Et Noël, comment ça se passe chez vous ?!!

Suite à ce billet là (clic) voilà donc vos messages et vos billets ;

Syl ; Noël est ma fête. Mais depuis toujours.
Mes parents faisaient de cette fête quelque chose de magique. Maman faisait une crèche grandiose, car nous avions plus de 300 santons (Elle a travaillé quelques temps pour un célèbre santonnier). Elle bricolait alors tout le mois, des ponts, une églises, des maisons… à coller sur du cartons des petits graviers et à faire des toits avec des petites tuiles en argile qu’elle façonnait. D’une année sur l’autre, nous gardions certaines maisons, et on en rajoutait ! la crèche s’étendait aussi bien en largeur qu’en hauteur ! Donc, ce travail, elle ne le faisait pas toute seule… elle m’incluait. On allait chercher de la mousse, des petits cailloux, des branches pour faire les arbres… c’était vraiment, vraiment chouette ! Le spectacle de la messe de minuit… A l’école, tous les ans nous montions un spectacle pour la messe. Il y a avait des chants et la crèche vivante. En Provence, c’est une tradition. Il fallait donc me faire des costumes ! et là aussi j’en garde un merveilleux souvenir ! Maman, douée en couture, nous faisait des habits. J’ai été un ange, une Alsacienne, une Corse, une Provençale… Je me rappelle de l’ambiance et de ma fébrilité.
Les cadeaux… Je n’ai jamais fait de vraies lettres. J’ai toujours été une enfant pas exigeante. Pourquoi ? Parce que mes parents savaient ! ils savaient toujours me rendre heureuse, ils savaient quoi prendre. J’aimais les poupées et j’en ai eu beaucoup ! Et chaque fois, elles venaient avec une panoplie de vêtements que maman tricotait et cousait. Un Noël, j’ai eu même une chambre pour ma Bella. Lit, armoire, coiffeuse… et des petits cintres… C’est maman qui a aussi des dons d’ébéniste qui avait tout fait. Si tu avais vu l’armoire ! toute festonnée ! et le lit à baldaquin… avec draps, plaid en dentelle… C’était fou ! J’ai été immensément gâtée ! choyée surtout par leur amour.
Cette avalanche de présents, de douceurs, d’attentions, continue. Je suis mariée, mère, et toujours aussi comblée. Parce que maman œuvre de son côté et papa du sien !
J’ai voulu reproduire ce bonheur dans ma maison et je m’y attèle toujours avec une belle énergie. Je veux garder de cette magie, de ce rêve pour mes enfants. Je crois qu’ils apprécient ! je crois que plus tard, ils feront pareil. Tu sais, c’est une partie de l’héritage ! mon amour qui les fait grandir et les rendre plus forts. Noël, c’est presque toute l’année tu vas me dire ! mais ça se renforce en décembre… comme un anniversaire. Alors je ne fais pas toujours la crèche (j’ai eu une part des santons !), mais je fais toujours le calendrier de l’Avent. Bisous L’Or ! ce fut un plaisir de me souvenir.

Marielle ; « Ma façon de préparer Noël est simple je m’y prépare à l’avance sans abondance, ni exagération.
je feuillette, je note les idées pour les uns et les autres dont j’ai envie de faire plaisir !
Je fais des activités avec les petits que je garde sur Noël. J’achète un petit présent à chacun que je mettrais sous mon sapin quand ils partirons le 24 à midi !
Pour ma part J’ouvre les livres, je regarde les films basés sur le thème de Noël
tout le mois de décembre au point d’en faire une overdose. Pour Le cercle familial il est vite aux moments des fêtes. Ma maman, ma sœur,et son mari, leurs 3 filles, mes nièces adorées donc, ainsi que mon homme évidemment, puis la maman de mon homme.
Un cercle familial proche nous nous réunissons chaque année dans la maison de ma sœur qui habite à la campagne, ce qui est quand même bien plus agréable,
que dans mon appartement en ville! Car à la campagne tout le monde à sa chambre, tout le monde à de l’espace, et tout le monde met la main à la pâte. Nous arrivons le 24 dans l’après-midi selon les disponibilités au travail de mon mari ( Cette année le bonheur … car il a son Noël et son jour de l’An youpiii ) Donc nous arriverons dans l’après- midi du 24 et en cela c’est déjà un bonheur !

