Extraits·Littérature·Poésie

Couchée à plat ventre sur la roche chaude… Sylvia Plath

« Couchée à plat ventre sur la roche chaude, je laissais pendre mon bras sur le côté, caressant de la main les contours arrondis de la pierre bouillante sous le soleil, les ondulations lisses. Le rocher brûlant offrait un tel confort, rude et chaud, qu’on aurait dit un corps humain. La chaleur intense me brûlait à travers le tissu de mon maillot de bain, et irradiait tout mon corps ; mes seins, contre la pierre dure et plate, me faisaient mal. Il soufflait un vent moite et salé qui détrempait mes cheveux – à travers leur masse brillante, j’apercevais le scintillement bleu de l’océan. Le soleil s’infiltrait par chaque pore, comblait chacune des fibres douloureuses de mon corps, pour me plonger dans une quiétude dorée, rayonnante. Je m’étirais sur le rocher, corps tendu, puis relâché, sur cet autel ; j’avais l’impression d’être délicieusement violée par le soleil, remplie de chaleur intense par le dieu impersonnel et colossal de la nature. Sous moi, le corps de mon amant était chaud et pervers, la sensation de sa chair sculptée à nulle autre pareille ; ni douce ni malléable, ni trempée de sueur, mais sèche et dure, lisse, propre et pure. Et moi, noble, d’une blancheur d’ossements, j’avais été rejetée par l’océan, une fois lavée, baptisée et lustrée, entièrement asséchée par le soleil. Le corps de mon amant était comme les algues, tranchant, cassant, à l’odeur puissante ; comme la pierre, il était net et arrondi, incurvé, ovale ; comme le vent, âcre et salé – le corps de mon amant était ainsi. C’était un sacrifice orgiaque sur un autel de pierre et de soleil, et je me suis relevée luisante de siècles d’amour, purifiée et rassasiée par le feu dévorant de son désir fortuit et intemporel…/… »

Journal extrait,

Sylvia Plath,

Swanpscott – Eté 1951

Source photo

Publicités

18 commentaires sur “Couchée à plat ventre sur la roche chaude… Sylvia Plath

  1. Sylvia Plath poétesse si sensible. Texte accompagné d’une magnifique photo qui donne envie de plonger dans la grande bleue. Bonne fin de dimanche à toi aussi Or Rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s