Mes dimanches en mots et en photos·Petits morceaux d'écriture

L’escalier de l’aile ouest

Ce matin, très tôt, j’ai marché longtemps dans la lande. Le vent s’infiltrait dans mes cheveux, le froid m’engourdissait mais ce n’était pas désagréable. J’avais peut-être besoin de cette sensation là pour me sentir encore vivante. Je marchais pour me vider l’esprit, soulevant mes jupes pour voir le bout de mes chaussures pointues. J’avais l’impression que je devais suivre ces pointes là et qu’elles me mèneraient quelque part. Pourtant le chemin était resté sans surprise, sans but précis. Le ciel était couvert, les oiseaux me suivaient de leurs cris. Malgré tout il y avait eu cette rencontre brève mais intense, le regard digne de ce cerf majestueux.Sa beauté avait, durant quelques instants, écarté les ombres. Mais cela n’avait pas duré.

Je pensais au havre douillet qui m’attendait au château. Je savais que dans quelques instants je succomberais au besoin de faire demi-tour. Je ferais allumer un feu de bois dans ma chambre, m’allongerais entre les draps blancs. Leur fraicheur me ferait du bien, calmant le feu de mes joues rougies par ces émotions impossibles à vaincre. Avant cela je monterais l’escalier de l’aile ouest et j’oublierais quelques heures ce temps qui joue contre moi. Je m’enivrerais de l’odeur de papier, je m’enfoncerais avec délice dans le bruit des pages tournées et pendant quelques minutes la douleur s’apaisera. Les mots m’emporteront dans leurs danses et je me laisserais me guider.

C’est, précisément, ce qu’ils ont toujours fait…

L’or

Bon dimanche !!! (source des photos)

Publicités

6 commentaires sur “L’escalier de l’aile ouest

  1. Je te trouve courageuse d’écrire comme ça des petits bouts d’histoires. Il en faut de l’inspiration, comment commencer? J’en serais bien incapable. C’est bien l’Or il faut que tu continues.
    Je n’aimerais pas trop habité dans ce château, je je trouve plus angoissant que douillet! qu’est-ce qui se cache derrière toutes ces portes et dans cette ombre?
    Bises et bon dimanche.

  2. Bonjour L’Or, Je la trouve solitaire ton héroïne, même si elle est accompagnée par les mots. Continue l’histoire ! j’ai hâte de lire une suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s