Au lieu-dit Noir-Etang de Thomas H. Cook

 » Au bout du compte, j’ai préféré théoriser sur la vie plutôt que de la vivre. » (p168)

C’est une lecture très noire, presque glauque, dans laquelle j’ai plongé là. Les personnages ne sont pas très sympathiques mais il faut tout de même avouer que j’ai dévoré ce livre assez vite. Dès les premières pages on a envie de savoir comment tout cela va se terminer. Nous entrons de plein pied dans les souvenirs de jeunesse d’Henry. Très vite on comprend qu’un drame est advenu et peu à peu, au fil des pages, la trame devient de plus en plus serré, de plus en plus oppressante… On fait ses propres théories, parfois on se trompe, parfois non mais la fin m’a tout de même cueilli (même si j’avoue avoir eu un petit doute).  Je retiendrais surtout de ce livre cette atmosphère si bien rendu d’un hiver pris par la pluie et le vent. Par ses paysages malmenés, gris, tristes… Cette ville qui apparaît bien sinistre et morose.

 » Parfois, en ces tristes journées d’hiver si fréquentes en Nouvelle-Angleterre où le vent malmène autant les arbres que les arbustes, où la pluie tambourine contre les toits et les vitres, je me sens de nouveau happé par l’univers de mon père, par ma jeunesse, par la petite ville qu’il aimait tant et où je vis toujours. »

Henry, malgré les souvenirs qui le hantent à choisi de rester dans cette petite ville où tout est arrivé, il nous promène au gré de ses souvenirs, distillant au fur et à mesure le venin de toute cette triste histoire. Et tout finit par se mettre en place, telles les pièces d’un puzzle, très bien pensé.

Ce que je retiendrais encore de cette lecture ;

*L’image de ce cottage isolé, et ce Noir-Etang, écrasant…

 » Il paraissait minuscule comparé à notre maison de Myrtle Street, si écrasé par la forêt alentour qu’il semblait se tapir, apeuré, dans un point de verdure, juste devant une sombre étendue d’eau, plate, immobile, terne, aux profondeurs opaques, inexplorées, pareille à un grand trou dans le coeur des choses » (p29)

*Le regard d’une femme, au travers de la vitre d’une voiture.

*Des cris et une dispute fracassante dans le phare de Chatham… Et la silhouette d’une jeune femme qui en sort en courant, son écharpe rouge volant derrière elle…

Au bout du compte une lecture qui m’a laissé une empreinte assez forte…

Qui a fait le billet impulsion, celui qui m’a fait saisir ce livre lors d’une visite dans ma librairie ? (ou plutôt dans le supermarché du coin, lors de banales courses). Et bien cette fois c’est Margotte. Elle même avait été tenté par celui de Nadael.

Lu pour le challenge Petit bac 2014 petit bac 2014 catégorie « Lieu »

Publicités

45 réflexions sur “Au lieu-dit Noir-Etang de Thomas H. Cook

  1. Il me fait de plus en plus envie (il est noté depuis sa sortie) et pourquoi moi je ne le vois pas quand je vais au supermarché ??? Mais je le lirai un jour c’est sûr !!! 😀

    • C’est ce que je me dis pour tellement de titres (que je les lirais un jour, c’est sûr) ;0) J’espère qu’il t’attendra lors de ta prochaine visite dans un supermarché ;0)

  2. Je ne lis que des billets plutôt positifs sur ce roman, moi je suis passée à côté… Je n’ai pas réussi à trouver les personnages crédibles !

    • C’est vrai ?!! Non, pour ça je n’ai pas eu de soucis, c’est plus que je les aies trouvés très désagréables… A part le père du gamin.

  3. Un roman à l’atmosphère étrange. Je n’ai pas détesté, mais il m’a laissé une impression bizarre.

    • Je préfère un bon roman noir qu’un thriller vite oublié ;0) Oui, je trouve aussi la couverture magnifique… et le titre est très original c’est vrai :0) Bonne semaine Laila

  4. Je tenais à vous dire bravo pour votre blog que j’ai découvert hier et ai commencé à parcourir avec un immense plaisir. Vos critiques sont très intéressantes et vos images choisies absolument sublimes. J’ai l’impression de lire un blog qui serait sorti de ma tête, avec mes propres goûts, c’est assez incroyable je dois dire, tant au niveau amour de la lecture que de la musique, du cinéma, du choix d’images etc…merci de nous faire partager votre univers avec autant de talent et de générosité. Florence

    • Merci beaucoup Flo pour ces mots qui me font très plaisir :0) C’est rare d’avoir un commentaire de personnes n’ayant pas de blogs (à moins que tu en aies un ?!!) et ça fait d’autant plus plaisir… Au moins on se dit qu’on écrit pas pour rien et qu’on est lu ;0) En tout cas je te souhaite bienvenue chez moi et surtout n’hésite pas à me laisser des commentaires, c’est toujours agréable :0) Bonne soirée Flo

  5. J’ai beaucoup aimé un autre titre de cet auteur que je voulais découvrir… en lisant ce « Noir-Etang ». Mais l’histoire de l’autre me tentait plus 😉

  6. je l’ai lu il y a qqs semaines , au départ , le rythme lent ne m’a pas emballé et puis….. je me suis retrouvée prise dans l’histoire et j’ai été tenue en haleine jusqu’au bout…….
    à lire vraiment !

  7. J’aime énormément cet auteur et ce roman est dans ma PAL depuis sa sortie en poche. C’est amusant, parce que j’y pensais justement hier. Il m’est revenu en tête et ton avis m’intrigue au plus haut point. J’espère trouver le temps de le lire très bientôt.

  8. Il me tente beaucoup ce roman, même si je n’ai pas toujours été séduite par l’auteur. Envie de lui donner une autre chance.

  9. Coucou Lor, tout d’abord, merci pour le lien ! C’est vrai qu’il est noir ce roman, mais comme tu le dis, il laisse une forte empreinte… Pour moi, ce fut le coup de foudre au point que j’ai maintenant lu presque toute l’œuvre de Thomas H. Cook. J’ai d’ailleurs pris cet après-midi à la biblio un de ceux qui me restent encore à découvrir.
    Bon we à toi et à bientôt,
    Margotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s