Harcèlement scolaire, suite

Nous avons bien sûr regardés l’émission mon mari et moi hier soir et c’était vraiment édifiant et proprement scandaleux… Que de souffrances !! Et les chiffres parlent d’eux mêmes. C’est un sujet dont il faut parler bien évidemment. Cela ne doit plus être tabou et les enfants doivent pouvoir mettre deux mots sur leur malheur ; harcèlement scolaire… Cela leur permet au moins d’être conscient que, ce dont ils souffrent, est une réalité et qu’elle ne les touche pas seulement eux. L’émission est dure et est centré plutôt sur les années au collège. Je ne la montrerais à mon petit garçon. Mais c’est vrai que nous n’avons jamais nommé ce dont il souffre et l’émission (celle de France inter ) m’a fait au moins fait mettre le doigt sur cela. Et j’ai en ai immédiatement discuté avec lui. J’ai constaté tout de même quelque chose ; pas un enfant, ni même un parent a dit avoir eu un soutien, même minime, des proviseurs ou directeurs des écoles. Il y a un total déni et une minimisation inacceptable par rapport à ce harcèlement… Tous ces témoignages étaient vraiment terriblement douloureux, cela fait vraiment bouillir de savoir que des jeunes vont à l’école, au collège, au lycée avec la boule au ventre. Comme il est dit à la fin du reportage ; l’école doit rester un lien d’apprentissage et non de souffrance…

L’histoire de cette jeune fille qui raconte que, alors qu’elle était à terre et que ses agresseurs (deux jeunes filles) étaient encore à côté d’elle, le proviseur est passé à côté d’elle dans le couloir sans dire le moindre mot est intolérable. C’était alors certain que les agresseurs se sentent le droit d’agir en toute impunité. Une de jeune fille lui a alors fait remarquer ; « Tu vois, même le proviseur n’en a rien à faire de ta gu..le ». C’est proprement scandaleux ! Et je dois dire que ma propre expérience me fait constater exactement la même chose ; le déni et la minimisation des faits ! Hier encore mon enfant s’est fait prendre à parti par 4 élèves dans la cour de l’école, l’ont acculé dans un coin et se mis devant lui pour que les instits ne voient pas. Et là comme d’habitude il a eu droit à des insultes, et même des crachats cette fois ci ainsi que diverses méchancetés habituelles. J’ai donc immédiatement appelé l’instit et elle a dit qu’elle interrogera les enfants.  Le soir, quand mon mari l’a récupéré et qu’il a demandé ce qu’il en résultait elle a tout simplement dit que les enfants ont niés, qu’elle avait eu droit à cinq versions différentes (ce qui prouve bien que mon enfant ne ment pas, sinon elle aurait eu sa version et 4 autres versions identiques !!). Il n’y aura donc pas de suite comme d’habitude…

De toute façon à chaque fois nous avons droit à ça ; on nous dit clairement que l’on doute de la parole de notre fils. Et après l’institutrice s’étonne que mon enfant n’ose pas lui en parler directement !! C’est la troisième fois que cela arrive et tout cela sous sa surveillance, c’est une toute petite cour d’école, ça peut éventuellement arriver une fois mais trois fois c’est un manque évident de vigilante… Ou alors elle préfère ne pas voir… L’année dernière, et cela pendant plusieurs semaines, les enfants avaient même inventés qu’il était contagieux, qu’il ne fallait pas le toucher… Là, l’instit avait parlé à la classe mais visiblement cela ne suffit pas !

Bien sûr nous commençons à être à bout, et surtout c’est tellement dur de voir son enfant souffrir. Il dort mal, il a des angoisses et en ce moment commence même à nous dire qu’il en a marre de sa vie (!!!). C’est tellement douloureux d’entendre ça ! Je dois aussi rajouter qu’il n’y a pas besoin d’une raison pour qu’un enfant soit harcelé ainsi… Notre fils n’a aucune particularité physique qui pourrait provoquer ce genre de réactions… La raison est toute simple, la première fois qu’on lui a fait du mal (à quatre ils l’ont entrainé à l’écart, lui ont donnés des coups de pieds et insultés) ils nous l’a dit à nous ses parents ainsi qu’à son institutrice… Depuis il a donc été catalogué comme « rapporteur ». Voilà et cela a suffit ! Drôle de monde où les victimes deviennent coupables…

Petit rajout du 04 mars ; Laïla a le courage de parler du harcèlement qu’elle a subi lorsqu’elle était enfant et c’est très émouvant ; c’est par ici et la suite est par là

L’émission de France 2 « Souffre-douleurs, ils se manifestent » en replay (un petit clic)

Le débat d’Infra rouge « Harcèlement scolaire, brisons le silence » en replay (un clic)

Je suis allée signer le manifeste et vous invite vous tous et toutes qui me lisez d’aller faire de même… Nous connaissons tous et toutes au moins une personne dans notre entourage qui en a souffert, si ce n’est pas nous même tout simplement… C’est très important, plus nous serons nombreux à le signer, plus cela sera pris au sérieux. A lire ici de nombreux témoignages (et vous pouvez même déposer le vôtre). Je l’ai fait moi même, alors n’hésitez pas !

Voilà le lien vers les rectorats et services départementaux de l’éducation nationale, descendre tout en bas pour trouver l’adresse de votre département (un clic)

Je redonne encore une fois le numéro vert ; 0 808 807 010

Un numéro spécial pour le cyber harcèlement 0 800 200 200, le site qui s’y rapporte ; netecoute.fr

Un autre juste ici (clic)

Par ici une mine d’or pour trouver des tas de liens et de numéros de téléphone concernant les droits et protection des jeunes

D’autres liens pour vous aider juste par là (un clic)

 

Publicités

44 commentaires sur “Harcèlement scolaire, suite

Ajouter un commentaire

  1. C’est bien L’Or que tu en parles sur ton blog. Tant que les gens ne le vivent pas ils ont du mal à comprendre exactement la gravité du phénomène. Tu sais que nous aussi (enfin, ma fille est touchée, a été touchée par ce phénomène), c’est épouvantablement destructeur. Je comprends ta rage, car il n’y a pas d’écoute sérieuse en face. Je suis fatiguée par toutes ces bonnes intentions (même si bien sûr c’est important d’en parler, de mettre le projecteur dessus). Mais après ils vont passer à un autre sujet.
    Je suis à cause ou grâce au handicap de Merveille dans de nombreuses associations et elles tirent toutes le signal d’alarme; face à ce problème , face à l’intégration des handicapés nous sommes en régression (crise oblige, on frappe d’abord ceux qui n’ont pas de poids.
    Un enfant harcelé, ou qui a été harcelé est un adulte anxieux (c’est possible de se reconstruire, mais l’estime de soi en prend un sacré coup).
    Peut-être que maintenant qu’on parle de ce problème tu peux redemander une entrevue avec l’instit. J’imagine qu’elle a vraiment des œillères, et ne doit pas trop apprécier d’être impliquée dans ce qui ressemble à un défaut de surveillance.
    Lorsque tu dis « drôle de monde où les victimes sont coupables », c’est exactement ça. En 4 ème l’année la plus terrible pour ma fille (les autres n’étaient pas spécialement roses), alors qu’elle était ce qu’ils appellent une SA (sans ami, je ne sais pas si tu as déjà entendu ce terme) des pestes ont été voir le PP (prof principal) pour lui dire qu’elles en avaient marre que ma fille les suive, reste à côté d’elles… ma fille a des difficultés a cause du langage et de l’implicite d’être en inter action.
    Devine ce que nous a dit ce prof, à la place de remettre à leur place ces gamines , que Merveille était jalouse des autres!!! sentiment qu’elle ne sait pas éprouver comme d’autres sentiments.
    Elle était fautive.
    C’est dur et je n’ai pas de conseils à te donner, ou d’autres liens, mais même si c’est usant il ne faut pas lâcher , parler avec son enfant (en plus ils cachent ce qu’ils vivent car ils ont honte, ils culpabilisent, ils ont peur qu’on s’en mêle..)
    Crois moi je te comprends.
    Bises

    1. Je sais ce que toi et ta fille avez souffert et je crois que tu as raison, ceux qui ne le vivent pas ont du mal à avoir conscience de la gravité de la chose… Mais que cela soit de moins en moins tabou et que on commence à en parler et cela de plus en plus ne peut être qu’une bonne chose… Les enfants ainsi peuvent au moins mettre un nom sur ce qui les fait tant souffrir et ils se rendent compte qu’ils sont loin d’être les seuls… Mais il faut que les institutions se bougent un peu et qu’elles arrêtent d’être dans le déni ou dans l’indifférence… C’est quand même fou que sur tous les témoignages de l’émission il n’y en a pas un qui est été soutenu soit par le proviseur soit par le directeur ou par qui que se soit au sein même de l’école ou du collège !! Tu as tout à fait raison pour l’estime de soi, elle en prend un coup et après il faut guérir ça, mais c’est loin d’être facile ! Ce que tu dis sur la réaction de la prof ne m’étonne pas, on est dans le délire total, les enfants ne sont pas remis à leur place, et c’est souvent l’enfant harcelé qui est mis en cause et ça c’est totalement inacceptable… Oui c’est usant comme tu dis, et pourtant on a pas le choix, il faut se battre encore et encore, il n’est pas question de lâcher… Je sais bien que si une personne peut me comprendre c’est bien toi, je t’ai déjà dit ce que je pensais de ce que l’on faisait subir à ta fille mais je le redis : c’est intolérable… Et j’espère que tout va bien mieux pour elle maintenant… Je vous embrasse toutes les deux.

  2. L’Or, je viens de lire attentivement tes deux derniers billets ; tu as toute ma compassion, et mon soutien. Ma fille a 18 ans maintenant, mais elle a subi du harcèlement au collège elle aussi parce qu’elle était différente : insultes répétées sur sa manière de s’habiller, entre autres. Ce qui l’a sauvée ? En parler à la maison et avoir UNE amie, harcelée elle aussi (parce qu’elle s’habillait gothique – le diktat de la mode me met dans une rogne noire). Mais elle a traversé ces années-là très difficilement. Beaucoup de courage à toi et à ton petit gars. Je regarderai l’émission moi aussi. Qu’une émission comme celle-là ait lieu, c’est une très bonne chose. En tant que prof, j’ai reçu un mail de la ministre sur ce sujet du harcèlement hier, avec le lien vers des sites pour aider les enseignants.

    1. Si ta fille a subi ça tu peux de suite aller signer le manifeste et ta fille aussi… J’espère qu’elle va mieux maintenant. Oui c’est fou ce que les gosses veulent à tout prix être des copies les uns des autres, dès qu’ils sentent une différence (mais finalement certains adultes sont les mêmes) ils ont cette attitude de rejet… L’instit de mon fils aura aussi eu ce mail sur le harcèlement scolaire, je compte bien en discuter avec elle… Et je suis d’accord, qu’une émission comme ça voit le jour ce ne peut qu’être bénéfique déjà pour certains soient moins dans l’ignorance et pour les enfants, qu’ils comprennent qu’ils ne sont pas les seuls à subir ça… Merci pour ton soutien Sandrion

  3. En tant qu’enseignante j’ai eu récemment de forts soupçons de harcèlement à l’égard de deux ou trois élèves. L’un (un 6ème) ne semblait pas désireux de me parler, alors je le gardais à l’oeil quand je pouvais et le séparais d’éléments sans doute harceleurs. Une autre était en absentéisme scolaire. On ne sait pas toujours quoi faire! (pour l’absente, ça se termine pas trop mal, elle a quitté le collège mais pas les études, et fait une formation en magasin , stages plus études, et pour ce que j’en vois (on a discuté) elle est bien plus épanouie.
    Ce n’est pas récent comme phénomène. Il y a 10 ans pour une élève de 6ème un peu handicapée le PP a organisé une discussion en classe où l’élève a pu expliquer ce qu’était son handicap, et ça s’est amélioré. Pour un autre gamin très doué mais qu’on retrouve en lames dans l’escalier car il est traité d’intello, on est désarmé !pfff, franchement qui a dit que les enfants sont tous des anges?

    1. Bien sûr que ce n’est pas récent comme phénomène… mais enfin on en parle un peu et cela devient moins tabou… J’espère que les choses vont un peu changer et que les enfants seront enfin aidés plus efficacement !!

  4. J’ai vu le reportage et il est bouleversant !
    Comment aider ? Comme cela a été dit plus haut, nous avons reçu en tant qu’enseignants des consignes de la part de la ministre. Peut-être que le sujet va vraiment être abordé sérieusement.
    Cela fait mal au cœur de voir ces enfants en souffrance.

    1. Oui bouleversant et ça fait mal au coeur… Je pense que l’institutrice de mon fils a eu aussi ses consignes mais on dirait qu’elle n’y est pas du tout réceptive :0(

  5. Je ne peux que compatir et être révoltée par ce manque de réaction de l’institution. Je suppose que vous y avez déjà pensé, mais avez-vous saisi le médiateur de l’éducation nationale ?

    1. Merci Somaja. Oui c’est un manque total de réaction de l’institution, certains sont loin d’être à la hauteur… Merci pour ton conseil mais où peut-on trouver le médiateur de l’éducation nationale ?

  6. Un petit mot… J’ai été victime d’intimidation au primaire. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps… parfois sans verser une larme. Ma sœur a été aussi victime, également au primaire. Pour elle, ce fut bien pire que pour moi. Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails. Et tout le monde est différent et vit les choses différemment. Mais on peut y survivre. Mes parents y ont beaucoup contribué… pas par leurs interventions auprès de l’école – comme souvent, l’école est aveugle et sourde – mais par leur soutien et le fait qu’ils nous « croyaient ».
    Ne lâchez pas… mais aussi, laissez-le vivre cette épreuve comme il le peut… tout en le surveillant, bien sûr… mais j’ai eu différentes phases qui toutes ont formé la personne que je suis aujourd’hui. Il va peut-être avoir des moments qui seront difficiles pour lui et pour vous et qui vous seront incompréhensibles… Soyez là, aimez-le, parlez-lui, mais laissez-lui le vivre comme il le sent. Ça semble un peu flou, mais j’ai de la difficulté à bien l’exprimer.
    Soyez à l’écoute et vigilants… mais laissez-le s’exprimer à son rythme… ouf… je dis ça tout croche.
    Je pense à vous et à lui… Courage, petit bonhomme… ça va finir par passer, tu es unique et plus fort qu’eux, même si tu n’en as pas l’impression. Continue à croire en toi et à aimer ta vie. Elle sera encore longue et ceci n’est qu’un instant… il te paraît interminable et horrible mais ce n’est qu’un moment…
    J,aurais tant de chose à dire… Courage L’Or… courage…. ne laissez pas l’intimidation prendre toute la place.

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire qui m’a beaucoup ému Laila, surtout les quelques mots que tu as écrit pour mon garçon, que je lui ai fait lire d’ailleurs… Et il m’a dit de te remercier ;0) Oui je crois que je comprends ce que tu dis.. Mais ce n’est pas facile… As tu été signer le manifeste ?? Il faut le faire, surtout si tu as subi toi aussi cette intimidation ! Mais c’est clair que nous n’avons pas l’intention de lâcher, ça va vraiment trop loin… Et l’instit est totalement indifférente à la situation… Merci encore Laila pour ton soutien, bisous

      1. Oui, j’ai signé, c’est certain ! Ça me touche que tu aies fait lire mon commentaire à ton garçon. Qu’il sache qu’on arrive à passer à travers… Oui, on y arrive.
        Je n’en ai jamais vraiment parlé, mais je crois que c’est le temps, car avec les années, j’ai réalisé beaucoup de choses. Je vais faire un texte sur un épisode en particulier… car pour moi, ce fut une révélation… j’y travaille. Bisous.
        Laila

  7. Tenez bon ! Et n’y a-t-il vraiment aucun moyen de le changer d’école, même si elle est un peu plus loin ? C’est quand même un cas de force majeure ! En tout cas, heureusement que vous offrez un cadre familial équilibré à votre petitou, ce n’est pas le cas dans tous les foyers… COURAGE ! Et tu as raison, il faut absolument se battre, taper à toutes les portes, car personne ne devrait vivre ça !! Grosses bises ma L’Or…

    1. Je ne peux pas le changer d’école pour la seule raison que je n’ai pas le permis, et il n’y qu’une école dans notre petit village (enfin une maternelle et une primaire dans les deux villages conjugés)… Oui je me console avec ça, au moins lui il a tout le soutien qu’il lui faut à la maison, ce n’est pas le cas de tous les enfants malheureusement… Et tu as tout à fait raison ; aucun enfant, ni ado, ne devrait avoir à vivre ça !! Merci Fondant, bisous aussi

  8. appelle l’inspection académique : l’instit ne sait pas gérer ce problème et elle a besoin qu’on lui ouvre les yeux (pour ton fils et d’autres enfants qui seront concernés tôt ou tard) et à apprendre la bonne démarche.

    1. C’est de plus en plus clair effectivement qu’elle ne sait pas gérer ce problème… Et je n’ai qu’une envie en effet en ce moment c’est de lui ouvrir les yeux !! Pour l’instant je suis dans l’attente de la réponse du coup de fil que j’ai donné au numéro vert… Mais si les réponses donnés ne me paraissent pas satisfaisante c’est la prochaine démarche que je ferais…

  9. Mais c’est quoi cette prof qui laisse faire des coups et crachats en laissant le bénéfice du doute ??? Je n’en reviens pas !
    Je ne sais quoi te dire pour te réconforter malheureusement… Il y a un enfant dans mon école (dans la classe d’une de mes collègues), à chaque fois qu’il y a un problème ses parents répondent qu’il est fainéant, a de la mauvaise volonté… dis-toi qu’au moins ton fils a la chance d’avoir ta confiance, même si ça te parait une maigre consolation, pour lui ça fait une différence !

    1. Moi aussi je commence à me demander c’est quoi cette prof ??!!! Je n’ai jamais vu une telle mauvaise foi, elle est totalement dans le je-m’enfoutisme complet et total.. Et ce que tu dis est vrai, je pense souvent à ces gamins qui n’ont pas la chance d’être compris et soutenus par leurs parents… Merci Touloulou

  10. Et je viens de penser qu’une élève de ma classe qui a l’air toute gentille, fait petit ange blond se moquait apparemment de son voisin en disant qu’il était moche, faisait la petite maitresse en lui disant tout ce qu’il devait faire, et profitait du fait que cet enfant est introverti. C’est la maman qui nous a alertés, on a tout de suite réagi pour que cela cesse, et je pense que c’est fini, mais en apparence, on ne voyait rien ! Mais dès l’âge de 6 ans, les enfants peuvent être d’une méchanceté folle !

