itakephotosofallthethings: “ A Recollection Snoqualmie Pass, WA ”

 

Abimes c’est fort oui, mais le mot me semble tellement juste que je l’assume. Certaines d’entre vous l’avait peut-être déjà compris (et cela durait déjà depuis quelques semaines ceci expliquant mon silence ici et chez vous)  mais mes soucis de santé me sont encore une fois tombé sur la g…le, jeudi soir a deux heures du matin après plusieurs heures de souffrance intense je me suis enfin décidé à laisser mon mari appeler le samu. De la suite je ne me sens pas la force de parler en détail pour l’instant. Sachez juste que l’on m’a opéré en urgence samedi matin (cela fait « seulement » la cinquième fois pour exactement la même chose !!). La totale ; occlusion sévère, accompagné de ce que je connais déjà ; éventration, ernie ombilicale. J’ai gouté a de nouvelles réjouissance, la sonde nasale « très agréable à la pause et a garder cinq jours, bref. Mais je ressors très en colère encore une fois, on m’a quand rentré l’ernie (plus de 10 cm quand même ) trois fois a vif tout cela pour gagner juste du temps sur l’opération. Enfin bref ce n’est pas encore tout puisque cette fois j’ai fait une réaction encore plus violente a anesthésie générale ; une sensation d’étouffement totale pendant 3 jours (et je peux vous dire que c’est long), une perte totale de la possibilité de m’endormir pendant cinq jours à part 1 heure ou deux par nuit (je peux vous dire qu’on devient fou), des vertiges, des sensations horribles, je vous fais pas la totale. Mais malheureusement pour moi toutes mes constances sont bonnes, donc on est complètement tourné en dérision, sauf certaines personnes qui n’ont pas pu m’aider mais au moins m’ont écouté et essayé de me réconforter. J’avais déjà fait une expérience similaire mais je dois dire que là c’était encore bien pire et surtout bien plus long (voir par là), ( voir par là aussi, clic) et par ici clic)

Je ne sais pas combien de temps il va me falloir cette fois pour aller mieux, pour l’instant j’ai encore beaucoup de mal à respirer et encore complètement dans le choc de ce traumatisme. Mais les filles (et les garçons) si vous avez juste le temps de me laisser quelque mots ça me ferait extrêmement plaisir, j’ai vraiment besoin de chaleur humaine. Je vous embrasse et vous le dis ; profitez de la vie à fond, vraiment à fond !!

19 réflexions sur “Émerger des abimes

  1. Oh L’Or comme je suis désolée de ce qui t’arrive
    Que tu as du souffrir, et encore aujourd’hui …
    Si seulement après cette horrible expérience cela pouvait
    enfin aller mieux et que tout rentre dans l’ordre enfin après ces péripéties .
    Ce serait une petite consolation

    J’espère de tout cœur que tout va rentrer dans l’ordre
    dans quelques jours même si bien évidemment
    c’est déjà beaucoup trop pour toi cette souffrance .

    En tout les cas je t’envois toute mon énergie et pleins d’ondes positives
    pour qu’enfin tu vois le bout du tunnel .
    Je t’embrasse bien fort et cela va vite arriver vite
    car le vent souffle très fort ici aujourd’hui avec la pluie .
    Grosses pensées L’Or et bon courage vraiment .
    En espérant que tu nous écrivent de belles choses positives
    dans très peu de temps pour nous dire qu’enfin tout va mieux .

    Gros bisous

  2. Coucou ma belle… j’ai lu attentivement, le coeur serré, ton billet et ceux dont tu as mis le lien. Je pense très très fort à toi, te souhaite beaucoup de courage, je t’envoie de douces pensées de réconfort… j’espère que tu as des gens gentils autour de toi, si on n’était pas aussi loin je passerais avec ma brioche toute chaude sortie du four et un bon bouquin !!! Gros gros bisous ❤

  3. Oh, ma très chère L’Or !! Je suis tellement désolée d’apprendre tout ce que tu as de nouveau dû subir… Mon compagnon a vécu 3 occlusions dans sa vie ; ça n’a jamais pris ces proportions ; néanmoins, on est toujours sur le qui-vive… J’espère que tu vas vite reprendre pied et reprendre ton souffle ! Prends surtout le temps qu’il te faut : nous, on sera là, tu sais. Comme Sandrion et Marielle, je t’envoie tout plein de bonnes ondes et de gros bisous réconfortants !!! Je t’envoie aussi mes gogo-gagdéto-bras bas-alpins (tu sais, l’Inpecteur Gadget avec ses mains élastiques ^_^) pour un gros câlin de copinautes ! A très vite

  4. Je me doutais que tu étais malade mais pas à ce point-là ! Je vois tout-à-fait ce que tu veux dire sur tes constantes bonnes mais ta réelle souffrance. Dis-toi bien que le corps médical a beaucoup de zones d’ignorance et qu’au lieu de le reconnaître, il préfère coller aux patients (et surtout aux patientes) l’étiquette de fabulatrices ou de chochotes. Le principal maintenant c’est que tu récupères à ton rythme et que tu te sentes mieux. Je t’envoie un maximum d’ondes positives et je t’embrasse.

  5. Et bien ça alors ! je croyais que tu avais un rhume quand tu disais être malade ! et moi qui te parle de jambon-purée… Chère L’Or… je te souhaite un rétablissement rapide et t’envoie, comme le font les copines, que des bonnes et gentilles ondes. Bises

  6. Comme je le disais dans le mail que je viens de t’envoyer, je te souhaite un rétablissement rapide… et définitif ! Je t’embrasse bien fort ! Courage et bonnes ondes ❤

  7. Je ne suis pas très douée pour parler mais je veux laisser un mot. Tu as bien fait de laisser ton mari agir, ensuite, les médecins, mêem s’ils ne sont pas forcément au top dans ton cas; saisis toutes les mains autour de toi, ça aide. N’hésite pas à parler, y compris sur ton blog.
    Gros bisous, gros hugs (sans trop serrer, ça fait mal)

  8. Je suis triste d’apprendre ce que tu as enduré. 😦 J’étais un peu inquiéte en lisant ton dernier message. J’espère que tu vas vite te sentir mieux. Je te souhaite un bon rétablissement et t’envoie aussi plein d’ondes positives.

  9. Bonjour ma belle, je comprends les abîmes dans lesquelles tu te trouves. Tu décris très bien ce qu’il t’es arrivé.
    N’as-tu pas attendu trop longtemps avant d’appeler le SAMU ? Loin de moi l’idée de te blâmer, prends juste soin de toi maintenant.
    Il est vrai que l’hôpital n’est pas le meilleur endroit pour se reposer (encore moins si tu n’arrives pas à dormir).
    Si tu as ton téléphone et un casque, voilà une bonne occasion de commencer la méditation, je suis certaine que cela t’aidera (appli Petit Bambou).
    Reposes-toi bien, et bon courage pour ces prochains jours.
    Je t’embrasse.

  10. Chère L’or, je suis bien désolée de lire tout cela. La souffrance quand elle est chronique et qu’on ne souffre pas d’un problème aigu (par exemple quand on se casse un bras) est bien souvent sous-estimée par le corps médical, je l’ai appris. Je me dis aussi que les médecins doivent être obligés de se blinder pour ne pas se laisser atteindre par les manifestations de souffrance qu’ils voient au quotidien ; et que régulièrement, on tombe sur des personnes qui manquent d’empathie et d’écoute.
    Mais en tout cas, je te souhaite du repos et que tu ailles mieux bientôt ! Je t’embrasse bien fort…

  11. Oh ma pauvre, je suis désolée de lire ces lignes. Tu as vraiment dû vivre un cauchemar, le corps médical manque parfois d’empathie 😦 J’espère que tu remontes la pente petit à petit et je t’envoie plein de courage et toutes mes pensées. Un petit rayon d’amour qui traverse la frontière franco-belge ! Prends soin de toi ! Gros bisous

  12. la douleur, est une chose terrible, surtout quand elle est dénigrée, niée ar des « professionnels ». Te souhaiter bon courage est banal, mais que tu dire d’autre? Comme dit Keisha, saisis toutes les mains aidantes.

  13. Oooh…. L’or…. comment vas-tu aujourd’hui…? Je suis tellement désolée de lire ça… j’espère que tu souffres moins, que tu es bien entourée…et je t’embrasse, fort…!

  14. Bisous L’Or ♥
    J’espère que tu vas te remettre de tout ça ! Je pense à toi et espère que tu grimperas de ces abîmes douloureuses.
    @ bientôt et prompt rétablissement.

  15. Je n’avais pas encore pris le temps de lire ton message parce que pour moi aussi c’est difficile en ce moment.
    Maintenant, je peux te souhaiter d’aller enfin mieux!
    Je pense fort à toi.

  16. Ma pauvre ! Quelle épreuve ! Je suis vraiment désolée de tout ce qui t’arrive et du manque d’écoute que tu as reçu. Tu as dû souffrir atrocement. Je pense bien à toi et je te souhaite un bon rétablissement. J’espère que tu es bien entourée et chouchoutée chez toi et j’espère que tu retrouveras rapidement goût aux petits plaisirs de la vie qui t’aideront forcément à aller mieux même si aujourd’hui tu n’as certainement pas le coeur à ça. Je pense fort à toi et aux tiens. Tu es très courageuse.

  17. Oh L’Or…! Je suis désolée de lire cela et t’envoie mille ondes positives pour que tu te sens mieux le plus rapidement possible. Prends soin de toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s