La montagne, une cabane, un lac… What else ?!

Voilà pile ce dont je rêverais, un séjour calme et tranquille dans la montagne, dans un petit chalet tout en rondin. Un lac, un peu de neige, un canoë et je serais aux anges. Quelques livres aussi et de la musique, et un peu de solitude aussi, juste pour quelques jours. Histoire de me recentrer sur moi même et de réfléchir à ce dont j’ai vraiment envie. Des projets d’écriture, des essais, pour l’instant rien de probant, je ne me sens pas très inspirée… Ou alors peut-être que je me censure, comme d’habitude. Insister ou laisser couler et attendre un moment plus propice ?! Je ne le sais. Mais je sens que ça me chatouille et me travaille.

A part ça, mais ça ne vous aura sans doute pas échappé ;0) j’ai prolongé un peu ma pause. Il faut que je me fasse à l’idée que, de temps en temps et régulièrement, la fatigue me tombe dessus, tel une chape de plomb m’écrasant de son poids. Je n’ai d’autre choix alors que de l’écouter et de ralentir. De toute façon l’envie me quitte à ce moment là, c’est ainsi. Quelques soucis de santé aussi qui se rappellent à mes souvenirs et voilà… Mais je lis quand même, et beaucoup en plus. Deux lectures en cours, un petit truc léger et sympa « Amusez-vous en pensant à moi » d’Asa Hellberg et un autre plus littéraire « La plage » de Marie Nimier qui font venir de belles images, et puis c’est aussi l’histoire d’une fuite, d’une échappée, d’un départ.  Je vous souhaite de belles lectures et un bon dimanche. Je vous embrasse. A bientôt.

First Song’ for B – Devendra Banhart, First Song

Source de la photo (clic)

Les fées du camping de Susie Morgenstern

Xavier n’a qu’un rêve depuis tout petit ; faire du camping !! « N’importe où, pourvu que ce soit en pleine nature. » (p9). Seulement voilà ses parents ne l’entendent pas ainsi. C’est vacances à New-York, croisière en Méditerannée, Club Magimerveille, bref ce n’est jamais du camping. Xavier désespère et puis un jour, voilà, enfin ses parents cèdent et organisent du camping en Ecosse. Du camping !! Merveille des merveilles… Xavier n’en revient pas et dès lors ne pense plus qu’à ça, il prépare son séjour avec enthousiasme et grand bonheur. Du camping, enfin !! Il rassemble son propre équipement (emmagasiné pendant de longues années, de Noël en Noël, d’anniversaires en anniversaires, ça en dit long sur sa passion pour le camping ;0) Il est un peu déçu quand son père lui apprend qu’il n’aura pas besoin d’emmener son matériel, que tout leur sera fourni sur place. Mais rien ne pourrait lui gâcher son bonheur, il ira camper et cela très bientôt.

 » Et maintenant, il ne vit plus que pour le départ. Il se voit en train de griller au feu de bois d’énormes poissons tirés d’un lac, de dormir à la belle étoile et d’étonner ses frères par sa rapidité à gravir les pentes pour arriver en haut des crêtes. » (p15)

Les préparations vont bon train, tout le monde s’y met et commence à avoir envie de ces vacances !

« Une atmosphère électrique règne à la maison. Tout le monde se prépare, unanimement rallié aux projets de Xavier. Il triomphe. Plus que deux jours. On finit les restes du frigo. On astique la maison pour, comme dit sa mère, « mieux la retrouver en rentrant ». Plus qu’un jour. On vérifie le stock de sous-vêtements et on boucle les valises. ça y est ! La vie, oh la vie !….( page 16)

Mais voilà ; une surprise terrible attend Xavier la veille de leur départ ; son visage est couvert de pustules. Le lendemain la doctoresse confirme ses pires craintes ; il ne partira pas en Ecosse. Le pire c’est que sa famille décide de partir sans lui et de le confier aux bons soins d’un étudiant trouvé in-extrémis. Mais, le dit étudiant, vient le matin et pousse un cri d’horreur (ou presque) en voyant Xavier. Il n’a jamais eu la varicelle, et n’a pas de temps à perdre puisqu’il est étudiant, justement ;0) (et ça se comprend quand je vois les heures dingues que ma fille consacre à ses partiels, et à ses études, fin de la parenthèse ;0) Bref voilà sa famille parti et Xavier tout seul dans leur appartement. L’étudiant a filé fissa, mais non sans lui promettre de lui envoyer quelqu’un dès le lendemain matin. Xavier passe sa première nuit seul et il n’en mène pas large (il a neuf ans faut dire). Ce qu’il ne sait pas encore c’est qu’il va avoir tout un échantillons de nounous diverses, qu’elles vont toutes lui apporter un petit morceau d’originalité et de plaisirs diffus, et que ses vacances finalement vont être formidable !!