    1. Le pire c’est quand ils sont doués pour la manipulation… Une des gamines dans sa classe est dans ce cas… Eh oui, ils peuvent être très cruels entre eux, c’est triste mais c’est la réalité…

  11. Salut L’Or, je viens de signer le manifeste. Bon courage à toi et ta famille. C’est un problème compliqué qui existe partout. Je l’ai subi plus sous forme d’exclusion et de moqueries, que d’un réel harcèlement, mais je me souviens très bien de l’effet que cela fait. Je me souviens aussi qu’une prof (elle même harcelée par la classe à un point inimaginable) avait essayé de me faire parler. Je disais que tout allait bien. Je pense que je n’ai pas facilité la tâche de l’équipe enseignante ! Mais comme tu dis, se plaindre c’est devenir rapporteur… D’où la difficulté de traiter ce type de problème je pense. Surtout que l’on se sent coupable quand on est la cible de moquerie et exclusions. On se dit qu’on est bizarre, et c’est un cercle vicieux dans lequel il ne faut pas tomber.
    J’espère que de grandes campagnes de sensibilisation dans les écoles vont permettre de faire évoluer la situation. Encore bon courage ! Comme disent les autres commentaires, il a la chance d’avoir une famille qui le soutient. C’est déjà beaucoup. bises

    1. Merci à toi d’avoir signé le manifeste… Oui c’est un problème compliqué et beaucoup d’enfants et d’adolescents en sont victime… Beaucoup de trop !! Je pense que plus de monde que l’on pense à vécu ça dans son enfance, c’est quand on en parle que l’on commence à entendre des témoignages… Ce qui a de positif c’est que le sujet est moins tabou qu’avant, le problème existe depuis longtemps mais personne n’en parlait !! Mais il y a encore beaucoup à faire du côté des formations des instits, du personnel accompagnant et même des proviseurs… Ils ne sont pas du tout formés pour savoir comment réagir… Conclusion certains sont dans le déni et la minimisation comme le fait l’instit de mon fils qui ne sait absolument pas quoi faire et du coup ne fait rien du tout…
      Merci pour ton soutien Zeb et comme tu le dis ce qui me console c’est qu’il ai osé me parler, et que du coup on peut lui apporter notre soutien… Je ne peux imaginer la souffrance d’un enfant qui est mal à l’école et qui n’ose en parler à la maison ou celui qui en parle mais qui aura droit à un discours destructeur ; fais le grand et débrouille toi tout seul… Bisous à toi aussi

  12. C’est également la réflexion que je me faisait : on marche sur la tête. Nous étions allé voir les parents des harceler directement. Ca se clame. Pas longtemps. Il nous a fallu y retourner plusieurs fois.

    1. Oui on ressent ça nous aussi, c’est le monde à l’envers… Chaque fois que nous avons parlé avec la psy scolaire c’était à chaque fois orienté sur celui qui est harcelé, et pas une seule fois on ne se pose la question de pourquoi les harceleurs ont cette attitude… C’est fou ça… Mais c’est aussi une façon de ne pas s’admettre incompétent à rêgler ce genre de situation… ça fait tout de même plus de deux ans que ça dure et c’est donc que c’est mal pris en charge (ou plutôt pas du tout !)

  13. Je n’ai pas vu l’émission, mais j’en ai beaucoup entendu parler. Ca devait être révoltant !
    J’ai souvent une pensée pour vous et pour votre petit garçon. C’est terrible ce que vous vivez. Je dois avouer que ça me fait très peur pour la suite…

    1. Totalement révoltant… Ce que ces jeunes ont à supporter c’est vraiment totalement révoltant et choquant au possible !! Je t’avoue que la colère commence à monter de plus en plus…. Mais heureusement il y des périodes ou cela se calme, il a droit à des accalmies et au moins à la maison il semble être serein, mais c’est tout de même une situation qui lui pèse… Quand on voit les discours que l’on entend sur le harcèlement scolaire, les instits sont loin d’être formés pour ça et ne parlons même pas des psys scolaires qui ne savent que mettre tout ça sur l’enfant harcelé (forcément s’il est harcelé c’est de sa faute, c’est aberrant !!)
      Merci de penser à nous…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :