Garder le cap….

 Robert Doisneau – 1945 – Les petites filles du bateau, Île de Ré

Bien sûr que j’espère encore… Evidemment… Sinon, comment pourrais je encore ??…. Continuer ??!! Certains jours je flotte, oui je flotte… J’erre dans l’éther, je me laisse porter par le vent, je vole, je flotte quoi… Ne croyez pas pour autant que je suis en perdition… Non, je garde le cap, encore et toujours… Je m’accroche, je résiste… Je reste dans le sillage de mes derniers instincts, je résiste, je reste debout, oui je garde le cap… Bien sûr je prends de la bouteille comme on dit, les jours m’attrapent, me rattrapent, me retourne et me jette à terre parfois… Mais oui, je garde le cap…. Je traverse ma vie et les nombreux icebergs qui sont autant d’écueils… J’essaye de les contourner, de les éviter… Et si, parfois, je ne peux empêcher la collision, je me mets en apnée et je résiste… Oui, je résiste… Je suis les vagues et le vent, je me laisse porter, en espèrant ne pas tomber… Ne pas trébucher, le sol est un traitre, il a tendance à vouloir vous garder… J’essaye de me maintenir à flots, je prends le premier bateau qui passe. Qu’il soit fait d’amour ou de sérénité… Qu’importe, je le prends… Je vogue parmi les continents qui me sont autant d’amis et de soutiens… Mais il arrive qu’il m’en manque un peu… Je déambule sur le pont. Je croise un amiral, de ci, de là… Souvent il y en a un qui est là, qui me juge, qui se croit supérieur… Je lui étale ma génétique, je le mets au défi de s’en sortir aussi bien que moi avec la même… Je lui entrouvre, mollement, un peu de mes sentiments… En lui demandant ; comment croit-il qu’il s’en sortirait, dans le même cas… Avec les mêmes failles que moi, en étant aussi malhabile que je le suis… Et puis je lui parle de mes murailles, même si, bien sûr, j’ai bien conscience de m’en être bien trop entouré… Mais c’est ainsi… On y peut rien… Je me trimballe donc avec en tout et pour tout, dans mon sac à dos, de la myrte et du miel… Quelques myrtilles pour le sucre et les merveilles… Oui, l’amiral, je le mets au défi… Et souvent il en perd la parole… Et c’est tant mieux… ça me fait des vacances…

Alors, je vous le dis encore, je garde le cap, oui, malgré tout, malgré vous… 

Le garderiez-vous, vous ??

L’Or

Ceci est ma participation (et un texte de fiction) aux Plumes d’Asphodèle, avec un peu de retard mais je ne crois pas qu’elle m’en tiendra rigueur.

Les mots imposés étaient :

espérer, flotter, perdition, cap, sillage, bouteille, iceberg, vent, déambuler, bateau, continent, flots, amiral, génétique, sentiments, débarquer, faille, myrte, malhabile, muraille

Publicités

47 réflexions sur “Garder le cap….

  1. Il faut le garder L’Or ! tu as raison, parfois c’est difficile, mais nous ne sommes pas n’importe quel moussaillon en herbe ! Capitaines de nos destinées…
    Bisou

  2. ça n’a pas l’air facile pour toi, non?
    tu parais un peu secouée non? (au vrai sens du terme, je veux restée polie, et pardon si je te parais osée, je te sens en difficulté et ça me fait sourire)

    • Je le précise encore une fois c’est un texte de fiction… Mais tous nous avons à faire nos traversées, et nous avons tous affaire à des écueils, pas toi ?? Par contre ton commentaire me semble bizarre, ou alors je ne le comprends pas mais… sentir quelqu’un en difficulté te fait sourire toi ??!!

      • ne te vexe pas lorouge, je serai plus tendre sur un autre billet ou j’y mettrai un autre ton
        pardon
        ta façon d’écrire ou ma façon de lire me donnait le sourire
        à bientôt

      • Ne m’inquiète pas je ne suis pas du tout vexée, (et je te remercie de t’en soucier)… C’est juste que ta phrase m’a semblé vraiment curieuse ;0) Cela n’empêche pas que tu sois la bienvenue chez moi comme tous les autres… Et j’aime et j’apprécie que l’on s’exprime ici, c’est fait pour les commentaires ;0)

  3. J’aime beaucoup ton texte, frais et vif comme l’air du large ! merci pour ton passage sur mon blog, et longue vie au tien dont j’aime beaucoup le papier peint joyeux.

  4. Ton texte est magnifique mélange de rage et d’émotion. De toute façon j’aime ton écriture, tes textes sont si beaux à chaque fois. J’espère que tu vas bien. Bises

    • C’est très gentil ptitlapin, ça me touche, merci beaucoup :0) Je vais très bien oui, l’été m’a redonné beaucoup d’énergie et de punch ;0) Bisous aussi

    • Merci :0) J’aime moi aussi les métaphores, et je les utilisent beaucoup, elles en disent tellement… Bises aussi (dès que je trouve le temps je t’envoie un mail pour que tu aies mon adresse)

  5. Quel beau texte ! Et en référence à ce que tu as noté « en passant », je suis d’accord avec toi, l’été a passé si vite… et la rentrée qui s’approche déjà… on peut rester en vacances ?… Bonne soirée à toi !

    • Merci Margotte :0) Oui je resterais bien encore quelques jours en vacances et dans l’été… Mais en même temps j’aime l’automne… Alors… ;0) Bises

  6. Garder le cap, pas toujours facile, mais tellement essentiel. Cela nous ramène à une plus grande simplicité, à moins nous éparpiller. Contente de ton retour l’Or.

  7. j’ai beaucoup aimé et le fonds, toutes ces interrogations et ces hésitations, et aussi la forme : les points de suspension répétés m’ont laissé un effet (agréable je précise) qu’il fallait se dépêcher de vivre, de voyager , de partir et de revenir …..
    Mon passage préféré : « Je me trimballe donc avec en tout et pour tout, dans mon sac à dos, de la myrte et du miel… Quelques myrtilles pour le sucre et les merveilles…  »
    bonne journée

    • Merci beaucoup Valentyne :0) J’utilise beaucoup les points de suspension, ne me demandez pas pourquoi c’est ainsi… Je crois que je ne pourrais pas écrire sans eux ;0) Bonne soirée et bienvenue chez moi !!

  8. Ouf, me voilà revenue de mon triste voyage et ton beau texte me fait du bien, garder le cap quand mille choses nous brouillent la vue n’est pas toujours facile mais justement d’avoir un cap permet déjà de relever la tête et de ne pas sombrer ! Je le trouve pêchu ton texte, les vacances t’ont revigorée et c’est tant mieux !!!! 🙂

    • Merci beaucoup Aspho :0) Oui, tu as tout à fait raison, l’été m’a revigorée, et je me sens d’attaque pour cette rentrée ;0) Je viens juste d’ailleurs de t’apporter le lien de mon texte de demain. Bises et bon courage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s