Bande dessinée ou manga

Lorsque nous vivions ensemble, tome 2, de Kazuo Kamimura

Avec le deuxième tome nous plongeons encore plus profondément dans le drame.

Ce livre, ce manga, est remplie de larmes.
Il  y a  tellement de larmes que l’on pourrait s’y noyer…
Les illustrations restent d’une grande finesse. Elles sont d’une beauté ténébreuse.

Kyôko et Jirô vivent de biens sombres moments.
Kyôko tombe enceinte, mais, comme leur situation n’est pas l’idéale (ils ne sont pas mariés, faut-il le rappeler) elle décide de se faire avorter, sans même en parler à Jirô.
La réaction de Jirô, lorsqu’il l’apprend, est violente. Ils vivent alors un moment d’une grande douleur et cela tourne au drame. Kyôko se blesse sérieusement et elle est emmenée d’urgence à l’hopital.
C’est alors que Kyôko sombre dans une espèce de folie.
Elle se rétracte à l’intérieur d’elle même et refuse même de communiquer avec Jirô.
Il est alors décidé d’envoyer Kyôko dans un centre de thérapie. Un endroit très calme au milieu de nulle part dans les montagnes de Shinshû.
Quand elle arrive au centre, il neige, et il ne cessera pas de neiger…
Kyôko et Jirô sont donc séparés.

Même si ce manga est très sombre et assez déprimant, il faut bien le dire, je l’ai trouvée d’une grande beauté. Les pages se tournent très vite et j’étais impatiente de lire la fin. Dont je ne vous parlerais pas bien entendu. Je me suis déjà procurée le tome 3 et je suis en train de le lire. Suite donc au prochain numéro…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Crédit photos : moi, éditions Kana, non libre de droit

Quelques extraits :

 » Je suis près de la source et pourtant je meurs de soif.
Chaud comme le feu, je claque des dents et je frémis.
Je suis dans notre pays, mais je pense à un autre pays.
Je brûle près de la cheminée mais je tremble de froid.
Je ris en pleurant.
J’attends sans espoir.
En plein désespoir, je saisis la joie.
Je me réjouis sans éprouver de plaisir.
Je ris en pleurant,
J’attends sans espoir.  »

 » Je vais te raconter, Jirô, comment la neige tombe ici.
Je vais te dire combien les étoiles sont belles lorsqu’on les voit entre des chutes de neige.
Je vais te parler de l’amertume des médicaments, de la gentillesse des infirmières, de la chaleur du poêle à vois.

Le docteur rirait peut-être si je lui demandais quand arrivera le printemps…
Pourtant je suis d’humeur à le faire…
Jirô, je t’aime…  »

 » J’ai vécu jusqu’ici en versant beaucoup de larmes.
J’ai perdu beaucoup de choses.
Toutes ces blessures qui ne guérissent pas.

L’amour se présente toujours comme un ensemble de fautes.

Et il existe toujours une terrible punition. « 

Un livre très fort et qui laisse une belle empreinte.

Publicités

2 commentaires sur “Lorsque nous vivions ensemble, tome 2, de Kazuo Kamimura

    1. J’en ai gardés un grand souvenir !! J’ai d’ailleurs bien envie de me le relire l’hiver qui vient (pour moi une lecture d’hiver plutôt ;0) J’espère que tu auras l’occasion de les lire très vite :0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s