Publié dans Petits bouts d'écriture

Le temps de vivre…

Prendre le temps de vivre, s’aérer la tête, s’enivrer de joies simples, de musique que l’on aime, les rires des enfants, l’herbe verte sous la plante des pieds. Et perdre son regard dans un ciel d’été, manger des fraises bien rouges, et puis courir en se donnant la main, rire encore, aux éclats évidemment, pour faire reculer les ombres et les cailloux du chemin, passer une soirée avec des amis, refaire le monde avec eux, parler avec passion de tout, de rien, de la vie qui passe, des années qui se font la malle, des enfants qui prennent des centimètres et qui murissent doucement comme des abricots au soleil. Parler de la pluie, du beau temps, des larmes et des tracas, des joies et des errances, des mauvaises routes et des certitudes, des doutes, oui les doutes aussi, parce qu’ils font partie de nos jours. Et puis les lettres que je t’envoies et qui sont sans réponses, tout ces mots que je t’adresse comme des bouteilles à la mer, comme des cris lancés dans le vent, destinés à mourir avant d’avoir atteind leurs buts. Et toutes ces épines que l’on trouvent au bord du chemin, qui écorchent, qui déchirent et faire juste avec, parce qu’il n’y a pas d’autre alternative… Vivre, parce que oui, on a encore l’envie, on a encore la niaque, celle qui fait tenir debout, celle qui empêche de vaciller, l’espoir dans le ventre des espagnoles comme le chante Léo Férré (« L’espoir » clic) et puis tomber parfois mais toujours se relever, attendre la main qui vous y aidera, même si parfois il n’y en a pas, mais se relever quand même… Regarder les jours qui viennent et ceux qui s’en vont, en retenir tout le sel et le poivre, se dire qu’on a quand même de la chance d’être là, d’être en vie, d’avoir de l’air frais dans ses poumons. Ne pas se laisser étouffer ni scléroser, continuer d’être en mouvement, tout comme les aiguilles d’une montre, ne pas s’arrêter, jamais. Etre là, présente mais absente aussi parfois… Et de plus en plus souvent, sans même que les autres ne le remarquent.

L’or

Texte personnel, non libre de droit.

Bon dimanche à toutes et tous !!

Publicités

17 commentaires sur « Le temps de vivre… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s