» Comme ces heures sont précieuses… » Françoise Lefèvre

    Source

Comme ces heures sont précieuses où il ne se passe rien. Comme elles coulent, passagères silencieuses. Comme elles coulent. Moissons. Dont je ne fais rien. Comme elles passent. Tasses fumantes… Bruits,petits bruits. Potage du soir. Gestes séculaires. Au siècle des siècles. Le pain est rompu. Les larmes aux yeux, je l’avale. Le vin est à mes lèvres. Il faut le boire. Enfants. Chauds enfants. Fumet de la soupe aux pois cassés. Soudain, la vie brûle comme un cierge inconsumable. Délire, petit délire, qui rendez l’instant immobile. Ce n’est pas de si tôt que je vais mourir.

Les enfants agrippent ma jupe et disent « bonsoir, bonsoir ». Et détalent. Leurs pieds nus frappent le plancher. J’entends leurs pas qui résonnent au fond du corridor. C’est une nuit d’hiver au chaud au fond des lits. Maintenant, ils dorment. Ah, gestes séculaires, vous revenez. Vous parlez à la femme qui se penche sur l’ouvrage. Sous la lampe. Un point. Un autre point. Un mot. Un autre mot. Froissement de papier. Deux larmes affleurent. Je vois tout en cristal. Vie, tu es là. Parle-moi de continuer. Parle-moi de reconstruire. Parle d’amour à cette femme solitaire.

Je continue.

Combien de fois ai-je rêvé que nous marchions sur les sillons des champs de l’hiver. Je me couchais sur la terre et te demandais l’enfant. Le ciel était par-dessus ton épaule. Aujourd’hui, dans la chambre, le temps passe. Et je l’aime. Puisqu’il est le temps. La mort nous prendra. Alors, il faut aimer ce qu’il nous reste. Ce qu’il nous reste, c’est le temps. Que veux-tu, j’entends des soupirs monter de la terre. Il faut bâtir sur ces soupirs. Il faut construire et reconstruire. Il faut tenir debout jusqu’à la fin.

Moi, j’essaie et je tangue. « 

P103 et 104, extrait de « L’or des chambres  » par Françoise Lefèvre, éditions du Rocher

Publicités

34 commentaires sur “ » Comme ces heures sont précieuses… » Françoise Lefèvre

Ajouter un commentaire

    1. Je crois bien que c’est mon livre préféré d’elle… Il est très fort et je crois que je pourrais souligner toutes ses phrases tellement toutes me parlent… C’est une rencontre très forte

  1. Comme tu le sais je l’ai dans ma PAL et tu me donnes envie de l’en sortir vite avec cet extrait 🙂 Bon par contre je ne vais pourtant pas pouvoir tout de suite 😦
    Bonne fin de journée bisous

    1. Il faut que tu la lises très vite… Tu verras, après tu n’auras qu’une envie ; découvrir tous ses textes… Tu sais tu peux la lire par petits morceaux, tout les soirs quelques pages avant de dormir par exemple… Ce qui m’arrive souvent… Je la relis continuellement :0) Bisous aussi et bonne semaine Laure

  2. Comme ce texte est beau !! j’ai vraiment envie de connaitre Françoise Lefèvre je crois que c’est chez toi déjà que j’ai lu des extraits peut être que je me trompe en tout cas ça donne envie

    1. Oui, c’est ça, j’avais déjà donné beaucoup d’extraits sur mon ancien blog (les prochains que je vais rapatrier d’ailleurs) !! C’est un texte sublime dont je ne me lasse pas :0)

  3. C’est magnifique, je l’ai déjà noté sachant que c’est ton livre fétiche (un de tes livres sûr^^) et si je n’étais pas si débordée « palesquement » parlant, je le commanderais de suite !!! 😀 Bonne fin de soirée et bises !
    Très joli et frai ton nouveau fond d’écran, j’aime beaucoup

    1. Oui, on peut dire que c’est mon livre fétiche… Si je ne devais en choisir qu’un ce serait sans doute celui là :0) Merci d’avoir remarqué mon nouveau fond d’écran, il n’est pas trop exubérant ? Pas trop flashy pour les yeux ?? Bonne semaine Aspho et bisous aussi

  4. Très beau texte L’Or. Je te comprends de tant l’aimer. J’imagine que ses livres doivent se lire len-te-ment… 🙂 à savourer!

    1. A savourer tout le temps oui, ils sont rares les semaines ou je ne vais pas me pencher sur un de ses livres pour y picorer quelques mots… C’est comme un retour aux sources pour moi, une matrice ;0) Je m’y reconnais tellement…

    1. Non, non ce n’est pas mon texte, c’est un texte de Françoise Lefèvre, tiré de son livre « L’or des chambres » !! Un livre magnifique !!

    1. Oh et quelle émission était-ce ?? Je pourrais essayer de la voir en replay… Tu te rappelles du titre du récit ?? Cela m’intéressait beaucoup de le lire, pour avoir l’autre écho du Petit prince cannibale. Merci d’avance

    1. Il faut lire absolument Françoise Lefèvre… Pour ma part je suis incapable de me passer de ses mots, je picore des petits textes dans ses livres tout le temps et parfois je les relis en entier, c’est toujours le même charme :0)

  5. Ah, ce nouveau papier en fond de blog est tout à fait à mon goût; j’espère que tu vas le garder. J’aime bien la dernière phrase de F. Lefèvre dans le texte présenté. Peut-être qu’un jour je lirai Le petit prince cannibal …

    1. Oh je suis ravie de ton passage par ici Lily :0) Oui il faut que tu lises Françoise Lefèvre, une auteure absolument incontournable, touchante au plus haut point !! Le petit prince cannibale est très émouvant… Un très beau livre !! Merci pour le papier peint, je l’aime bien aussi, mais je crois que j’aime bien les changements en ce moment :0) Bisous Lily, bonne semaine

    1. Oui, bien sûr que je me rappelle que nous avions fait une lecture commune pour ce titre… Et je suis partante pour en refaire une avec toi de cette auteure. Si ça te tente tu sais où me trouver ;0) Par contre, pas avant septembre !!

    1. Oui vraiment, il faut la lire… Programme toi une lecture pour l’automne si tu as beaucoup à lire… Mais vraiment, c’est une auteure incontournable, tu ne l’oublieras pas de sitôt ;0)

  6. L’écho des mots, l’écho des sensation, quel plaisir de te croiser sur un nouvel espace, par cette passerelle de l’or des chambres, un livre qui restera l’un de mes préférés de cette auteure.

    1. Oh, Pascale… Ravie de te revoir par ici :0) Envoie moi vite un mail, que j’ai de tes nouvelles :0) Gros bisous (je crois que pour moi aussi il restera mon préféré, mais « La première habitude » aussi !!)

      1. C’est bien moi, je ne sais pas si tu as toujours le même mail ? Je te félicite pour ce nouveau blog encore plus zen que le précédent ! De bien belles photos qui nous laissent à rêver, et que de tentations ! Tu me tentes avec les soeurs Andréas n’ayant que des soeurs je me sens attirée par ce bouquin 😉 bises l’or et à bientôt

      2. J’en étais sûre ;0) Oui, j’ai toujours le même mail (celui de mon mari toujours ;0) je ne me suis toujours pas occupée d’en changer… J’attends avec impatience de tes nouvelles et j’espère que tu n’hésiteras pas à laisser une petite trace de ton passage ici… Les soeurs Andreas ont vraiment été une agréable surprise, je n’en attendais pas plus que ça et j’ai vraiment été complètement charmée :0) Bisous aussi et bon week end

  7. Bonjour
    il est de belles découvertes alors on se surprend à errer à puiser ici et là des éléments de satisfaction et de partage et voila que je retrouve « l’or des chambres » mon livre préféré moi qui les ai tous lus
    en toute modestie je vous joins ce lien : http://www.diaphane.info/article-1678942.html
    je reste dans l’attente perpétuelle d’un nouvel ouvrage mais déjà son dernier « un album de silence » annonçait une fatigue naissante
    merci pour ce partage

    1. Je crois que moi aussi c’est mon préféré… J’attends comme toi avec impatience un nouveau livre mais pour l’instant rien à l’horizon… Je suis ravie de retrouver quelqu’un aussi amoureux des mots de cette auteure que je le suis moi même !! Merci Daniel de ton passage chez moi !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :