L’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses

 » Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le voeu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, ell e manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir… Une irrésistible comédie romantique qui prône les plaisirs d’une vie simple. « 

 » Le café était fort et chaud, et les myrtilles étaient les plus grosses et les plus délicieuses que j’ai jamais mangées. Je regardais le doughnut recouvert de fins cristaux de sucre. Comme une sirène, il semblait vouloir m’attirer. Bon, d’accord, me dis-je, une petite bouchée ne me tuera pas. Il était tiède, sucré, et un peu poisseux, et il fondit dans ma bouche. Je pris un autre morceau et, avant que je m’ en rende compte, j’avais vidé mon assiette. Finalement, il y avait peut-être quelque chose qui valait la peine dans cette ville. (p53) »

(cette lecture fait partie de mes lectures d’été). Des extraits gourmands dans ce roman vous allez en trouver pleins, pleins, pleins et c’est l’une des choses que j’ai préféré dans ce roman !!Parfaite pour un été (je suis friande de ce style de lecture uniquement en été ou à Noël, ne cherchez pas, c’est comme ça, il est probable que cela soit des restes de mon côté midinette ;0) Quoi qu’il en soit j’ai beaucoup aimé ce petit roman, fort sympathique et tout à fait romantique à souhait. J’ai aimé dans ce roman ;

* tous les passages gourmands, c’est vraiment un bonheur de lire tous ces petites excursions dans la gourmandise, c’est très gourmet ;0) Et puis, vous avouerez que quand une petite ville s’appelle Beacon, c’est qu’elle est prédisposée à être goûteuse ;0)

* Le fait qu’Ellen redécouvre tous le plaisir de vivre dans une petite ville, loin de l’agitation des grandes villes. Loin du stress chronique qu’Ellen vit en permanence en exerçant son métier d’avocate. Vive la campagne ;0)

* C’est un livre où l’on rit souvent, et en cette période tristounette et grissouillante, je dois dire que ça fait un bien fou.

* J’ai aimé la découverte d’Ellen sur certains pans de la vie de sa grand mère, qu’elle vient de perdre, vie dont elle percevra les nombreux mystères, dont un en particulier ; que l’art et la peinture avait une grande importance dans sa vie. Et vous savez à quel point je pense que l’art est vraiment indispensable dans une vie.

* La référence à Henri Cartier Bresson, un photographe qu’Ellen adore (et je partage bien son avis). D’ailleurs Ellen elle même a un vrai passion pour la photographie, et c’est un bonheur de l’a voir s’épanouir dans cet art.

* Les descriptions faites de la campagne et en particulier d’une ferme – exploitation de Myrtilles (ça donnerait presque envie de tout quitter et se de lancer dans la culture des Myrtilles ;0)

 » Des hectares de fleurs des champs et d’herbes sauvages s’étendaient et croissaient en toute liberté. Je passai ma tête par la vitre pour mieux voir : les marguerites jaunes, les boutons-d’or , les carottes sauvages, les lupins violets et les gerbes d’or recouvraient les collines avoisinantes…/… Les fleurs des champs, denses et hautes, montaient presque jusqu’à hauteur de genoux. On entendait le chant régulier des sauterelles, des grillons et des abeilles.

– Est-ce vrai qu’il y avait des myrtilliers partout, avant ? demandai-je

Je tournai sur moi même pour pouvoir embrasser la propriété du regard.

– Oui, il n’y avait que ça, répondit Roy  » (p260 et 261)

En conclusion; ; un roman doudou, une lecture adorable et qui fait beaucoup de bien ; c’est toujours bon à prendre.

Lu par Fondant (clic) ;  » J’ai beaucoup aimé suivre Ellen dans sa quête de vérité et d’authenticité, aidée par des habitants ouverts et bienveillants. Un récit parsemé de chapitres aux titres malicieux, et j’ai même ri aux éclats vers la fin (le chapitre du retour à l’Antler, le soir du karaoké : énorme ! :-p). Bon, le côté « gens de la ville en goguette à la campagne » m’a un peu gênée mais, dans l’ensemble, ça reste un très chouette récit romantico-gastronomique plutôt bien ficelé, et les citadins sont suffisamment remis à leur place par la population de Beacon pour que l’équilibre soit restauré. »

Dans le même genre sur ce blog ; les romans de Jenny Colgan  » Noël à la petite boulangerie » (clic) et «  Rendez vous au cupcake café » (clic)

Lu pour ma part pour le challenge de Petit bac d’Enna, catégorie couleur

Et lu pour le challenge de Syl des gourmandises 2019 (clic)

14 commentaires sur “L’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses

Ajouter un commentaire

    1. Oh, justement je voulais venir te voir pour ton challenge ;0) Tu as bien noté ma participation ?! Oui je suis sûre que ça te plairait, une lecture vraiment très agréable. Sans doute suis je midinette par intermittence ;0) Gros bisous Syl (et j’ai rajouté le logo, je ne sais pas pourquoi je n’arrivais pas à le mettre mais en le rajoutant dans ma bibliothèque médias ça marche ;0)

  1. J’avais fait acheter ce livre à mon ancienne médiathèque, mais je suis partie avant d’avoir le temps de le lire ^^ Peut-être qu’il est dans le réseau de l’une des médiathèques où je bosse maintenant 😉

  2. Pas besoin du logo, L’Or… Il suffit que tu me le dises. Tu es venue sur mon blog au moment où je rentrais les liens. Je l’ai fait en deux temps… avant et après le repas.
    Pour répondre à ta question, je ne pourrai pas participer au RAT prochain.
    Passe un bon dimanche, ici il pleut, c’est un temps à lire ! Bises

    1. C’est quand même plus sympa avec le logo, surtout que tu en fais des magnifiques ;0) Chez nous aussi pluie et c’est un plaisir pour qui aimes la pluie. Chez moi aussi ça sera lecture aujourd’hui et dégustations diverses (bouchées à la reine et pour le goûter mousse au chocolat ;0)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :