Petits morceaux d'écriture

Traverser le miroir…

Bien sûr, tu voudrais que je reste invisible, cachée, hors de leur portée. Tu voudrais que je sois tel un fantôme, éthéré, diaphane… Tu me voudrais introuvable, entourée de voiles et de dentelles… Tu me rêves, enfermée à clef, derrière une lourde porte de bois. Pourtant… Si seulement tu pouvais sortir un peu du brouillard diffus de ton psyché… Si seulement tu pouvais être honnête avec toi même. Je ne suis pas insignifiante, j’existe… Même si parfois tu voudrais me nier… Je ne sais plus comment faire pour me rendre visible, pour rejoindre la lumière, pour traverser le miroir et être enfin reconnu pour ce que je suis… Ton amante, ta moitié, ta compagne… Tu as choisi de me laisser dans l’ombre. Même si je connais tes raisons je ne les approuves pas. Même… Si je te disais… Tes raisons elles me tuent…

Alors oui, bien sûr je sais que tu évolues dans un monde particulier, celui de la politique, celui du pouvoir, un monde qui semble bien loin du souci de la vérité… Mais si tu pouvais seulement un moment, juste un moment mettre de l’eau dans ton vin et cesser de ne penser qu’à toi… Tu ne connais d’amusant, que les dessous-de-table et d’autres aussi, qui n’ont rien à voir ceux là, avec les autres… Ces dessous chics sur ma peau… Ceux que tu me choisis avec le plus grand soin.. Tu vois je m’essaye à l’ironie, ça me va mal tu dis ?! Tais toi, tu ne vois pas que je vais mal ?! Toi tu n’aimes que briller en société, te montrer tout sourire. Il n’y a que ton image qui prime… En vérité je crois que je te fais peur… Ma fantaisie, mes vagabondages, mes folies et mes errances… Tu les aimes, elles t’attirent… Mais, aussi, elles te font fuir et t’effrayent. Oui, tu ne sais que fuir dans tes vapeurs de vin servi dans du cristal. T’enivrer, oui, mais dans la discrétion toujours…

Je vais te dire ; mon innocence et ma fraîcheur tu ne les mérites pas. Alors je me tiens là, dans toute la nudité de ma sincérité… de mes sentiments. Je me tiens là, devant toi et je te le demande maintenant ; qu’as tu à m’offrir finalement, à part l’ombre et la cage dorée dans laquelle tu me gardes ?

Je me tiens là, devant toi et tu sais, comme dans la chanson… Je suis venue te dire que je m’en vais…

Je pars, avec un autre, qui ne me cachera pas lui… Je pars, avec lui, rejoindre le bleu d’un lagon… Je rêve de vent frais, et de liberté… Alors je pars respirer, loin de toi… Et c’est la meilleure décision que j’ai prise depuis notre premier échange de regards… Voilà, c’est dit… 

L’or

Texte de fiction, non libre de droit. Il peut être vu comme une suite à celui là.

Ceci est ma participation aux plumes d’asphodèle LOGO PLUMES2, lylouanne tumblr com

Les mots à utiliser étaient : Invisible, fantôme, innocence, introuvable, voile, dentelle, brouillard, psyché, honnête, insignifiant, dessous, eau, politique, nudité, diaphane, visible, cristal, blog, lumière, lagon, briller, vérité, fantaisie, traverser,  vagabonder, vapeur, vin

J’ai pris mon bonus et n’ai donc pas utilisé le mot « blog ».

Source des images

Publicités

52 commentaires sur “Traverser le miroir…

    1. Merci Manika :0) Non, je n’ai pas lu ce titre, ni l’auteur… Mais c’est un beau compliment que tu me fais ;0) Je vais voir de plus près de quoi parle le livre…

  1. un texte musical qui m’a beaucoup plu ….
    j’aime beaucoup le rapprochement fait entre les dessous de table et les dessous chic ….
    et aussi le fait qu’elle parte en expliquant fort bien les raisons de son départ 😉

  2. Une très belle lettre émouvante et tendre que je sens inspirée par les amours présidentielles ! Décidément aujourd’hui elles ont beaucoup inspiré ! Mais peu importe ça pourrait être n’importe qui, et c’est beau ! 😉

    1. Et bien en fait, non ce n’était pas du tout inspirée par cette histoire présidentielle… En fait j’ai juste eu envie de faire une suite à ce texte de « Bas les masques » et je n’ai pas du tout pensé à ça quand je l’ai écrit… C’est en me relisant que je me suis dit ; aie, le lien va être fait… Quand j’écris je me mets à la place d’une autre et j’écris à sa place… Et je n’aurais pas eu envie de me mettre dans la place de cette JG, je pense qu’au contraire ces femmes savent bien ce qu’elles font quand elles se mettent dans cette situation… Et qu’elles savent bien qu’un jour elles sortiront de l’ombre… Et que, peut-être, elles jouent un peu avec ça… J’ai mis ce contexte « politique » parce que j’y étais obligés (le mot était un des mots imposés) parce que sinon je n’aurais pas fait ce choix là… Je trouve que l’on parle bien assez d’une histoire qui me navre plutôt… Ou comment parler de choses finalement qui ne regarde personne pour ne pas parler des vrais choses importantes… Mais bon, c’est une autre sujet… En tout cas je suppose que tu comprends mieux après mes explications ;0) Merci Aspho

  3. Les hommes sont égoïstes, c’est bien connu, elle a raison de partir…avec un autre c’est pas certain…elle tombe les masques pour revenir sur un des thèmes précédents de l’atelier des plumes…

    1. Comme je le dis à Aspho, je ne pensais pas du tout à cette situation quand j’ai écrit mon texte, c’est en me relisant que je me suis dis que forcément, vous penseriez à cela… Mais tu peux aller lire la réponse que je fais à Aspho pour en savoir plus :0) Merci Jean-Charles

    1. Merci Milly :0) J’aime beaucoup cet exercice, avec des mots imposés… Cela me donne le sens du texte en général et ça coule tout seul ;0) Bises, bonne semaine

  4. Merci l’Or pour tes explications ! J’ai fait cette allusion car beaucoup de textes de samedi étaient focalisés sur cette histoire (qui moi aussi me navre plus qu’elle ne m’intéresse) et j’ai bien spécifié après qu’il « pouvait s’agir de n’importe qui », je n’étais pas sûre justement que ça ne s’applique à l’actualité ! On sent une réelle sincérité dans ce texte (qui en fait d’ailleurs toute sa beauté)… Les séparations même choisies, décidées et le retour à la liberté ne sont jamais faciles ! 😉 Voilà tout est limpide ! 😀 Bises et bonne fin de journée ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s