Humeurs

Turbulences, fatigue… une pause qui s’impose

Je ne vous apprends rien parce que vous avez pu le constater par vous même (et certaines d’ailleurs se sont peut-être déjà étonnées et offusquées de mon absence persistante chez elles et je m’en excuse) mais je ressemble de plus en plus à un fantôme par ici, la fatigue, la lassitude et des turbulences dans ma vie en sont les raisons. Ces dernières semaines j’ai passé très peu de temps sur le net, l’esprit encombré par diverses turbulences. La première, et le plus importante, est l’hospitalisation de ma mère, d’abord il y a eu l’avant ; l’inquiètude les jours précédant l’opération puisqu’elle est une femme âgée et que se faire opérer à son âge était loin d’êre anodin, et puis il y a l’après ; de gros soucis dans les premiers jours qui ont suivi l’opération, en effet Maman a été complètement destabilisée avec un réveil d’anesthésie très difficile ; cauchemars, hallucinations, délires, dans les 4 jours qui ont suivis… bref on a eu très très peur. Cela a donc été plusieurs jours le ventre noué et l’inquiétude totale. Et avec tout cela j’étais très occupé aussi ,mon père étant venu chez nous durant dix jours puisqu’il n’est plus du tout autonome, et c’était donc une occupation à plein temps. Maman va mieux maintenant (et c’est un tel soulagement) même si elle est très fatiguée et a encore quelques problèmes de mémoire mais nous espérons tous que cela va aller de mieux en mieux…

Il y a des périodes dans la vie où beaucoup de choses vous semblent désiroires, inconsistantes, et même anodines et superficielles… En ce moment je dois avouer que j’ai du mal à trouver mon blog encore important, même la lecture me semble dispensable. Tout à coup lire me semble vain, pourquoi cette attirance finalement pour le fictif, pour le non-réel ? L’horizon et la route, devant vous, vous semble parfois bien encombrée…

Je me sens encore jeune puisque mes enfants ne sont pas encore tous grands et casés puisqu’il y a encore GrandMoyen (17 ans) et PetitDernier (11 ans) à la maison, mais malgré cela j’ai déjà à faire avec le vieillissement de mes parents puisque maman m’a eu très tard. Et c’est une période un peu chaotique, pas toujours facile à gèrer.

Et puis il y a quelques problèmes familiaux qui bouffent la tête et qui vous lassent (ni mon mari ni mes enfants ne sont en cause je tiens à le préciser). Mais parfois j’en ai juste assez que des décisions concernant ma propre mère se décident et se fassent sans même que l’on me consulte, à force cela fatigue (je serais toujours la petite dernière à la traîne…)

Mais il y a aussi de belles choses dans ma vie en ce moment ; d’abord ma fille qui vient d’avoir ses résultats et oui ; elle l’a eu son année !!! Je suis si fière de ma grande :0) L’année prochaine c’est donc les années master :0) Et puis il y a aussi cette rencontre fabuleuse et merveilleuse dans une de mes librairies ; j’ai eu la chance grandiose de voir et d’écouter Carole Martinez !! Veinarde je suis, non ? Je peux vous dire qu’elle est d’une gentillesse et d’une sympathie inouie, on a l’impression de converser avec une amie (elle a pris le temps de discuter avec chacunes d’entre nous, lors des dédicaces) et si tout se passe bien, je devrais avoir une petite surprise pour vous (un petit interview :0) mais cela sera pour plus tard…

Parce que vous l’avez donc compris ; il est plus que temps pour moi de faire une pause (mais je lirais tout de même un peu pour le mois Anglais). Nous sommes donc le 03 juin et je me donne 15 jours pour faire une coupure nette et franche du blog et, d’une façon plus globale, sur le net certainement aussi, je vais donc me montrer (mais pas beaucoup plus que je ne l’étais déjà ;0) absente chez vous aussi. J’espère que durant ce laps de temps l’envie de bloguer et de surfer chez les unes (les uns aussi :0) et les autres reviendra… Je vous donne donc rendez vous le 20 juin (le jour de l’été ;0) et j’espère vous retrouver à ce moment là, si vous ne m’avez pas déjà oublié :0)

Publicités

31 commentaires sur “Turbulences, fatigue… une pause qui s’impose

  1. Touchée par ton post, je rencontre à peu de choses près les mêmes événements, et ça m’a beaucoup déstabilisée. Le vieillissement, nos parents qui vont s’en aller, nous qui vieillissons, nos enfants qui grandissent, c’est la vie pourtant…J’ai eu du mal à lire, mais ça m’a manqué, ça m’aide à appréhender le réel avec un autre regard, ça m’aide à me distancier. Changer radicalement d’univers pour mieux assumer le réel. Quoi qu’il en soit, et quelle que soit la façon dont nous vivons ces moments difficiles, je t’adresse toutes mes pensées solidaires et amicales

  2. Très chère L’Or, j’ai été moi aussi touchée par ton billet, et je compatis très fort à ce que tu traverses… Fais une pause, occupe-toi de ce qui est important, ce qui se passe sur les blogs a de l’importance, c’est aussi la vie et l’énergie mais je vois ce que tu veux dire : à certains moments de l’existence, pas mal de choses passent au second plan, c’est ainsi, et ce n’est pas grave.
    Je pense bien à toi. Don’t worry, la « blogosphère » (je n’aime pas ce mot : les copines des blogs, je préfère) continue à vivre, à discuter, à échanger : tu n’auras plus qu’à reprendre tranquillement ta place à ton retour… Gros bisous et bon courage !!

  3. Courage l’Or. Faire face au vieillissement de nos parents, c’est très dur surtout quand l’hopital ou une opération ou une maladie rentrent en compte. Je rejoins ce que te dis Sandrion, reprends tranquillement quand tu te sens prête, si tu te sens prête.
    Je comprends ce que tu veux dire par la trivialité de la lecture ou de la vie fictive face au réel cela dit, c’est un échappatoire justement. C’est un monde, un moment où le temps d’un livre on a pas pensé à l’inquiétude qu’on a pour telle ou telle chose qui se passe dans notre vie et ma fois quand le réel est trop « fort », on fait une coupure, on prend du recul et on attend d’y voir plus clair.
    Courage. Nous serons là à ton retour.

  4. Bonsoir l’or je me doutais que quelques événements fâcheux devaient se passer dans ta vie
    car tu te faisais très discrète en ce moment !
    Le plus important étant la vie réelle !
    Laisse toi le temps de vivre de profiter de te reposer
    Quand tu te sentiras mieux c’est avec grand plaisir que je viendrais te relire
    Courage pour ces turbulences dans ta vie on sait bien que la vie n’est pas un long fleuve tranquille !
    Bises à toi

  5. Nous somme des être humains et nous devons faire face à de situations où lire, le blog deviennent secondaires ou même impossible ( avalanche de soucis ou de pbs). Fais une pause, occupe-toi ce qui est important à ton coeur à et ton esprit. Nous serons là entendu à ton retour. Je t’embrasse fort,Clara

  6. Prend bien soin de toi et de toute ta petite famille. Je serai là à ton retour.
    Lire fait aussi du bien pour s’évader du quotidien…
    Bon courage.

  7. Je te comprends parfaitement, il y a des priorités! Tu es au moment où on est entre les enfants (encore jeunes, pour toi) et les parents… Je connais bien le problème de devoir veiller sur les parents (père décédé, mais maman qui a besoin qu’on soit là -et c’est normal)
    Gros bisous!!!

  8. Si une pause s’impose, prends tout le temps dont tu as besoin, l’Or ! C’est vrai qu’il y a des périodes de la vie où on a besoin de se reconcentrer sur ce qui compte vraiment… Je suis heureuse de lire que ta maman va mieux ; courage pour la suite et pense aussi à prendre soin de toi ! A très bientôt, tu nous manques déjà…

  9. T’oublier! Mais quelle idée!
    Je comprends si bien ce que tu éprouves pour l’avoir vécu moi-même quand mes filles étaient toujours à la maison; et triste, usant, décourageant mais inévitable. Dans ces moments-là, il faut se raccrocher à ce qui te fait du bien (tes enfants, une belle rencontre comme celle que tu as faite avec Carole Martinez) et comme le disait Montaigne : « sauter le mauvais, se rasseoir au bon »! Plus facile à dire qu’à faire mais c’est une question de survie.. Repose-toi bien et bon courage! Bises

  10. Prends soin de toi. C’est difficile de tout concilier, et c’est normal que tu sois préoccupée par tes parents et ta famille… Et puis le blog peut attendre. Je prends des pauses moi aussi. Quand l’envie reviendra cela te fera du bien de renouer avec ton espace. Bises et bon courage !

  11. courage, courage! J’ai aussi vécu une période très difficile à cause de soucis de santé de mon père, c’est éprouvant. L’essentiel c’est que tu fasses ce que bon te semble sans t’oublier pour autant, c’est important, hein? Je t’embrasse en espérant te relire en super forme! 🙂

  12. Il est important de prendre du temps pour soi, aussi.
    Devenir petit à petit le parent de ses propres parents, ce n’est jamais facile. tu traverses une période difficile, mais tu t’accroches. Bravo.
    Je te dis donc à bientôt (et bravo aussi à ta grande).

  13. Que puis-je rajouter à tous ces chaleureux commentaires que tu reçois L’Or!.. J’imagine que tu dois avoir beaucoup de difficulté à te concentrer pour lire de toute façon? Alors, comment tenir ton blog. C’est une situation difficile qui demande beaucoup, beaucoup d’énergie. Prends tout le temps qu’il faut. Il faut que les échanges sur un blog demeurent agréables. À bientôt et je t’embrasse! 🙂

  14. Le blog ne doit pas être une contrainte et je comprends tout à fait tout ça. On ne peut pas t’en vouloir. La vie, la vraie est quand même primordiale sur l’internet. Profites de ta famille, repose-toi et reviens-nous en forme 😉

  15. T’oublier ? Impensable !
    Je te souhaite bien du courage pour tout ce qu’il t’arrive de vraiment pas terrible, j’espère que ta maman va vite aller mieux, c’est tellement important une maman. Quant à ta grande fille, félicitations à elle ! 🙂
    En tous cas, profite bien des tiens, de ta pause, repose-toi bien et… vivement le 20 juin !

  16. Coucou Lor,
    Juste un petit mot pour te dire que je pense bien à toi et que j’attends tranquillement ton retour !
    Prends le temps dont tu as besoin, ménage-toi dans la mesure du possible des moments pour toi et n’hésite pas à envoyer un petit mail si tu veux papoter un peu. Bises et à bientôt.

  17. Je fais fréquemment des pauses. Elles ne se voient pas trop car j’antidate mes billets pour combler les vides. Je peux ne pas bloguer durant 2 semaines et m’accorder 2 jours non-stop de blogs avec l’écriture. Je lis moins qu’avant, et sans remord. Je suis souvent dépassée par le temps, je fatigue plus vite, je suis moins « polytâche ». Il est vrai que je me questionne encore… Comment je faisais avant ? Avant, j’avais 5 ans de moins, avant, les enfants étaient petits et tout était bien synchronisé. Là, je subis. Il faut que je fasse avec sinon je ne m’en sors pas ! Dis-toi L’Or, que nous continuons à grandir… nous évoluons…
    Je t’embrasse

  18. oui, tu vis une période délicate et je te comprends parfaitement. Je t’embrasse et t’offre tout mon soutien.

  19. Petite visite sur ce nouveau blog qui est magnifique. Bravo L’Or! J’espère du coup que tout le travail fait mon déménager ton blog signifie que cela va mieux avec ta maman et tes autre soucis. Je me réjouis en tous cas de te retrouver dans ce nouveau chez-toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s