Cinéma·Musique

La source des femmes de Radu Mihaileanu

Résumé du film : « Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l’eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village. »

Il y a, parfois, de ces fulgurantes rencontres… Elles viennent à vous, quelquefois, avec une lecture, un auteur… Mais il arrive aussi que ce soit avec un film. Une rencontre, rare, précieuse, comme vous n’en avez pas tant que ça dans une année. Une qui vous bouleverse, vous bouscule, vous transperce. Et en définitive, c’est exactement ce que vous attendez d’une lecture ou d’un film . Cet effet comme une claque parce qu’ils parlent de tout ce qui est important finalement ; l’eau l’enfantement, l’amour, la liberté, la conscience, la guerre, les déceptions, la religion, la foi, la beauté du monde, mais aussi sa laideur… 

Tout est beau dans ce film, ce désert, ce village tout en pierre, les acteurs (l’actrice principale est particulièrement sublime), la lumière… Bref c’est un vrai ensorcelement ;0) La musique, elle aussi, m’a vraiment envoûtée… Vous l’avez compris, j’ai eu un vrai coup de coeur pour ce film… Et puis, il m’a donné envie de lire les mille et une nuits… Celles et ceux qui ont vu le film comprendront.

Film de Radu Mihaileanu

France, sortie le 02 novembre 2011, disponible en DVD

Avec Hafsia Herzi et Leïla Bekhti

Durée : 2h15. Genre Comédie dramatique

Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 21 mai 2011 (source comme au cinéma)

Publicités

16 commentaires sur “La source des femmes de Radu Mihaileanu

  1. Oui, c’est un beau film qui aborde de nombreux thèmes liés à la vie orientale et à la condition des femmes. La musique et les chants sont très présents et apportent un contrepoids joyeux et fascinant là où il y a de la souffrance et du drame.

  2. Et en plus il est d’actualité! J’ai lu hier que des femmes tokyoïtes (japonaises en clair) font la grève du sexe depuis qu’un député a déclaré publiquement qu’elles ne pouvaient pas prendre des décisions politiques quand elles avaient leurs règles.
    Film coloré à souhait comme le Maroc où il a été tourné, javais fait un billet autrefois:
    http://miriampanigel.blog.lemonde.fr/2011/11/05/la-source-des-femmes-radu-mihaileanu/
    pour les actrices j’ai adoré Biyuna que je ne connaissais pas et Hyam Abbass dont je suis fan!

  3. Je n’ ai vu que des extraits aux photos merveilleuses de lumières et d’ ombres…comme la vie de ces femmes aux couleurs et aux coutumes l’ Orient…Je vais voir si je trouve le livre..:-)
    Bisous L’ Or

  4. C’est un très beau film en effet et j’adorais déjà Leïla Bekhti mais j’ai découvert que c’était vraiment une bonne actrice dans ce film. Je me souviens qu’on avait voulu aller voir Intouchables au cinéma et face à l’affluence on s’était rabattues sur La source des femmes. Une belle surprise 🙂

  5. tu sais quoi ? Les grands esprits se rencontrent : j’ai le DVD à gauche de moi sur le bureau et je vais le visionner dans dix minutes ! (e film fait partie de mon prochain comité de lecture). Je t’embrasse fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s