Littérature

L’île d’Anne Wiazmsky

Le mot de l’éditeur : « En vacances avec des amis sur une île du midi de la France, Laure attend un coup de téléphone de son amant. De la terrasse de l’hôtel à la plage, elle guette son appel, pense à lui en comptant les jours, oscille entre espoir et désespoir… Les rêves et les inquiétudes d’une femme amoureuse racontés avec sensibilité et tendresse par l’auteur de Jeune fille. « 

Je n’avais encore rien lu de cet auteur. Pas très attirée il est vrai avant ce titre là. Je dois dire que je n’en garderais pas un grand souvenir mais tout de même c’était une lecture assez sympathique. Idéale pour une (très) chaude journée d’Août. Laure est en vacances avec sa meilleure amie, le mari de celle-ci et la fille de celui-ci : Pomme(vous me suivez ?). Laure ne profite pas pleinement de ses vacances, pas autant qu’elle le devrait en tout cas. Elle est en attente d’un coup de fil de son amant et ne parvient guère à penser à autre chose…  J’avoue que le sujet n’a pas une originalité folle. Ceci n’aurait pas été bien grave si l’écriture avait eu plus de corps, plus de présence. Ce n’est pas le cas, je n’ai donc pas été touché plus que ça… Mais je ne peux pas dire non plus que la lecture était désagréable ou que j’ai ressenti de l’ennui. J’ai bien aimé le personnage de Pomme, l’ado. Je trouve qu’elle est super sympa par rapport aux ados d’aujourd’hui (inutile d’insister, je ne donnerais aucun nom :0) J’ai même trouvé certaines scènes pas très réalistes. Une ado aussi patiente est-ce que ça existe vraiment ???

Ce que j’ai apprécié aussi, c’est de me laisser porter par des scènes de douces langueurs ; le soleil tape, on se baigne, on va à la plage, on boit du champagne, on déguste des langoustes, bref on coule des jours tranquilles… Son amie Jeanne est enceinte et elle forme un couple amoureux et serein avec Jean. Leur amitié à tous est sincère et tendre. Laure est bien entourée, couvée je dirais même… Elle m’a un peu agacée par moment cette Laure qui attend désespérement, au lieu de prendre son courage à deux mains et d’appeler elle même, comme une grande… Au final, une lecture sympathique, mais sans plus…

Jeffrey T Larson – Sandcastle

 » Laure se déchaussa. Il était encore tôt, les semaines précédentes avaient été fraîches et le sable lui parut presque froid. Jeanne qui portait des sandales en plastique avançait d’un bon pas le long de l’eau et chantonnait un air à la mode. Un grand chapeau de paille protégeait son visage du soleil, chapeau qui avait appartenu à la grand-mère de Laure, morte deux ans auparavant.

– A quoi penses-tu ? demanda Jeanne

Elle s’était immobilisée au bout de la plage et installait sur le sable une grande serviette couleur lavande.

– A ce chapeau de soleil… Imagine un peu… Entre les deux guerres, il a dû se balader à Deauville, à Monaco.

– Tu ne regrettes pas de me l’avoir donné ?

Laure sourit et étala à son tour une serviette près de celle de son amie.

– Parce qu’il est très vieux, ce chapeau, très usé, il risque de finir ici…

– Eh bien, ce sera une belle fin. « 

Deux avis, l’un positif, l’autre beaucoup moins : Sophie et Bel-Gazou

Et deux challenges :

laurier_couronne_fdb39 Lieu géographique 5/7

Celui de Cynthia : Challenge 2 euros

Publicités

4 commentaires sur “L’île d’Anne Wiazmsky

    1. Contente de t’avoir convaincue ;0) Bonne lecture alors… Si seulement j’avais le temps de tous les relire, ça serait super… Mais j’ai assez de lectures prévues pour des mois ;0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s