Au passage nous monterons ma maman qui habite à côté de chez moi, et une de mes nièces, qui travaillent dans une crèche pas loin de chez moi non plus les deux autres seront déjà sur place .. et zoummm en avant pour la campagne Drômoise à une petite heure de route seulement. Nous nous mettons dans l’ambiance avec des musiques de Noël dans le poste de radio de la voiture et nous nous ébahissons devant certaines maisons bien décorées sur le chemin qui nous mène jusqu’au cocon familial. A peine arrivés, bisous à tous, même à petite Griotte la petite chienne a ma sœur hi hi ! Nous aurons tous des choses à faire à peine arrivé ! Se changer, et préparer le repas du réveillon, moi je me contente de suivre les consignes car ma sœur
qui est la spécialiste avec une de ses filles des recettes. (Jusqu’au dernier moment le secret sera gardé de ce que l’on mangera ). Elles préparent de A à Z le repas, appétitif verrines, entrée, plat, dessert. C’est impressionnant l’imagination, et le travail que cela représente ( Ma sœur se plonge dans les magazines cuisine dès le mois d’octobre,
pour finaliser au mois de décembre le repas du réveillon et celui du jour de Noël ). Enfin le soir arrivant, tous nous nous installons au salon pour prendre l’apéritif sur la petite table du salon décoré aussi pour la circonstance. Nous zieutons la télévision des belles choses de noël tout en savourant les petites choses fait maison ! Ensuite on passe à la salle à manger, ou la table sera décorée comme chaque année de façon très jolie !

Nous veillons tard, et au moment de nous coucher nous installons les cadeaux sous le sapin. Le lendemain c’est bien sûr la joie quand nous découvrons les petites intentions de chacun, chacune envers les uns et les autres . La matinée se passe tranquillement chacun s’affairant à leurs activités, il faut aussi se remettre à la cuisine pour le repas de Noël … L’après-midi ne sera que tranquillité, papotage, et des jeux de société,
tout en grignotant chocolats, meringues, biscuits sablés, maison cela va de soi !
Si nous avons de la chance nous ne sommes pas obligés de partir le soir du 25 (ce qui sera le cas cette année le 24 étant un jeudi et le 25 un vendredi, ah ah logique implacable 😉 il restera donc le samedi et le dimanche pour être à la campagne et profiter au maximum de l’ambiance chaleureuse ). Nous profitons de belles balades à pied aussi pour digérer toutes les bonnes choses ingurgitées sans excès, mais toujours un peu trop évidemment dans ces cas-là … Voici donc comment  » mes Noëls  » depuis quelques années se déroulent pour moi. Un petit cercle familial bien uni ( Nous avons éliminé pour cette occasion ceux qui n’aiment pas, ou ne veulent pas fêter Noël comme on aime nous, ( parce-que pas de prise de tête ce jour- là avec des bougons des grincheux etc etc ). Juste du rire, des bonnes choses à manger, de la joie, du cocooning des petits films de noël regardaient ensemble , des petites balades sur les chemins de campagne pour les digestions. Et pis c’est tout ! Du bonheur simple. »

Fondant Grignote; « Avant Noël, j’aime me plonger dans cette ambiance très particulière des fêtes de fin d’année. Le plus tôt possible. Et c’est assez compliqué parce que, dans l’enseignement, c’est la période la plus difficile (il fait froid, il fait nuit, on est fatigué, il y a les réunions et les conseils de classe, le repas de Noël qui excite tout le monde…). Bref. Donc j’essaie de créer un p’tit cocon de douceur (par des livres, des films, des musiques, des instants gourmands…). Et puis j’aime bien prévoir les cadeaux à l’avance, pour éviter la course des 15 derniers jours. La déco du sapin se fait à 2 (même si c’est plutôt moi qui ai le dernier mot ^_^). Pas de calendrier de l’avent, mais peut-être l’an prochain… Et Noël, c’est aussi descendre chez mes parents, se promener dans l’air d’hiver, cuisiner avec ma môman… »

Sandrion ; « Alors voilà, quand Noël arrive j’oscille sans cesse entre deux sentiments et deux types de souvenirs. L’un est lié aux Noëls de mon enfance, chez mes grand-parents, l’odeur de la viande qui cuit longtemps, du sapin dans lequel on mettait de vraies bougies, la grande tablée familiale, le rituel de mon grand-père tirant la langue pour couper la dinde, les chants. Plus tard, avec ma mère, le plaisir de passer la journée à préparer de bonnes choses à manger, l’odeur des mandarines avec l’écorce desquelles on confectionnait des bougies.

L’autre est moins drôle car mon père a quitté la maison en décembre, quand j’avais 9 ans, et évidemment ce fut un des pires Noëls, triste et sombre. Et par l’ironie des « hasards », mon mari a quitté la maison en décembre, quand j’avais 31 ans et le Noël qui suivit ne fut pas non plus très joyeux.

Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et mon fils adore les rituels liés à Noël, le sapin qu’on décore avec toujours la même boîte de déco, le calendrier de l’Avent, les sablés, les découpages en papier qui ressemblent à des flocons de neige et qu’on colle aux fenêtres. Et moi aussi je parviens souvent à retrouver la magie de Noël 🙂 Même si je n’aime toujours pas tellement cette fiévreuse effervescence qui dure plus d’un mois, la surenchère de cadeaux et de nourriture, je garde en mémoire certains moments d’intimité douce (car nous ne sommes jamais très nombreux à Noël).

L’Irrégulière  et son billet juste par ici (clic), mais en voilà un extrait ;

« Pour moi, Noël n’a absolument aucune connotation chrétienne, d’ailleurs je ne fais pas de crèche et je n’ai jamais mis les pieds à la messe de minuit : je la vois plutôt comme une célébration mi-païenne (ce qu’elle est à l’origine), mi-laïque puisque les gens la célèbrent quelle que soit leur religion ou non-religion (et c’est ce qui la rend si belle, je crois), c’est avant tout un moment où on est en famille, avec les gens qu’on aime, et c’est ça le sens de cette fête pour moi. Ma manière de la célébrer commence donc début décembre par la décoration du sapin, rituel indispensable même si je ne passe pas Noël chez moi : j’aime en cette période, quand je rentre chez moi, y trouver un peu de féerie. Depuis quelques années, je m’achète aussi un calendrier de l’Avent (kinder), là encore pour mettre un peu de douceur dans cette période un peu tristounette. La recherche des cadeaux, c’est un des trucs les plus compliqués, cette année pour l’instant je ne m’en sors pas trop mal (j’en ai un !) ; après de toute façon, la famille est très réduite, donc en gros j’ai 4 cadeaux à trouver (mon papa, ma maman, mon grand-père et ma grand-mère, donc ça simplifie) ; le plus compliqué en fait, c’est de les emballer : je suis tout sauf douée. J’aime à l’occasion faire un tour au marché de Noël, cette année je l’ai fait de nuit et je pense que je referai, c’était vraiment sympa. Cette année, je vais aussi essayer d’aller voir un peu les vitrines de Noël à Paris. Le 21 décembre, jour du solstice d’hiver et de la fête païenne de Yule qui est à l’origine de Noël, je me fais une sorte de pré-réveillon (pas d’inquiétude : j’ai beau être une sorcière, je ne fais pas de sacrifices humains). Ensuite, le 24, je descends chez mes parents ; nous ne faisons pas vraiment de réveillon, mais un dîner amélioré, apéritif, fruits de mer et fondue bourguignonne, ensuite je vais me caler sous la couette avec Love ActuallyNous ouvrons nos cadeaux le 25 et nous déjeunons avec mes grands-parents !

Le billet de Louise (clic), un extrait ;  » Avec Merveille nous avons fait un sapin. Depuis des années nous avions perdu cette habitude. J’ai acheté cet arbre dans un magasin « d’aubaines ». Nous l’avons monté branche après branche, comme un puzzle. C’était très amusant à faire. Il est tout maigre. Nous avons recherché toutes les décorations d’autrefois et nous avons rajouté quelques nouveautés. Comme je l’ai fait tardivement les ornements étaient déjà en soldes dans les magasins, mais le choix était limité. Il se dresse dans toute sa splendeur étroite. Je n’ai jamais autant aimé un arbre de Noël!! Belle se la joue (ma grande fille) était émerveillée quand elle l’a découvert hier soir. Et si joyeuse! la magie de Noël a commencé. C’est la saison des retours à la maison des grands enfants.

Avec les filles nous nous pelotonnons sur le canapé dans un plaid immense en fausse fourrure, avec un thé à la pêche. Comme toutes les années nous allons revoir pour la 1000 ème fois des épisodes de la série Kaamelott. Nous allons relire ensemble des pages de La Cantatrice Chauve de Ionesco. (à chaque fois nous rions)…Oui cela ne fait pas trop Noël, mais c’est notre routine. Nous allons préparer des biscuits de Noël.  Cette année je ferai les Amarettis de Sandrion mais aussi comme les deux années précédentes le sublime Mendiant  d’Asphodèle. C’est la saison d’allumer des bougies tous les jours, d’emballer les cadeaux, d’écrire des mots, des mots, des mots. C’est  la saison des chaussettes chaudes, des pantalons en molleton, des levers matinaux où à la lueur des lumières de Noël alors que le monde se réveille, juste un peu, je me promène sur « la toile ». Je profite du calme. C’est est la saison du bourdonnement du four!!!
C’est  la saison de prendre le temps avec les gens qu’on aime. »

Sandrine ;  » Pour nous, le principal c’est d’être en famille. Je rejoins donc mes sœurs et leur famille chez nos parents.Nous parlons, chantons, allons voir nos oncles et tantes, mangeons….
Je reste dormir avec toute la tribu pour voir les enfants émerveillés le matin de Noël devant les cadeaux.
Ouverture dans le désordre mais la bonne humeur.
Donc, en résumé, beaucoup de joie, de rires, d’amour et peu de tralala. »

Le billet de Madeleine Miranda (clic), un extrait

« ☆Un ballet de Noël ☆Un Christmas Eve paisible et calme, devant le feu de cheminée ☆Des mince pies maison Un père Noël qui passe dans la nuit du 24 au 25 Décembre Les chants de Noël de King’s College Cambridge ou de Johnny Mathis, que papa met tôt le matin au 25 Décembre, afin de nous réveiller en douceur Le déballage des cadeaux au pied du sapin Les chats qui courent partout qui jouent avec le papier cadeau, les rubans, et qui sautent sur le sapin Un petit déjeuner de Noël qui commence avec un Buck’s Fizz (jus d’orange de champagne ou vin pétillant) ☆Le Christmas Cake maison de maman ☆Un repas de Noël qui change tous les ans Le Queen’s Speech à 3hrs (heure anglaise) Des Christmas Crackers avec le repas de Noël, et nous portons bien-sûr les couronnes en papier pour le reste de la journée! Des chocolats anglais: un Terry’s Chocolate Orange ou bien du Cadbury’s Fruit and Nut Des jeux de Noël: échecs, Jenga, Uno, Monopoly… Ma playlist de Noël  Un lazy Boxing Day, à trainer à la maison et regarder des films de Noël

