Publié dans Extraits, Noël

Ma douceur de l’Avent du jour, extraits gourmands…

Sweater Weather | via Tumblr SnowmanUntitled Untitled

 » Elle lut toute une page de son livre en s’interdisant de lever le nez vers la pendule au néon allumée sur le mur. Un éclat de rire retentit à une table voisine et le trille joyeux d’une voix d’enfant lui parvint par-dessus le brouhaha du café animé. Avec la bibliothèque et l’église du Coeur-des-Montagnes, la boulangerie était l’un de ses lieux de prédilection. On ne pouvait pas se sentir triste ou déprimé dans une boulangerie. Les effluves de sucre et de de levure, la vue des patisseries devaient avoir en soi le pouvoir de susciter la sérénité, car autour d’elle tout le monde semblait respirer le bonheur.
Une fille en tablier blanc se percha sur un tabouret de bar et entreprit de noter sur un tableau une liste d’option pour les tourtes de Thanksgiving. Voyant cela, Maureen éprouva un frisson d’excitation. Noël arrivait à grands pas et, malgré tout ce qui se passait d’autre dans sa vie, cette saison restait sa période préférée de l’année. « 
 
« Un Noël au lac des saules » de Susan Wiggs  Lac des Saules : Un Noël au lac des saules. de Susan Wiggs
Untitled xmas time <3
« Billy Williams attelait ses percherons à son traîneau rouge vif et emmenait garçons et filles en tournée dans le village et les collines enneigées. Les enfants se blottissaient sous la peau d’ours miteuse tout en serrrant une tasse de chocolat chaud, tandis que, gris et dignes, les colosses les tiraient avec calme et mesure, comme s’ils savaient que leur charge était précieuse. A l’intérieur du bistro, on accordait aux parents des places aux fenêtres, pour qu’ils puissent siroter du cidre chaud tout en regardant leurs enfants disparaître dans la rue du Moulin, puis se retourner vers l’intérieur douillet, avec ses tissus fanés, ses meubles dépareillés et ses cheminées. Clara et Peter achevèrent leurs décorations : après avoir orné l’immense pin écossais de la salle de séjour, ils avaient disposé des rameaux de pin dans la cuisine. Leur maison, comme les autres, sentaient la forêt. » (P51)
« Sous la glace » de Louise Penny, éditions Actes SudSous la glace. de Louise Penny
Untitled Hot chocolate ♥
 » Oline avait continuellement arrosé le veau de jus et de graisse, pour qu’il ne se dessèche pas. Elle entretenait le feu doucement et avec beaucoup d’amour.
De toute façon, elle ne pouvait préparer la sauce qu’au dernier moment. Et avant, il fallait encore qu’elle se calme. On ne pouvait pas faire une sauce sans  grumeaux avec un coeur qui battait la chamade.
Elle avait rabattu les côtes et ficelé les flancs autour des rognons avant de le mettre au four. Les rognons étaient sa fierté. Ils seraient servis avec. Coupés avec un couteau bien aiguisé, comme les meilleurs morceaux.
Les baies de genièvre étaient écrasées sur une planche et parfumaient la pièce. En réalité, le genièvre était réservé au gibier. Mais le roti de veau d’Oline n’était pas un roti de veau ordinaire. Il demandait des baies de genièvre et autres miraculeuses épices.
La gelée de groseilles et les mûres jaunes attendaient dans le garde-manger dans des coupes de cristal à pied, recouvertes d’un linge. Les pruneaux baignaient dans l’eau derrière la cuisinière. Ramollis à point. Elle en avait retiré chaque noyau avec des mains tremblantes, tout en courant de la fenêtre à la table.
Les pommes de terre nouvelles étaient encore petites, elles étaient brossées et préparées depuis la veille par les servantes. On les avait mises dans l’eau fraîche à la cave pendant la nuit. On allait les cuire au dernier moment dans quatre grandes casseroles. « 
Le Livre de Dina de Herbjorg Wassmo  Le livre de Dina. de Herbjorg Wassmo
Hot choc 😋 let it snow ❄️
 » Enfin, le dîner achevé, on enleva la nappe, un coup de balai fut donné au foyer et le feu ravivé. Le grog confectionné par Bob ayant été goûté et trouvé parfait, on mit des pommes et des oranges sur la table et une grosse poignée de marrons sous les cendres. Alors toute la famille se rangea autour du foyer en cercle, comme disait Bob Cratchit, il voulait dire en demi-cercle : on mit près de Bob toute la verrerie de la famille, à savoir : deux verres et un petit pot à servir la crème dont l’anse était cassée. Ils n’en contenaient pas moins la liqueur bouillante tout aussi bien que des gobelets d’or auraient pu le faire, et Bob la servit avec des yeux rayonnant de joie, tandis que les marrrons se fendaient avec fracas et pétillaient sous la cendre. Alors Bob proposa ce toast :
– Un joyeux Noël pour nous tous, mes amis ! Que Dieu nous bénisse ! » (P93 et 94)
Un chant de Noël de Charles Dickens Un chant de Noël - Texte intégral. de Charles Dickens
Ceci est ma participation au challenge de Noël de Mya Rosa, pour le billet gourmand 
Publicités

19 commentaires sur « Ma douceur de l’Avent du jour, extraits gourmands… »

  1. hmmm, je lis ton post pile poil à la bonne heure 🙂 et sur ce, je m’en vais manger ! J’adore les photos d’illustration, et le style d’écriture m’a bien donné envie de découvrir de plus près Herbjorg Wassmo. « On ne pouvait pas faire une sauce sans grumeau avec un coeur qui battait la chamanade » ❤

  2. De la chaleur de la douceur de bonnes idées de belles images je prend tout !
    Merci pour ces petits billets quotidiens de l’Avent j’adore !!
    On veut pas que ça s’arrête

  3. Quel plaisir de visiter vos blogs ces temps-ci les filles ! du bonheur à chaque page… je me régale, sur mon canapé, le sapin blanc et or tout illuminé et la plante des pieds devant le feu. Passe un bon week end, l’Or !

  4. J’aime beaucoup cette plongée dans l’ambiance de noël. J’ai envie qu’il se mette à neiger, me mettre devant la fenêtre avec un plaid et un chocolat chaud pendant que le feu crépite et que la chaîne joue jingle bells 😉

  5. C’est une super idée d’avoir mêlé illustrations gourmands et descriptions alléchantes, j’adore !!
    J’ai reconnu certains romans, cela rend la lecture de ton billet encore plus plaisante et ludique !
    « Sous la glace », bien entendu, que j’ai adoré mais aussi « Noël au lac des Saules » alors que je ne l’ai même pas encore lu mais j’ai déjà l’impression de connaître cette fameuse Maureen.
    « Un conte de Noël » est un merveilleux classique ! J’ai vu une adaptation cinématographique il y a deux jours, avec les Muppets : top !!
    L’extrait que tu as choisi me donne très envie de lire « Le livre de Dina », je retiens bien fermement l’idée.
    De gros bisous de week-end ma chère L’Or :)))

  6. Je me répète mais je suis fan des photos que tu choisis !
    J’aime particulièrement les petits bonhommes de neige, dans la tasse et ceux avec le cour sont adorables. J’aime beaucoup les horloge un peu rétro, tout comme les lanternes sous toutes leurs formes. Et le chocolat chaud à la guimauve, hummmm…
    Et j’ai noté Le livre de Dina. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s