciel bleu, ou même la pluie tomber. Ça, c’est pour ton retour. Puis pour le reste… il faut encore un peu de temps…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s