Biblioflo ;  » Alors moi ce que j’aime d’abord c’est regarder une multitude de films qui me font penser à Noël, comme Mary Poppins, des Disney, beaucoup de Disney, Love actually, des comédies musicales etc…et même des téléfilms culculpralinette, puis je me mets à écouter des chansons de Noël, j’aimais bien celui de Mariah Carey ce qui est un paradoxe car autrement je n’aime pas Mariah Carey, cette année c’est Kylie Minogue qui sort l’album de Noël il est pas mal, sinon Franck Sinatra bien-sur. Je ré ré ré ré ré écoute aussi, même du haut de mes 38 ans, le conte musical Emilie Jolie, ça n’a pas de lien particulier avec Noël, mais pour moi si, c’est tellement de souvenirs liés en autre à cette période. J’aime lire les contes de Noël de Charles Dickens et feuilleté des albums de Sarah Key. Manger des sucres d’orge, du pain d’épices, des chocolats (des after eight en particulier) des dattes fourrées à la pâte d’amande, boire encore plus de thé (est-ce possible,…;)), des churros bien chauds sur le marché de noël. Puis vivant dans le Sud Est, il y a la traditionnelle et indispensable crèche provençale avec l’achat chaque année de quelques nouveaux santons. Après pour Noël même c’est toujours (quand je suis chez moi), la soirée du réveillon chez mes parents en petit comité restreint uniquement mes parents ma sœur et conjoints et enfant, avec obligatoirement un pain surprise à l’apéro arrosé de champagne, et au moins du foie gras ainsi que des blinis crème fraîche œufs de lompe en entrée. Le plat principal et le dessert ça varie d’une année à l’autre. Par contre en fromage il faut du brie truffé, c’est impératif 😉. Et le 25 c’est déjeuner avec toute ma nombreuse et merveilleuse famille, un moment de joie et de bonne humeur, ou l’on mange bien, rigole beaucoup, joue de la guitare ou du piano, échange des cadeaux, bref un moment magique et suspendu dans le temps qui fait du bien, toujours… Voilà ce qui me vient spontanément concernant cette fête de fin d’année. J’oublie surement quelques petites choses, je compléterai au fur et à mesure si ça me revient. Merci d’avoir proposé cette jolie réflexion sur Noël, rien que d’avoir énuméré toutes ces choses ça m’a fait du bien!!! Et Carl Larsson, qu’est ce que c’est jolie, poétique et réconfortant, tout à fait à l’image de ton blog. »

Le billet de Touloulou (clic), un extrait

 » Depuis que je suis petite, ma maman m’offre un calendrier de l’avent, et même chaque année alors que j’étais partie de la maison, elle a trouvé le moyen de le faire ! C’est mon petit bout de maison qui m’a aidée à me sentir chez moi dans mes propres appartements… Depuis quelques années, chaque année il faut aussi que je trouve l’album de Noël de la saison. J’ai écouté en boucle le premier, un album de crooners, l’année où nous avons eu de la neige en décembre (j’étais si déçue de la voir disparaitre quand je suis allée en Bretagne !), avec une lecture de Noël. Je crois que c’est cette année là qu’a commencé cette habitude d’écouter de la musique et de lire des lectures de Noël ! A cette période de l’année, j’adore aussi aller fureter dans les grands magasins culturels pour trouver des idées et être dans l’ambiance. Avant, j’aimais beaucoup aller au Virgin des champs élysées qui était ouvert tard le soir, voir les illuminations au passage, et monter le grand escalier. C’est bête mais ça me manque un peu ! Une fois arrivée chez mes parents pour les fêtes, il y a toujours le rituel où ma mère nous demande ce qu’on va manger… Alors que ça fait des années qu’on mange la même chose ! Passer un réveillon paisible… Reprendre des toasts en entendant râler dans la cuisine parce que les fruits de mer sont récalcitrants lors de la cuisson ! Boire du thé de Noël avec un plaid dans le canapé. Regarder des Disney : de préférence Mary Poppins, petite je profitais de sa rediffusion à la télévision chaque année au moment des fêtes. Regarder des téléfilms de Noël en pyjama le matin. Décorer la maison avec des oranges dans lesquelles des clous de girofle ont été plantés. Et manger des litchis, le fruit associé à Noël depuis mon enfance ! Il y a ces traditions… Et il y a celles qui restent encore à venir, car je pense que petit à petit des nouvelles feront leur apparition ! »

priveting: Brakebrook Farm (by sergiok) Un très beau souvenir de Lily ; « J’aime beaucoup ce tableau de Larsson. J’étais une petite fille blonde et claire comme Lillianna. Le soir je mettais des bûches dans le poêle de notre chambre pour éviter d’avoir froid durant la nuit. Regarde comme Lillianna est concentrée sur les flammes et sur son geste ! Parfois la bûche était un peu longue et quelques contorsions du poignet étaient nécessaires pour bien l’enfoncer dans la cavité du poêle. Durant ces quelques instants-là le feu me brûlait délicieusement le visage et je peux dire que c’était un vrai bonheur.

