Cinéma·Noël

Ma douceur de l’Avent, Le seigneur des anneaux – Le retour du roi

Le Seigneur des anneaux : le retour du roi (Affiche)

Une suite à la hauteur des deux autres… C’est un final grandiose.
La bataille pour la Terre du Milieu a commencé ! Frodon et Sam, guidée par Gollum parcourent les dangereuses terres du Mordor. Le pouvoir de l’anneau augmente en intensité. Frodon en es de plus en plus affecté. Gandalf rassemble une armée pour devier l’attention de « l’oeil de feu » pour laisser une chance à Frodon pour réussir.

Le voyage sera long et douloureux pour Frodon, même s’il a toute l’aide possible de Sam qui ira jusqu’à le porter sur son dos :
 » Si je ne peut porter l’anneau, je peut vous porter vous !  »
Je trouve cette phrase très symbolique…

Frodon sera aveuglé un moment par la perfidie de Gollum qui lui fera douter de Sam.

Mais Sam aura été un fidèle et courageux allié jusqu’à la fin.

C’est une fin splendide et sublime (et puis, quel esthétisme !!). Trois films que je regarderais encore et encore…

le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-10518-2-.jpg   le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-10524[1]
le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-17816[1]   le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-17817[1]
le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-17822[1]   le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-17829[1]
le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-17830[2]

Un énorme coup de coeur !

C’est dommage mais j’ai l’impression de ne pas avoir trouvé les mots pour dire à quel point j’aime ces films. C’est très frustrant. Je voudrais pouvoir dire à quel point ces films sont émouvants. Je suis bouleversée à chaque nouveau visionnage.
Ils ont vraiment tout pour eux…
Une des plus belles histoires ayant jamais été écrite, des personnages qui se débattent pour vaincre le mal. Le pouvoir de l’amitié, de l’amour, de la bonté et de la sagesse.
La pureté et l’innocence des hobbies…
C’est la première fois que la violence de la guerre a une raison d’être pour moi.
Parce que, sans cela, le monde telle qu’ils le perçoivent n’aurait plus aucun sens…
Je me débat pour vous dire que ces films, il vous faut les voir…
Ils sont intemporels…
Leurs thèmes sont indispensables…

Publicités
Cinéma·Noël

Ma douceur de l’ Avent du jour, Le seigneur des anneaux – Les deux tours

Affiche française

(à ne lire que si vous avez déjà vu La communauté de l’anneau). Boromir est mort et Gandalf disparu… Frodon a pris la décision de continuer seul. Mais Sam, lui seul, refuse sa décision et lui force la main. C’est donc à deux qu’ils affronteront la suite des évènements. Ils sont suivis par une créature pitoyable, détruite jadis par l’anneau. Il veut à tout prix récuperer son « précieux »

Pendant ce temps Aragorn, Legolas, et Gimli sont en route vers Le Royan, le royaume du roi Theodem dont l’esprit est possédé par le magicien malfaisant Saroumane.

Quand aux hobbits ;  Merry et Pimpin, ils se retrouvent dans la très mystérieuse forêt de Fangorn et font une rencontre incroyable avec un arbre vivant ; Sylvebarbe, qui est le gardien des arbres. Ces gardiens des arbres font partie de mes personnages préférés. Tolkien est merveilleux, il a su faire naître un monde absolument fabuleux, où la noirceur côtoie le féérique.

Une suite tout aussi belle et fabuleuse. J’emplorais exactement les mêmes mots que pour le premier : magnifique, divin, merveilleux… J’ai déjà regardé cette trilogie maintes et maintes fois et je ne me lasse toujours pas. J’ai toujours les larmes aux yeux lors du générique du dernier. Tout est parfait ; la musique, les décors, les personnages. C’est tout à fait magique (mais sans aucune mièvrerie, bien au contraire). Tolkien est, pour moi, un génie ! Mais je dois dire aussi que l’adaptation au cinéma est une réussite complète et totale.

G647409632841-1-.jpg le-seigneur-des-anneaux-les-deux-tours-17803[2]

le-seigneur-des-anneaux-les-deux-tours-17806[1]

(je rencontre à nouveau de gros problème avec notre ordi, j’emprunte encore une fois celui de notre fils. Je suis donc obligée de faire vite (;0) ne vous étonnez donc pas si je ne réponds pas à vos commentaires et si je ne vous en laisse pas. Et n’hésitez pas à me laisser vos liens ou vos commentaires pour le billet participatif de Noël, je vous répondrais plus tard)

Cinéma·Noël

Le seigneur des anneaux – La communauté de l’anneau

Ma douceur de l’Avent sera une séance cinéma. Il n’a rien de neuf mais c’est un incontournable évident. C’est  un film que j’ai déjà visionnée au moins six à sept fois et je ne m’en lasse pas… Nous le regardons (presque) à chaque fois pendant la période des fêtes de Noël. C’est un des plus beaux film que j’ai eu l’occasion de voir. Un film que j’aurais vraiment adoré voir au cinéma, cela devait être grandiose. Un film splendide…

L’éternel combat entre le bien et le mal n’a jamais été aussi bien représenté. Les images sont magnifiques, bouleversantes de beauté. Il me semble que cela a été tourné en Nouvelle Zélande…  C’est à vous donner le tournis tellement c’est beau ! Et les acteurs sont vraiment mis en valeur. J’ai déjà lu le 1er quand au deuxième il est sur ma P.A.L. mais je n’ai pas encore lue, chaque année je me dis : bon alors cette année je m’y plonge mais le temps passe si vite et la période des fêtes encore plus. Je ne sais pas si vous ressentez cela aussi…

Gandalf est un personnage incroyable, sa sagesse et son humanité sont lumineuses… Et Sam, sa fidélité n’a d’égale à sa bravoure, jamais il n’abandonnera Frodon. Il le soutiendra de toutes ses forces…Je pense que tout le monde connaît le sujet mais je vous en dirais tout de même quelques mots. Dans la ,très tranquille et verte, vallée de la Comté vivent les hobbits, ou Semi-hommes. Il y a là Frodon et ses amis, Sam et les autres. Frodon se retrouve en possession d’un anneau magique aux pouvoirs empoisonnés… Sauron, le Seigneur des ténèbres le recherche et s’il le retrouvait, le monde en serait changé irrémédiablement ! Sam entame alors un périple long et  dangereux. Il sera aidé dans sa tache par Sam bien sûr, Merry et Pippin. Se joindront à eux Gandalf le magicien, Aragorn, Boromir, l’elfe Legolas et le nain Gimli. Ils formeront donc la communauté de l’anneau. Et leur périple sera difficile et douloureux. Ils auront à traverser La Moria et à affronter ses créatures de la nuit…

Un film vraiment splendide !!

argonath2[1]

Cinéma·Noël

Ma douceur de l’Avent du soir : The christmas secret

Je crois que nous sommes plusieurs à prendre plaisir à regarder quelques téléfilms de Noël, bien sucrés, bien romanesques (et complètement irréalistes aussi ;0) Et bien voilà, vous avez compris ; j’en fais partie :0) Il y a quelques jours j’ai vu un téléfilm intitulé « Le médaillon de Noël » que j’ai vraiment beaucoup aimé.

Source

Le sujet en quelques mots (source TF1) : « Christine, une mère divorcée qui peine à joindre les deux bouts, s’est installée il y a quelques mois à Wilsonville, une petite bourgade du Vermont. Un matin, elle sauve la vie d’une dame, Judy, victime d’une crise cardiaque. Mais en lui venant en aide, elle égare un médaillon représentant l’étoile polaire, un objet auquel elle tient énormément car il lui vient de son père, qu’elle n’a jamais connu. Puis Christine arrive en retard au restaurant où elle travaille, et elle est licenciée avant de s’apercevoir qu’elle a perdu son médaillon. A trois semaines de Noël, le sort semble s’acharner contre elle ; son ex-mari veut obtenir la garde de leurs enfants, Zach et Kelly, et elle va se faire expulser de sa maison. C’est alors que Judy charge Jason, son petit-fils, de la retrouver. L’amour pourrait bien venir bousculer la vie de Christine… »

Mais que fait une vraie LCA quand elle apprécie un téléfilm ou un film ? C’est simple, elle fait immédiatement des recherches pour voir si le-dit film ou téléfilm part de la trame d’un bouquin ou pas. Pour celui ci il en existe bien un, dont l’auteure est Donna VanLiere, mais malheureusement (pour moi qui ne lit jamais en anglais) il n’existe pas de traduction française. Le titre est « The christmas secret »

Alors, qui a vu ce téléfilm, ou lu le roman ?

Cinéma

Deux vies plus une

Tout, absolument tout, est sympathique dans ce film. Tout d’abord Emmanuelle Devos qui est une des actrices que j’apprécie le plus dans le cinéma français en ce moment. Avec son physique atypique, pas forcément sublime mais une personnalité qui explose littéralement sur l’écran. Gérard Darmon dont le capital sympathie est très élevé, qui n’a pas particulièrement un physique de tombeur mais un charme inouie. J’ai adoré son rôle de mari amoureux, mais un peu trop possessif. Eliane a une vie que nous avons toutes (ou presque), ou qui lui ressemble plus ou moins. Avec un mari ou sans, avec des enfants ou sans, elle nous est proche forcément. J’ai aimé sa famille, sa mère envahissante mais tellement attendrissante. Son père, déjà parti, mais avec qui elle continue de converser sur sa tombe, j’ai vraiment apprécié la bienveillante de ce père et ses conseils toujours pertinents. Le personnage de la fille aussi, adolescente mais plus raisonnable que ses parents à certains moments.

Mais il faut bien une trame pour faire un film, alors qu’en est-il ? Eliane est institutrice mais sa particularité est qu’elle remplit des petits carnets ; souvenirs de famille, dessins, photos, pensées, ect…  Et un jour, le  hasard et la chance réunis, font qu’elle est enfin contacté par un éditeur. J’ai littéralement adoré certaines des scènes de ce film et dans d’autres je me suis follement reconnu. Cette scène ou le mari regarde avec sa femme une émission littéraire sans trop s’émouvoir et qui renaît tout à coup  quand elle s’absente pour aller à une séance de dédicaces. Sur quoi a t’il dévolu son choix je vous le donne en mille ; un match évidemment. Une scène miroir ;0)

J’ai aimé le projet qui prend corps petit à petit, les scènes avec le père, sa vie qui doucement prend un autre chemin et le mari un peu perdu, qui s’accroche à leurs vies d’avant, à son Eliane qui n’était qu’à lui. Et puis, il faut avouer qu’il y a des scènes vraiment très drôles. Le film n’est pas récent (2007) mais il vaut vraiment la peine que l’on se penche sur lui. Un de ceux que je verrais bien dans ma DVDthèque.

Cinéma

Last day of summer

J’attendais sa sortie en salle avec impatience et ça y est, on a une date ; le film sortira le 30 avril. J’ai très très envie de le voir, déjà parce que mon actrice préférée est dans le casting, j’ai nommé Kate Winslet que j’adore, ensuite pour le thème qui m’attire terriblement (vous savez à quel point j’aime les huis-clos). Très évidemment donc,  le livre est déjà dans ma PAL Long week-end. de Joyce Maynard C’est Long week end de Joyce Maynard, et j’aimerais le lire avant de voir le film, je préfère toujours commencer par le livre… Et vous, l’avez-vous lu ? Avez-vous hâte comme moi de voir le film ? Je vous laisse avec la bande annonce.