J’ai vraiment adoré cette lecture (à partir de 7 ans) C’est vraiment très drôle ! Je dois dire que j’ai trouvé les parents assez indignes de partir ainsi sans leur loupiot d’à peine 9 ans mais ils seront bien punis ;0) J’ai adoré aussi cette brochette de personnages vraiment sympas et bien trouvés. Entre la jeune fille belle comme un coeur et guitariste, une autre (étudiante dans une école de cirque) qui l’est moins mais qui lui apparait tellement plus belle quand il voit ses talents et ses prouesses (et discrètement l’auteure fait comprendre aux enfants qu’il n’y a pas que le physique qui rend beau une personne). Il y a même une mamie qui lui apprendra à jouer à « blanche neige » (jeu consistant à ranger, et à nettoyer comme Blanche neige l’a fait avec les 7 nains ;0) Et une jeune femme très enceinte qui l’entrainera avec elle jusqu’à l’hôpital (passage que j’ai trouvé très drôle !). Bref vos enfants devraient y trouver leur bonheur, l’inverse m’étonnerait beaucoup !

Les fées du camping

Susie Morgenstern

Illustrations de  Jean-Charles Sarrazin, 87 pages

Collection Mouche de l’école des loisirs, édition 2007

Lu pour le challenge Petit bac d’Enna, catégorie VOYAGE

 

 

« Là-bas, dans le Nord »

Source de la photo

 » C’est à Ketylin que se rend la lettre, à chacun de ses départs et chacun de ses retours. Là-bas dans le Nord près du cercle polaire, où survivent de rares villages grâce aux sovkhozes d’élevages de renards, c’est à Ketylin qu’elle va, une petite bourgade sibérienne agrippée à la rive gauche de l’Ob. D’abord une kyrielle de maisons de bois disséminées çà et là comme une sortie d’élèves dissipés, qui finissent par se regrouper et se ranger sagement pour écouter le maître. » (p45) Lena de Virginie Deloffre, Livre de poche 2013

Et je vous laisse avec cette chanson d’Adèle que j’écoute sans arrêt en ce moment ; Hello. Très bon dimanche à tous !!

 

Mon tableau du mois ; Février

Carl Larsson – 1910 Lisbeth’s New Hat

Ce tableau vous l’avez déjà vu chez moi. C’est mon tableau préféré de Larsson !! Il est celui qui me parle le plus, celui qui me correspond le plus. D’abord pour la neige évidemment, et puis pour cette couleur bleuté, d’un doux lavande, tirant à la fois sur le blanc et un peu sur le violet. De toute façon inutile d’analyser le pourquoi et le comment, ce tableau je l’aime infiniment et il n’y a pas grand chose à dire d’autre. J’en suis toujours au même point que pour le mois de Janvier (clic) ; en manque de neige je suis, en manque de neige je resterais. Cette nuit quelques flocons sont tombés, ce matin il n’y avait plus rien… Je peux certainement faire une croix dessus pour cette année. Je ne saurais dire pourquoi j’ai une telle passion pour la neige, c’est peut-être aussi une des raisons qui font que j’ai tellement aimé Lena, pour ces grandes étendues glacées, immenses (je vous parlerais dans les jours à venir de ce beau et grand coup de foudre que j’ai eu pour cette lecture). A part ça je suis toujours dans ma lecture du « Passage » de Connie Willis. J’accompagne Joanna qui vogue sur ces frontières très flou entre la vie et la mort. J’en ai encore pour un bon moment puisque le livre fait 925 pages et que j’en suis à peu près à la moitié. Pour changer un peu je compte commencer ce soir le nouveau roman de Marie Nimier « La plage ». Vous savez déjà à quel point j’aime les huis-clos, celui ci a l’air d’en être une belle définition.

