Publié dans Lecture romanesque

Rendez vous au cupcake café de Jenny Colgan

Jenny Colgan - Rendez-vous au Cupcake Café.

Le mot de l’éditeur :  » Izzy est indéniablement douée pour la pâtisserie ! Ses collègues de la City se régalent chaque semaine des délicieux gâteaux qu’elle apporte au bureau. Elle tient ce talent de son grand-père qui a consacré sa vie entière à sa boulangerie. C’est à ses côtés, dans la chaleur des fournils, qu’Izzy a grandi et appris les secrets des cupcakes moelleux. Quand elle est brutalement licenciée, Izzy décide de suivre son cœur et de se consacrer à sa passion pâtissière.  C’est aussi pour elle une façon de rendre hommage à son grand-père dont la santé décline peu à peu… Mais ouvrir une boutique à Londres n’est pas de tout repos. La jeune femme découvre rapidement que de nombreuses personnes sont prêtes à lui mettre des bâtons dans les roues pour faire capoter son projet de Cupcake Café. Avec pour seules armes sa volonté sans faille et ses précieuses recettes, Izzy décide de se battre pour concrétiser son rêve. « 

 » Dans la cour, le bruit de la circulation semblait disparaître, comme si l’on se retirait dans une époque plus calme et plus douce. La petite rangée de boutiques, pêle-mêle, agglutinées les unes contre les autres, semblait sortie de « Harry Potter », et le numéro 4, avec sa porte basse en bois, ses angles biscornus et son ancienne cheminée, était la plus jolie d’entre toutes. « (p87)

Il y a des moments dans ma vie de lectrice où j’ai envie de lectures aussi légères qu’une meringue aérienne, de pages sucrées et gourmandes, de romances aussi délicates qu’un nuage de lait dans une tasse de thé, de miel et de douceur… Dans ces moments j’aime me tourner vers Jenny Colgan (entre autres). Depuis ma lecture de « La petite boulangerie du bout du monde », et de sa suite  » Une saison à la petite boulangerie », je suis fan de cette autrice ,ces romans faisait d’ailleurs partie de mon top 2016 de mes lectures bonbons au miel (clic). Elle sait donner une atmosphère délicieuse à ses romans, c’est toujours gourmand et réjouissant, et ceci d’autant plus que ses romans sont parsemés de recettes que l’on tester dans sa propre cuisine ;0) On se sent bien dans ses pages, A chaque fois que je me suis plongée dans un de ses romans je m’y suis sentie bien, un peu comme si j’étais installée sur une plage au sable fin, les doigts de pieds en éventail, avec une délicieuse friandise dans les mains. Vous voyez le topo ?!! Et bien oui c’est exactement ça pour moi un moment avec Jenny Colgan. Et encore une fois ça l’a fait :0) Alors bien sûr sa série de « La petite boulangerie » gardera sa place de choix dans mon coeur mais je garderais un très jolie souvenir de celui ci aussi.

Ce que j’ai adoré en particulier ;

* L’amitié et l’entraide entre copines ne sont jamais de vains mots chez Jenny Colgan, ça sonne beau, ça sonne juste. Alors que justement, dans la vie, c’est drôlement appréciable de se sentir soutenue et écoutée

* La situation de la petite boutique où Izzy choisit de faire son cupcake café, situé dans une petite ruelle, un peu reculée, à l’abri de l’agitation de la rue, comme un petit havre de paix où il fait bon de se refugier pour lire et déguster un bon café

* Le petit poirier « chétif et rabougri » installée devant son café, arbre aimé dans le quartier qui accueillera des petites tables et des chaises ainsi que des guirlandes électriques lors d’un anniversaire surprise ;  » C’était un lieu enchanté, un paradis privé regorgeant d’amis riants, de verres qui tintaient joyeusement, de gâteaux d’anniversaire, de tartes et de toutes sortes de cupcakes. » (p345)

* Le café lui même, incroyablement douillet et cosy, chaleureux en diable, avec ses vitrines remplies de bonnes choses, son canapé moelleux pour les couples et les enfants, sa cheminée « avec des livres sur son manteau », son percolateur orange et pop, son comptoir en marbre et ses gigantesques baies vitrées.

* Des personnages que l’on oublieras pas ; le grand père d’Izzy qui lui fait figure de père, l’adorable petit Louis, et celui d’un voisin commerçant, un homme qui cache bien des mystères.

* Et ses recettes de cupcakes, bien sûr ;0) Vous l’avez compris, l’histoire romantique n’est finalement que secondaire  ;0)

Franchement, une lecture savoureuse dont vous auriez tort de vous priver :0)

 » Mais ce qui comptait par-dessus tout pour Izzy, c’était ce qui se dégageait de ce lien : l’arôme de la cannelle généreusement saupoudrée sur de délicieux brownies fondants et moelleux, qui ne demandaient qu’à être engloutis quelques secondes après leur sortie du four (ce dont Louis se chargeait souvent), ou encore le parfum divin du coulis à la violette accompagnant le cheesecake aux myrtilles. (p175)

Lu par Bianca,  Capucine, Bidule et Cocotte, Et Soukee et Fondant ont adoré « La petite boulangerie du bout du monde » mais elle aussi le tome 2  » Une saison à la petite boulangerie » ; Soukee, Fondant. La lecture de Bianca du tome 1, la lecture de Bianca du tome 2. Si vous avez lu Jenny Colgan, n’hésitez à me donner le lien vers votre lecture en commentaire.

Lu pour le mois Anglais de Lou et pour le challenge Feel Good de Soukee

1546307567  109943791

 

Publicités

11 commentaires sur « Rendez vous au cupcake café de Jenny Colgan »

  1. J’ai lu les deux premiers opus de la petite boulangerie que j’ai préférés à celui-ci que j’ai trouvé moins original même si il était sympa !

  2. Oh ! C’est trop chouette ce nouvel encadré pour commenter ! J’adore ! 😀

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Il nous faut des lectures « doudou » ou des lectures « bonbon au miel ». Ca fait tellement de bien ! Je n’ai encore rien lu de cette auteure mais j’ai justement prévu de lire ce livre très prochainement. Je viens de le recevoir.

    Moi, je suis plongée dans mes lectures estivales. Chaque été, je lis un roman de quelques auteurs que j’aime beaucoup : Tamara McKinley, Elin Hilderbrand. La première parce qu’elle me fait voyager en Australie et que j’adore ça et la seconde parce qu’elle m’emmène à Nantucket et que j’ai l’impression de retrouver un lieu de vacances que je connais. Je pense lire aussi un Kate Morton et là je suis plongée dans un roman parfait pour l’été : Le Vrai statut de ma vie de Liz Fenton et Lisa Steinke. J’avais lu le précédent roman de ces auteures l’été dernier et j’avais bien aimé. Celui-ci est tout aussi sympa.

    Je t’embrasse. J’espère que tu vas bien. Bonne soirée.

  3. J’aime beaucoup la couverture. Les romans de cette auteure attirent souvent mon regard, alors je pense peut-être me laisser tenter pour flâner le long de la sable cet été 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s