Et pour finir le mien ; «  D’aussi loin que je me souvienne j ‘ai toujours aimé Noël… J’ai peut-être vécu une période où il est devenu un peu moins magique ; durant l’adolescence… L’enfance s’enfuyait doucement, les rêves s’estompaient, devenaient moins beaux, moins purs… Non, pas moins purs mais la réalité commençait à montrer le bout de son nez… Puis mes 20 ans sont venus, et c’est en décembre de cette année là que j’ai rencontré le futur père de mes enfants, cette période est du coup redevenu plus lumineuse, elle a pris une couleur plus chaude, plus profonde… Puis les enfants sont arrivés et avec eux j’ai redécouvert cette magie perdue, c’est avec leurs yeux que j’ai vu à nouveau toute la beauté de cette nuit qui ne ressemble à aucune autre… J’ai essayé de faire en sorte que leurs Noël soient les plus magiques possibles, et je ne parle pas du fait de les gâter le plus possible, non… Mais il fallait rendre la maison la plus lumineuse possible, avec des bougies, avec des lumières… Il fallait faire entrer la forêt dans la maison, avec des branches, du sapin, des pommes de pin, des tranches d’orange séchées. Il fallait que ça sentes bon, avec le sapin d’abord bien sûr, et les gâteaux de toutes sortes qui sortaient du four… Il fallait s’entourer le plus possible de livres et de pages, et de tous ces contes et histoires fabuleuses… Il fallait de la neige, beaucoup de neige… Il fallait de la musique, beaucoup de musique. Les visites aux marchés de Noël aussi, dans notre région ils sont tellement féérique, nous étions sûre d’y vivre des moments fabuleux et magique. Il fallait que nos Noëls ressemble au plus près à la sincérité des Noëls d’antan… Il fallait que nos Noëls aient le goût vrai des choses immuables, celles qui restent pour toujours dans nos mémoires… »

Un grand grand merci à vous toutes pour vos participations !!! C’était un vrai plaisir pour moi de vous lire. Vous savez à quel point la période de Noël et de l’Avent est importante pour moi. C’était un vrai bonheur de constater que pour vous aussi cette fête revêt un habit magique :0) Je vous embrasse.

Pssttt ; Ce billet là (clic) devrait aussi vous intéresser ; « Nos plus beaux souvenirs de Noël »

Publicités

6 réflexions sur “Et Noël, comment ça se passe chez vous ?!!

  1. C’est beau… Merci pour ce cadeau que tu nous fais, réunir tous ces souvenirs, ces ambiances, ces rituels, c’est très émouvant ! Je suis contente d’y avoir participé 🙂 bon réveillon ce soir !

  2. Oh oui merci beaucoup pour ce beau partage de souvenirs
    C’est chouette ces billets participatifs surtout quand ils sont aussi doux
    que les souvenirs de Noël !
    Bises L’Or

  3. Un article « bonbon » positif, un brin nostalgique, comme Sandrion je suis heureuse d’avoir participé. Il en ressort beaucoup de tendresse, Syl était choyée à mort 🙂
    Et je m’aperçois de l’importance de tous ces rituels,que l’on a tendance à dénigrer et pourtant on voit bien que cela participe à la construction des enfants.
    C’est fou aussi l’importance des mamans dans ces souvenirs.
    Bravo L’Or pour ce moment.

  4. J’ai tout lu de bout en bout, c’est extrêmement touchant ce billet collectif, je dois dire qu’il m’a beaucoup émue (j’avais lu celui de Louise sur son blog). Je suis particulièrement touchée par la déclaration d’amour de Syl à ses parents, quelle beauté d’avoir autant de gratitude et d’amour pour ceux qui nous ont élevés. Et je suis assez bouleversée par celui de Sandrion aussi, qui se livre assez peu, et que me touche beaucoup sur ce coup-là.

  5. Coucou ! je ne découvre qu’aujourd’hui ce billet. J’ai du retard depuis Noël ! Mon quotidien va reprendre son petit rythme… mes parents sont partis ce matin. Quels tourbillons tous les deux !!!
    Un très beau billet L’Or ! vraiment…
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s