Vos billets les plus tentateurs du mois de Janvier

Je vais essayer de faire à nouveau un rendez vous mensuel de vos billets tentateurs. Le mois de Janvier à été assez intense en nouveautés, pas mal de choses me tentent vraiment beaucoup… Le poids du coeur (la suite des Larmes sous la pluie) est déjà dans ma bibliothèque ;0) Quand au dernier livre de Philippe Claudel (mon auteur masculin préféré) L’arbre du pays Toraja, ça ne saurait tarder. Oh, et durant ce mois de Janvier j’ai noté beaucoup de BD, c’est vraiment la famille de livres qui m’attiraient le plus durant ce mois ! Bon, sur ce je vous laisse avec les tentations ;

Littérature

Illettré chez Nadael

Comme un roman chez Romanza (que bizarrement je n’ai pas encore lu)

Viscères chez Clarabel

Les échoués chez Louise, Sandrion, Moka

Le chant de la Tamassee chez la Lectrice en campagne

La femme au colt 45 chez Antigone, Keisha, Mirontaine, Gwenaelle

Le poids du cœur (la suite des Larmes sous la pluie) chez Keisha, chez Jostein,

L’arbre du pays Toraja chez Clara (de Philippe Claudel mon chouchou)

Pour la peau chez Clara

En attendant Bojangles chez Noukette, Jérôme, Blablablamia, Leiloona, Gwenaëlle, Keisha, George,

Je vous écris dans le noir chez Marion

Ados

Messager chez Syl (suite du Passeur)

Lectures jeunesse

Bruno chez Clarabel

Yéti (Dautremer) chez Moka

Vite, vite, chère Marie chez Moka

La prisonnière du brouillard chez Moka

La légende du chien noir chez Nadael

Le festin de Citronnette chez Gaëlle la libraire et Antigone, Aifelle

BD

Journal d’un chat assassin en BD chez Saxaoul

220 volts chez Jérôme

Les quatre soeurs, Bettina chez Clarabel

Si Dieu existe chez Lewerentz

Le piano oriental chez Mo’ , Leiloona, EnnaSandrine

Ceux qui me restent chez Sandrine

Esmera chez Moka et chez Noukette

Melvile, le tome 2 chez Jacques, chez Noukette, Jérôme, chez l’auteur,

Recettes

Pâte filo ; samossas et croustade de pommes chez Sandrion

Les boulettes irlandaises chez Louise

Breakfast Muffins chez Madeleine Miranda

Divers

Un appel aux lectures communes irrésistible chez Noukette ;0)

My Third : comment maman est devenue féministe chez Sous les galets

De la neige en Portland et l’Oregon chez Posie Gets Cozy

Un escabeau « bibliothèque secondaire » ;0) chez Moka

Un calendrier de l’Avent génial chez Estelle Calim

Le cottage de mes rêves chez Marielle (The Holiday)

Une belle idée  à suivre chez l’Irrégulière

J’adore le programme lectures de Moka pour 2016

Nos vacances de Noël chez Fondant Grignote

Un programme qui me va comme un gant chez Antigone

Profiter de mes enfants, de mon mari, savourer chaque doux moments avec eux et vivre le plus intensément possible, c’est tout à fait comme George que je souhaite mon année à venir.

Source des photos

Dimanche…

Pluie, pluie et re-pluie chez nous aujourd’hui. Cela sera sans doute un dimanche à la maison, bien au chaud, à regarder encore et encore les flammes crépiter. Mais pendant ce temps je lis aussi, bien au chaud sous mon plaid. Le RAT a week, édition Winter de Chroniques littéraires (clic) est commencé depuis vendredi 05 février. En pleine lecture du « Passage«  qui est peut-être une continuité de ma lecture des Brumes de l’apparence de Deghelt. Une psychologue spécialisé dans les EMI (expériences de mort imminente) s’allie avec un neurologue. Je ne vous en dit pas plus à part que c’est, évidemment, une lecture classée en SF. Si l’envie vous prenait de nous rejoindre pour ce RAT j’ai crée une page rien que pour lui (clic) avec tous les renseignements dont vous pourriez avoir besoin. A part ça je me sens un peu seule en ce moment, avec en moyenne deux commentaires par jour et très peu de visites j’ai un peu l’impression d’écrire dans un blog fantôme (ça va bien avec ma lecture remarquez ;0) Est-ce parce que vous n’appréciez guère mon nouveau design ? Je ne le sais, mais vous me connaissez ; c’est aussi pour les contacts, les échanges et les partages que j’apprécie tant tenir mon blog. Alors je suis un peu en manque ;0) Bonnes lectures et très bon dimanche, sous la pluie ou non ;0) Quand à moi je vous donne rendez vous  pour une lecture coup de coeur, coup de foudre dont je vous parlerais dans les jours à venir (brouillon en cours) ; Lena. Une lecture envoutante et magnifique ! Je vous embrasse.

Et je vous laisse avec ce clip (spécial mais beau) et cette chanson que je trouve superbe ; Jo de Goldfrapp (que j’aime de plus en plus !!)